L’annonce en a vraiment surpris plus d’un tant on croyait que le marché allait se jouer entre Airbus DS et Lockheed-Martin. Ce jeudi 16 juin 2022 le ministère néerlandais de la défense a annoncé son intention d’acquérir cinq avions de transport tactique biréacteurs Embraer C-390 Millennium de facture brésilienne. Ces appareils auront la charge à partir de 2026 de remplacer les quatre actuels Lockheed C-130H/H-30 Hercules en service au sein de la Koninklijke Luchtmacht. Les Pays-Bas deviennent le troisième pays de l’alliance Atlantique à acheter cet avion cargo de nouvelle génération.

Le coût du contrat n’a été révélé ni par les services officiels néerlandais ni par l’avionneur brésilien. Embraer s’est contenté de confirmer la vente de ces avions à la Koninklijke Luchtmacht. Pour cette dernière c’est donc l’épilogue d’un feuilleton qui n’aura duré que quelques mois.
Quand à la fin de l’année dernière elle a annoncé vouloir remplacer avant la fin de la décennie ses deux Lockheed C-130H Hercules à fuselages standards et ses deux C-130H-30 à fuselages rallongés personne n’entrevoyait une telle issue. Nous non plus, reconnaissons le. Comme beaucoup j’étais persuadé que la compétition allait se jouer entre Airbus DS au travers soit de l’A400M Atlas soit du C-295 et Lockheed-Martin avec son C-130J/J-30 Super Hercules. La victoire de ce dernier ne faisait même pas de réel mystère à mes yeux. J’avais tort.

En fait il semble que le choix se soit fait dans les dernières semaines. L’avion brésilien a été, selon les déclarations du ministère néerlandais de la défense, plus en adéquation avec ses attentes que l’avion américain. Aucune mention n’a été faite d’un éventuel prétendant européen. Toujours selon les militaires néerlandais le taux de disponibilité du C-390 Millennium serait supérieur à celui du C-130J/J-30 Super Hercules tandis que le temps de maintenance d’un avion entre deux missions serait sensiblement plus faible sur l’avion brésilien. Si tout cela se vérifie ça peut être un coup de tonnerre dans l’industrie aéronautique de défense. En effet Embraer serait alors le premier avionneur à réussir à ébranler Lockheed-Martin et son avion vedette.

On serait tenté de croire les Néerlandais car ils ne sont pas les premiers à préférer l’Embraer C-390 Millennium au Lockheed-Martin C-130J/J-30 Super Hercules. Avant eux deux pays membres également à la fois de l’Union Européenne et de l’OTAN ont eu une décision identique : le Portugal en 2019 puis la Hongrie en 2020. Avec cette troisième commande l’avion brésilien s’inscrit clairement dans la défense européenne.
D’ailleurs on sait que trois autres pays de l’alliance Atlantique sont dans le collimateur du constructeur : la Grèce, la Roumanie, et la Turquie. Tous trois utilisent des Hercules mais pas encore des Super Hercules. Ils pourraient donc lui préférer le Millennium.
Affaire donc à suivre.

Photo © Embraer.

Publicité

7 COMMENTAIRES

    • Il n’est nul part question des ravitailleurs en vol A330 MRTT, relisez bien l’article et vous verrez que votre commentaire est totalement hors sujet.

  1. Bonjour,

    Effectivement choix surprenant.

    Sans aucune polémique, est ce que les Pays-bas participe au programme A-400M ?
    Est ce que justement l’A-400M n’était pas surdimensionné pour les besoins de la Koninklijke Luchtmacht ?

  2. Il faut savoir que la force aérienne brésilienne a réduit, voici quelques semaines, le nombre de C-390 qu’elle avait commandés à Embraer. L’industriel se retrouvait ainsi avec la nécessité de compenser très vite cette diminution de commandes quitte à drastiquement baisser les prix pour trouver une force aérienne de remplacement.

  3. Merci pour cet article Arnaud.

    Ce choix est surprenant, mais bon, les Néerlandais ont certainement de bonnes raisons d’avoir choisi cet appareil.
    Je ne sais pas ce qu’il vaut en opérations. On a pas beaucoup d’informations à ce sujet.
    Embraer sait faire de bons appareils aussi, mais attention, même avec 2 réacteurs haut perchés, j’émets quand même des réserves pour des Opex dans des régions désertiques tel que le Sahel.
    Ce n’est pas du tout la même chose que des turbopropulseurs.

    Le sable mène la vie dure aux turbopropulseurs, alors des réacteurs !!!
    Maintenant, je suppose qu’Embraer l’a testé dans toutes les configurations possibles et rien ne dit si les Néerlandais feront des Opex avec.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom