Alors que les drones MQ-8C Fire Scout II sont toujours interdits de vol leurs prédécesseurs continuent de prouver leur efficacité. L’US Navy a révélé que ce samedi 5 décembre 2020 une opération avait été menée depuis le navire de guerre USS Gabrielle Giffords afin de stopper une vedette rapide transportant de la cocaïne. Fait particulier cette dernière est d’une technologie particulièrement avancée, mêlant à la fois une réduction de la signature radar et une diminution de la visibilité à l’œil nu. Du coup les aéronefs embarqués sont les outils les plus à même de l’identifier et de l’arraisonner.

Un drone compact et efficace.

Après les Caraïbes en octobre dernier c’est donc cette fois dans le Pacifique que l’US Navy a porté un coup dur aux trafiquants de mort. La vedette go-fast avec ses trois moteurs hors-bords surpuissants était pistée en fait depuis son départ de Colombie à destination du sud de la Californie. Le renseignement américain avait eu vent de cette expédition de drogue. L’équipage du Littoral Combat Ship était donc sur les rangs.

Tous les systèmes de détection du navire de guerre américain scrutaient l’océan. En pleine nuit le drone à voilure tournante Northrop-Grumman MQ-8B Fire Scout du bord a été envoyé à sa rencontre. Il l’a repéré. Et à bord de l’USS Gabrielle Giffords les marins américains ont découvert une vedette légère qui avait tout d’un navire furtifs et beaucoup même d’un sous-marin. Les narcotrafiquants colombiens n’ont semble t-ils pas repéré l’hélicoptère sans pilote puisqu’ils n’ont nullement dévié de leur trajectoire.
À bord du navire de guerre l’équipe déployée par l’US Coast Guard a pris la décision d’intercepter le go-fast avant qu’il ne rejoigne les eaux américaines, alors qu’il était encore dans les eaux internationale. L’assaut a eu lieu au petit matin.

Tandis que l’hélicoptère d’assaut Sikorsky MH-60S Knighthawk embarqué se préparait au décollage deux canots semi-rigides prenaient la mer avec des équipes d’inspection lourdement armées. Une fois en vol le biturbine a pris la destination de la vedette ennemie et l’a obligé à stopper. Mis en joug par l’équipage de l’aéronavale les marchands de mort n’ont même pas eu le temps de se délester d’une partie de leur cargaison. Quand l’inspection a débuté les marins ont compris qu’ils avaient le jackpot : la preuve formelle que les narcotrafiquants disposent bien de moyens de fabrication de vedettes à signature radar et visuelle diminuées. À la manière d’un sous-marin en surface la majorité de la drogue se trouvait sous la ligne de flottaison. La saisie concerne 2810 kilos de cocaïne pure à plus de 95% pour une valeur marchande dépassant les cent millions de dollars US.

Une vedette en effet particulièrement discrète.

Les deux narcotrafiquants ont été remis aux autorités fédérales américaines. Ils encourent des peines de prisons dépassant 50 ans. Quant à la drogue elle a depuis été incinérée. L’USS Gabrielle Giffords a repris sa patrouille océanique avec son drone et son hélicoptère embarqués.

Photos © US Navy.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom