La situation est considérée comme très tendue dans ce petit état insulaire mélanésien de seulement 660 000 habitants. Ce jeudi 25 novembre 2021 un avion de transport tactique Lockheed-Martin C-130J-30 Super Hercules a quitté l’Australie avec à son bord une force d’intervention rapide afin de tenter de mettre fin aux émeutes racistes qui frappent la capitale des îles Salomon. L’avion en question appartient à la Royal Australian Air Force et pourrait préfigurer un plus vaste déploiement à venir dans les heures prochaines. Des unités d’élite de l’armée et de la police fédérale australiennes se trouvaient à bord.

Disposant de moins de 1200 policiers, dont seulement une centaine dédiée au maintien de l’ordre, et ne possédant aucune force armée l’archipel des Salomon est totalement démunie face aux émeutes racistes qui depuis 48 heures ravagent la capitale Honiara. Les violences visent particulièrement le quartier où résident les populations d’origine chinoise ou supposées comme telles. Un poste de police a été incendié et plusieurs commerces pillés. On compte également des blessés, dont deux grièvement. C’est la raison pour laquelle le gouvernement local a demandé l’aide militaire de l’Australie, distante de seulement 1500 kilomètres.

Le gouvernement de Canberra n’a pas mis longtemps à réagir. Un avion de transport tactique Lockheed-Martin C-130J-30 Super Hercules appartenant à la Royal Australian Air Force a été mis en alerte afin de rejoindre l’aéroport international de Honiara. Ce dernier dispose d’infrastructure permettant la réception de tels avions, les liaisons aériennes militaires entre les deux pays étant assez fréquente. Même si elle n’en a pas le statut formel l’archipel des Salomon est souvent considérée comme un protectorat australien.
Les deux pays font parties du Commonwealth britannique.

Soixante-six personnels ont pris place à bord du Super Hercules de la RAAF. Vingt-trois appartiennent à l’Australian Federal Police, parmi lesquels une quinzaine de personnels du Specialist Response Group. Ce groupe tactique est spécialisé dans la gestion de situation à haut risque et de menaces terroristes. On pourrait le rapprocher de notre RAID français, mais avec une culture plus anglosaxonne. Les autres policiers sont des experts en maintien de l’ordre. Quarante-trois militaires appartenant à la Royal Australian Army et à la Royal Australian Air Force les accompagnent. Les premiers sont chargés d’assurer l’interposition entre les émeutiers et les populations civiles en danger tandis que les seconds doivent analyser le niveau de risque et préparer un éventuel pont aérien en vue d’un prochain déploiement de forces plus importantes.

En fait la crainte de Canberra c’est que ces émeutes sinophobes ne mettent le feu aux poudres dans la zone dite Indo-Pacifique. En effet à Pékin les autorités chinoises se disent très inquiètes de la situation. Elles l’observent de près.
Un rapide déploiement de forces australiennes permettrait sans doute d’éviter que des soldats chinois ne prennent pied aux îles Salomon, donc dans la zone d’influence de la couronne britannique.
Affaire à suivre.

Photo © Keypublishing

Publicité

9 COMMENTAIRES

  1. En effet le risque ce serait que la Chine utilise ce prétexte et intervienne pour protéger ses « ressortissants » mais n’en reparte jamais. On l’a vu à maintes reprises notamment avec la Russie en Ossétie du Sud et en Crimée.

      • Oh de la propagande pro-russe… rien de surprenant de votre part Ida. Et sinon penser par vous même vous vous en sentez capable madame ?
        La Crimée a été envahie militairement par une Russie belliqueuse et ultra violente, et ce « référendum » s’est déroulé sans aucun observateur internationaux. La Crimée est d’ailleurs reconnu par l’UE, l’OTAN, et l’ONU comme une terre ukrainienne sous occupation militaire illégale.
        Dimitri avait donc raison et Ida tort.

        • Monsieur Arnaud, je ne suis ni un expert ni un pro-russe ni un pro-ukrainien, et je ne suis pas une « madame », et si on suit votre logique alors vous faite de la propagandes occidentales car vous répéter juste ce que l’Otan dit, je n’ai pris partie pour personne donc pourquoi dire que je suis un pro-russe.

        • Vous savez que le prénom Ida en français est féminin, la méprise était donc permise. Ensuite pour quelqu’un qui se défend d’être pro-Russie vous dégainez bien rapidement l’argument de l’OTAN. Nous ne faisons pas de « propagande occidentale », nous sommes un site francophone, basée en France, avec une rédaction franco-canadienne c’est normal que nous mettions en avant l’Amérique du nord et l’Europe, ne vous en déplaise Ida.

        • Monsieur Arnaud, IDA pour moi n’est pas un prénom mais un pseudo imaginé de quelque chose de personnel.(Je ne pensais même pas que ce serait un prénom je ne suis pas français)
          Le Site ne me déplaît pas et si je l’aime c’est car vous mettez des informations qu’on entends jamais dans les médias, comme celle là. ( Et que je suis passionné d’aviation civil )
          Devant une simple remarque de ma part au lieu de me corriger calmement vous répondez avec agressivité, je ne me suis pas proclamé expert mais la façon dont vous parlez dans votre premier commentaire et Anti-russe et non-objectif la plupart du temps je suis contre les actes de la Russie notamment au Caucase, au Donbass, dans les pays baltes ect…., Mais il faut regardé les choses des deux sens et non d’un.
          La Crimée et un territoire a majorité peuplé de Russe elle a été rattachée à l’Ukraine pendant la période soviétique mais a toujours été russe que ce soit historiquement et culturellement même pendant la période ukrainienne le territoire n’était pas rattaché au gouvernement central ce n’est pas un territoire Ukrainien comme vous dîtes, et concernant votre remarque sur l’OTAN et l’UE nous savons tous les deux que si la Russie attaquerait l’Ukraine il ne bougerais pas d’un pouce pour les aider et risqué une guerre avec la Russie, Il essaient de rassurer l’Ukraine mais pas de les aidés.

    • Qui vous dit que les équipes du Quai d’Orsay ne s’en soucient pas déjà depuis des jours ? Ce ne sont pas des amateurs, ils ont l’habitude. Nous avons une des meilleurs diplomaties au monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom