C’est un effet pervers de la récente élection de Joe Biden à la tête des États-Unis. L’entourage du futur président américain a annoncé un véritable tour de vis sanitaire sur de la gestion du Covid19 au quotidien. Ce qui laisse à supposer outre-Atlantique que nombre de meetings aériens qui avaient eu lieu cette année seront annulés l’année prochaine. L’Amérique vivra donc sans doute le scénario que nous autres aérophiles européens avons connu en 2020.

Car 2020 aura été l’année noire des meetings aériens en Allemagne, en France, et au Royaume-Uni. C’est à dire les trois principaux pays européens à organiser de tels rassemblements ! Les annulations se sont enchainées à vitesse grand V au fur et à mesure que la propagation du coronavirus se faisait ressentir. Et comme les aviateurs et les passionnés d’aviation sont des gens aisément versés dans les questions technologiques et scientifiques ils ont parfaitement compris et accepté la situation. Applaudir les soignants aux fenêtres et balcons c’est bien mais essayer de ne pas favoriser cette saloperie de Covid19 c’est encore mieux. Du coup nous sommes des milliers à avoir pris notre mal en patience.

De l’autre côté de l’Atlantique nord il en a été tout autrement. Alors que les Américains mourraient par milliers du coronavirus l’administration Trump a fait la sourde oreille en cette année électorale. L’actuel locataire du bureau ovale n’allait pas se mettre à dos les spectateurs de ces énormes shows aériens. Résultat les meetings ont été maintenus, et l’Amérique est aujourd’hui le pays le plus touché par habitant. Aucune corrélation cependant n’a été faite entre les meetings aériens et la propagation du virus mais il ne s’agit là que de la partie visible de l’iceberg. Car aux États-Unis toutes les activités de masse ont été maintenu, le port du masque n’étant même pas forcément conseiller.
Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… trumpistes.

Et cette semaine patatras tout s’écroule : Donald Trump le populiste climatosceptique et médicosceptique est remplacé par Joe Biden le démocrate modéré ! Un futur président qui dès janvier 2021 promet de renforcer la lutte contre ce coronavirus au risque d’entraver quelque peu les libertés individuelles, ou tout du moins les habitudes du quotidien. S’inspirant de ce qui se fait de ce côté ci de l’océan son entourage direct annonce déjà des rencontres sportives à huis-clos (heureusement retransmises à la télé et sur le web) et des meetings aériens annulés ? Tous ? Non car pour l’instant ce ne sont que ses conseillers politiques qui en parlent. Il faudra sans doute attendre janvier ou février prochain pour avoir le fin mot.
Reste que les représentations aériennes américaines risquent d’être réduites à la portion congrue en 2021. L’année prochaine l’Américain sera (un petit peu) un Européen comme les autres.

Photo © US Air Force

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom