C’est le 41st Rescue Squadron qui aura l’honneur dans quelques semaines de faire entrer en service ce nouveau modèle d’hélicoptère américain. Ce jeudi 5 novembre 2020 les yeux du monde entier étaient rivés sur le dépouillement des votes américains de Géorgie tandis qu’au même moment dans le même état Moody AFB réceptionnait ses deux premiers Sikorsky HH-60W Jolly Green II. Ces appareils sont tout à la fois dérivés des HH-60G Pavehawk et destinés à les remplacer. Au total cent-douze exemplaires sont attendus dans l’US Air Force d’ici à 2029.

Quand on songe qu’il n’a fallu qu’un an et demi entre le premier vol du prototype et l’entrée en service de ces deux nouveaux Sikorsky HH-60W Jolly Green II. La phase d’essais en vol s’est déroulée sans embuche particulière. Pour autant tout n’est pas rose dans le programme de cette machine destinée à succéder au très polyvalent HH-60G Pavehawk.
En ce début de mois de novembre 2020 ce ne sont pas deux hélicoptères qui devraient avoir été livré mais quatre, avec un cinquième début décembre. Celui arrivera bien en unité, mais pas les deux autres. Les retards sur le calendrier prévisionnel sont évidemment la faute du coronavirus Covid19 et du ralentissement globalisé de l’activité industrielle qui en a découlé.

Actuellement donc c’est le 41st Rescue Squadron de Moody AFB en Géorgie qui essuie les plâtres. L’unité vole depuis vingt-six ans sur Pavehawk, sa transformation sur Jolly Green II est donc pleinement logique. Celle-ci ne sera pour autant pas totalement effective avant au plus tôt la mi-2022. La deuxième unité qui recevra également de tels hélicoptères est le 512th Rescue Squadron de Kirtland AFB au Nouveau-Mexique. Celui-ci a la particularité d’opérer encore quelques Bell UH-1N Twin Huey qui seront remplacés en priorité lorsque les deux premiers HH-60W arriveront en unité à l’été 2021.

L’un des deux premiers Sikorsky HH-60W Jolly Green II de série.

Pour mémoire le Sikorsky HH-60W Jolly Green II est un hybride entre le HH-60G Pavehawk et l’UH-60M Blackhawk. Sous bien des points il est comparable au MH-60S Knighthawk de l’US Navy. Avant d’être désigné HH-60W il fut un temps appelé CRH-60M puis MH-60W. Sa désignation finale lui a été attribuée fin 2017.

Photos © US Air Force.

Publicité

4 COMMENTAIRES

    • Oui bien entendu Chuck, ce sont des hélicoptères de recherches et sauvetages au combat. Comme les Pavehawk ils sont logiquement armés en missions. 🙂

  1. Tiens Arnaud,
    Vous n’avez pas ouvert les commentaires concernant le HESA SHAHED 278 ? Auriez vous peur que nos commentaires en fassent un martyr ?? :-)) On sait encore se tenir vous savez !!

    • Bonjour Romuald, vous saurez que primo je ne suis pas webmaster ce n’est donc pas moi qui ouvre ou ferme aux commentaires. Et secundo les fiches ne sont jamais accessibles aux commentaires.
      Donc inutile de tomber une fois encore dans la polémique stérile comme vous savez si bien le faire. Vous me faites de plus en plus penser à nos deux trolls débiles de compétition : Rafaletiger et Dutertre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom