C’est une grosse page de l’histoire aéronautique britannique d’après-guerre qui vient de se tourner. Ce samedi 10 juillet 2021 le ministère britannique de la défense a annoncé avoir retirer du service le dernier Defender R2 et l’ultime Islander R1. À peu de choses près il s’agissait dans les deux cas du même avion, dont les missions étaient liées à la reconnaissance et à la surveillance au sein de l’Army Air Corps. Ils ont volé pour la dernière fois le mercredi 30 juin 2021.

Codés ZG848 et ZH002 ces deux avions étaient les derniers représentants militaires du légendaire Britten-Norman BN-2 Islander conçu au début des années 1960. Outre-Manche cet avion a toujours joui d’une image de marque irréprochable, notamment en raison de son architecture assez originale. Avec sa voilure haute, sa section de fuselage rectangulaire, et son train d’atterrissage tricycle fixe l’Islander ne passait pas inaperçu.
Une sorte d’avion de brousse totalement adapté à la Grande Bretagne.

Jusque récemment encore le Joint Helicopter Command alignait les douze derniers Defender R2 / Islander R1 en service au Royaume-Uni. Un paradoxe de faire voler des avions bimoteurs au sein d’une formation de voilures tournantes que nos amis britannique ont su surmonter. Entre 2015 et 2019 ils furent petit à petit transférés de la Royal Air Force à l’Army Air Corps qui fut leur ultime affectation.
Malheureusement les refondations des missions de renseignement aéroporté, de surveillance, ou encore de reconnaissance tactique firent que ces rustiques avions n’avaient plus de raison d’être sous la cocarde britannique. Les Beechcraft Shadow R1 réalisaient les mêmes missions avec des capteurs plus précis et récents tout en disposant d’une autonomie bien supérieure. La crise sanitaire du Covid-19 a en outre accéléré leur retrait du service initialement prévu pour l’été 2022.

Le dernier Islander R1 de l’Army Air Corps.

Le Defender R2 codé ZH002 et l’Islander R1 codé ZG848 resteront donc comme les derniers avions de ce genre à avoir volé sous les couleurs britanniques. En Europe l’Irish Air Corps est désormais le dernier utilisateur militaire de cet avion. D’autres exemplaires volent ailleurs dans le monde sous cocardes, notamment au Botswana, en Inde, ou encore aux Seychelles.

Photos © Keypublishing.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom