C’est un exercice particulièrement symbolique qui s’est déroulé ce mercredi 23 juin 2021 dans l’océan indien. Les chasseurs et avions de soutien de l’US Navy embarqués à bord du porte-avions USS Ronald Reagan ont volé de conserve avec des avions appartenant à l’Indian Air Force et à l’Indian Navy. L’occasion notamment de voir en vol de trop rares Sepecat Jaguar IS de conception franco-britannique. Américains et Indiens doivent bientôt se retrouver pour un exercice de combat aérien au-dessus des flots.

L’exercice avait été tenu le plus secret possible par les états-majors des deux puissances. C’est lorsque les six avions de combat indiens ont approché du porte-avions américain que ses pilotes ont été avisé. Immédiatement le Northrop-Grumman E-2D Advanced Hawkeye d’alerte a reçu l’ordre de coordonner les opérations tandis qu’un chasseur Boeing F/A-18E Super Hornet était catapulté, suivi d’un biplace F/A-18F embarquant en place arrière le matelot de seconde classe Jason Tarleton. C’est un des deux photographes du bord. C’est à lui que l’on doit les deux superbes clichés reproduits dans l’article.

Le Super Hornet monoplace a alors rejoint les six avions de combat indiens. On en trouvait quatre appartenant à l’Indian Air Force : deux chasseurs multi-rôles Sukhoi Su-30MKI Flanker-C et deux avions d’attaque au sol Sepecat Jaguar IS. Deux chasseurs Mikoyan MiG-29K Fulcrum-D de l’Indian Navy les accompagnaient.

Les six avions indiens ont même eu le droit exceptionnel de survoler l’USS Ronald Reagan. Il est en effet très rare que des avions étrangers puissent évoluer au-dessus d’un porte-avions américains en missions. Seuls des pays comme le Canada, la France, ou encore le Royaume-Uni en sont habituellement autorisés, et encore de manière très ponctuelle. C’est dire aussi l’importance que prend désormais l’Inde vis à vis des États-Unis.
L’occasion aussi pour les marins américains d’apercevoir des avions très exotiques pour eux.

Super Hornet, Jaguar, Fulcrum-D, Flanker-C : une patrouille hors du commun vraiment plaisante à voir.

Américains et Indiens se sont entendus pour se retrouver plus longuement plus tard dans l’année. Ce premier survol était l’occasion d’une forme d’acclimatation entre les pilotes des deux nations.
Reste à savoir si on verra un jour un MiG-29K Fulcrum-D indien réalisé des touch-and-go à bord du porte-avions de l’US Navy. Seul l’avenir nous le dira.

Photos © US Navy.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom