On pensait jusque là que de l’autre côté des Pyrénées cette arme était réservée aux seuls Eurofighter EF-2000 Typhoon ; visiblement nous avions tous tort. En cette seconde moitié du mois de novembre 2020 l’Ejercito del Aire a décidé de valider le concept d’emploi du missile de croisière Taurus pour ses avions de combat F/A-18A/B Hornet. Ironie de l’Histoire c’est sur un avion similaire que le premier test espagnol avait été réalisé en 2009. À la clé se joue aussi une nouvelle commande de cette arme par Madrid.

Le missile Taurus entre les mains des armuriers espagnols.

L’aventure du missile européen Taurus et des McDonnell-Douglas F/A-18A/B Hornet espagnols est donc tout sauf un long fleuve tranquille ! C’est en effet en mai 2009 que le consortium germano-suédois à l’origine de ce missile de croisière à capacités furtives accrues lance une campagne de validation avec l’Éjercito del Aire. Le contrat d’une valeur de soixante millions d’euros porte alors sur quarante-cinq munitions. Les missiles Taurus sont destinés à accroitre les capacités de frappes aériennes des Eurofighter EF-2000 Typhoon alors surtout employés comme avions de défense aérienne.
Allemands, Suédois, et Espagnols tirent alors deux missiles bons de guerre contre des cibles désignées dans un champ d’essais sis en Afrique du sud. C’est alors un succès.

Sauf que désormais les Espagnols entendent bien passer à la vitesse supérieure en adoptant le missile Taurus sur les F/A-18A/B Hornet. Et plus uniquement dans le cadre d’essais en vol. L’idée des généraux espagnols est bien d’utiliser leurs chasseurs-bombardiers américains vieillissants comme des avions de pénétration en profondeur. Et pour cela le Taurus est l’arme idéale.
C’est dans ce cas de figure qu’un tir réel (mais sans charge explosive) a été réalisé sur un champs de tirs du nord de l’Espagne.

Pour l’occasion un seul missile de croisière était emporté sous voilure. En mission de combat le Hornet pourrait parfaitement en recevoir deux ainsi que des missiles air-air d’autodéfense et des réservoirs extérieurs.
Très proche dans sa conception du SCALP-EG/Storm Shadow développé pour le compte de l’Armée de l’Air et de la Royal Air Force le missile de croisière Taurus n’est cependant pas une arme réellement combat proven, à la différence de son homologue franco-britannique qui a fait ses preuves contre Daech. L’adaptabilité sur Hornet espagnol pourrait changer la donne puisqu’il se dit désormais que ces avions pourraient prochainement rejoindre le théâtre d’opérations irako-syrien.

Le missile Taurus en configuration d’arme unique sur Hornet espagnol.

Quoiqu’il en soit ce revirement idéologique espagnol autour du Taurus plus uniquement destinés aux Typhoon devrait permettre de donner lieu à une nouvelle utilisation doctrinale du F/A-18A/B Hornet dans la péninsule ibérique.

Photos © Ejército del Aire

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom