C’était sans doute un des exercices les plus attendus dans l’Armée de l’Air et de l’Espace en cette année 2021. En ce tout début de mois de juillet la mission Wakea a permis aux aviateurs français d’évoluer aux côtés de leurs collègues américains dans le ciel du Pacifique. A330 MRTT Phénix, A400M Atlas, et bien évidemment Rafale F3R étaient du voyage. C’est ainsi que deux des types de chasseurs les plus évolués du moment ont pu opérer conjointement dans un décors assez inédit.

Une formation pas commune au-dessus de Hawaï, et 100% Armée de l’Air et de l’Espace.

En soi déjà voir dans un espace aérien réduit des Dassault Aviation Rafale F3R de l’Armée de l’Air et de l’Espace aux côtés de Lockheed-Martin F-22A Raptor de l’US Air Force a quelque chose d’inhabituel. Mais si en plus vous y ajoutez le bleu du ciel et des eaux du Pacifique alors là tout devient magique ! Et c’est justement ça la mission Wakea.
Les trois avions de combat français ont pu opérer aux côtés de leurs confrères américains qui appartenaient aux 19th et 199th Fighter Squadron de Hickam AFB sur l’île hawaïenne d’Oahu.
Cette base a d’ailleurs accueilli les avions français durant les quelques jours de la mission.

Le cœur de celle-ci était donc les exercices de combat aérien et de patrouilles en F-22A Raptor et Rafale F3R. Si rien n’a filtré sur la teneur des combats aériens simulés les autorités américaines ont confirmé leur impression d’origine sur l’avion de combat français : une redoutable machine de guerre, y compris en mode air-air. Les pilotes des 19th et 199th Fighter Squadron ont de leur côté profité de cette présence pour «se frotter» à des pilotes de chasse et des machines inconnues sous leurs latitudes. Ça devait en effet les changer des Aggressors de l’US Air Force et de leurs General Dynamics F-16C Fighting Falcon.

Une patrouille qui a de quoi faire rêver.

Seul bémol à l’exercice les pilotes américains n’ont pas pu se ravitailler sur les Airbus DS A330 MRTT Phénix, ces avions n’étant pas adapter aux F-22A Raptor. Du coup les chasseurs américains devaient compter sur les Boeing KC-135R Stratotanker du 96th Air Refueling Squadron.
Par contre les équipages d’Airbus DS A400M Atlas ont de leur côté pu s’exercer à des simulations de largages avec leurs homologues du 535th Airlift Squadron et leurs Boeing C-17A Globemaster III. Et là encore il semble que les personnels de l’US Air Force ait été surpris par les capacités réelles de l’avion européen.

Dans le Pacifique le ravitaillement en vol n’est pas un luxe mais une nécessité.

Wakea est la dernière étape du déploiement stratégique de l’Armée de l’Air et de l’Espace dans le Pacifique. Il préfigure en quelques sortes l’avenir tactique dans la région avec une montée en puissance de la France face aux velléités expansionnistes chinoises.
L’alliance franco-américaine est forte depuis des décennies, et cela jouera forcément dans cette partie du monde. Rappelons qu’il y a quelques semaines l’archipel américain avait déjà accueilli dans sa base navale de Pearl Harbor un sous-marin nucléaire d’attaque de la Marine Nationale. Nos liens sont forts.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace & US Air Force.

Publicité

10 COMMENTAIRES

  1. Bonjour
    Je pensai que le ravitaillement par perche et réceptacle (F16, F22, F35) etait possible sur le A330 MRTT ?
    Ou alors pour cette mission, un panier avait été implanté à l’extremitée de la perche?

    • Sur les photos du passage à Tahiti on arrive pas à voir si la perche centrale est en mode Probe-and-drogue (panier) ou flying boom sur l’A330MRTT, le changement se fait avec une intervention technique au sol. par contre nombreuses sont les photos montrant les Rafale se ravitaillant avec les paniers sous ailes du Phénix..
      Aucun essai n’a été fait de ravitaillement de F-22 avec l’avion d’Airbus, donc aucun certificat de navigabilité n’a été délivré autorisant cette opération. Par contre avec le F-16, le C-17 ou l’un des nombreux dérivés militaires du 707 c’est administrativement autorisé.

    • Effectivement, dans la fiche en lien  » Airbus DS A330 MRTT « , sur la 1ère des 4 photos, on voit la perche rigide déployée à l’arrière du fuselage, les paniers eux sont rattachés aux ailes

    • En France on utilise exclusivement le panier sauf pour les E3f AWACS qui sont ravitaillés par perche. Aux USA, l’USAF utilise uniquement le système par perche alors qu’à contrario l’US navy et l’USMC n’utilisent que le système par panier.

  2. Bien d’accord…notre PAN avec 28 Rafale devant Pearl Harbor, ça aurait de la gueule et cela serait une sacrée histoire pour l’équipage en plus de photos magnifiques… Wait and see…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom