C’est sur la Base Aérienne 118 de Mont-de-Marsan que s’est déroulée ce jeudi 7 janvier 2021 la cérémonie officielle. L’Atelier Industriel de l’Aéronautique et le constructeur Dassault Aviation ont remis à l’Armée de l’Air et de l’Espace le premier Mirage 2000D rénové. Doté d’une avionique rajeunie et d’un armement revu et corrigé l’avion d’attaque au sol va peu à peu se muer en chasseur multi-rôle. Au titre de la loi de programmation militaire 2019-2025 ce sont cinquante-cinq machines qui sont concernées par ce chantier.

C’est donc à Clermont-Ferrand que les travaux sont menés sous l’égide double de l’avionneur et l’AIA. Les Dassault Aviation Mirage 2000D concernés sont totalement déposés à zéro et remontés comme des machines nouvelles. On appelle cela une modernisation à mi-vie, ou MLU (pour Mid-Life Update) chez nos amis anglophones.
Bien qu’appartenant à la 3e Escadre de Chasse ce premier Mirage 2000D rénové a été livré au CEAM, le Centre d’Expertise Aérienne Militaire. C’est lui qui devra certifié que l’aéronef est bien conforme aux vœux des militaires français. Une procédure purement administrative tant le chantier a été cadré par le ministère des Armées. Le CEAM devra en fait surtout réaliser les tests des armements futurs de ces avions, comme les missiles air-air Mica qui ont remplacer les vieux Magic.

Arrivé par les airs le Mirage 2000D rénové codé 3-JJ (ou numéro de série 639) présentait une configuration particulièrement rare pour un avion de ce genre. Il était en effet totalement lisse. Habituellement les biplaces Mirage 2000D évoluent avec deux énormes réservoirs pendulaires ainsi que des points d’emport d’armement plus ou moins garnis. Ici rien, nada, wallou, que dalle ! Autant dire qu’il surprenait. Surtout ainsi l’avion montrait l’élégance naturelle du Mirage 2000, aussi bien en monoplace qu’en biplace.

D’ailleurs son accueil a été à la hauteur de l’évènement puisque l’Armée de l’Air et de l’Espace lui avait prévu un water salute. Un camion des pompiers de l’Air avait ouvert à fond son canon à eau, baptisant ainsi le nouvel avion de combat. Une tradition bien ancrée qui se révèle bien ancrée chez les aviateurs français.

C’est à partir de l’année prochaine que la 3e Escadre de Chasse devrait disposer d’une première capacité opérationnelle de Mirage 2000D rénovés. Sans entrer dans les détails sur le nombre d’avions livrés à cette date le ministère des Armées insiste sur le fait que de tels avions pourront être déployés en opérations extérieures.
Les Mirage 2000D rénovés devraient demeurer en service jusqu’aux alentours de 2035-2040.

Photos ©  Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

13 COMMENTAIRES

  1. Bonjour
    Pourquoi rénover des avions de presque 40 ans alors qu’on pourrait tout simplement améliorer le rafale ou racheter des rafales?
    en plus le mirage 2000D est obsolète aujourd’hui face aux nouveaux avions des temps d’aujourd’hui. c’est plus une perte d’argent que un gain d’efficacité.

    • Obsolète le Mirage 2000D ? Vous êtes sûr de cela ? L’état-major des Armées le trouve sans doute bien plus efficace et moins onéreux à engager en OpEx que le Rafale. Vous savez qu’il ne faut pas mettre tout ses œufs dans le même panier, la dualité Mirage 2000 / Rafale en est la parfaite illustration militaire française.

        • Bien sûr que si qu’il est plus efficace puisque moins onéreux et moins complexe. Le Rafale est un chasseur omnirôle tandis que le Mirage 2000D est un avion d’attaque devenu chasseur-bombardier. Il est donc totalement adapté à la guerre asymétrique telle celle menée dans le Sahel. En cela le Mirage 2000D est plus efficace que le Rafale. 🙂

    • Parce qu’ils n’en sont qu’à la moitié de leur durée de vie, et surtout parce que cela revient bien moins cher que d’acheter des appareils neufs,.

  2. Bonsoir,

    ont-ils rajouter un oui deux canons de 30 mm qui manquent cruellement au mirage 2000 D. ?

    Après le show of force et avant le largage des bombes,, les controleurs au sol anglo saxons ne le retiennent pas à cause de l’absence de canons. le logiciel de suivi de terrain du mirage 20 D est > à celui de rafale qui n’est pas optimisé pour cela.. il reste donc de ce côté là plus intéressant que le rafale. Enfin, c’est un biplace, autre avantage, car en milieu de guerre, on n’est jamais trop de deux pour tout gérer.

  3. Le Mirage 2000D n’a pas 40 ans. C’est un dérivé du Mirage 2000N. Le premier est entré en service en 1993. C’est le plus jeune des Mirages hors -5F.

  4. Une question, je ne sais pas si je fais bien de la mettre ici, mais lorsque le SCAF sera fonctionnel, remplacera-t-il les avions d’aujourd’hui ou s’ajoutera a l’arsenal d’avions français?

  5. Depuis plusieurs jours on entends et parfois voit des chasseur à la manœuvre assez hauts au dessus de Pau, pourtant assez rare dans notre ciel, on est plus habitués aux Tigres du 5eme RHC, et aux Belugas à l’entraînement pour l’atterrissage, ou encore au transal pour l’entraînement des paras. Je pensais à des Rafales, vu qu’on a eu droit à quelques passages bas en formation serrée de 2 ou 3 Rafales ces 3 derniers mois, mais je me demande si c’était pas plutôt ce M2000D ces derniers jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom