C’est une des réponses des forces américaines prépositionnées dans l’archipel nippons aux viols d’espace aérien par la Chine et la Russie. Ce mardi 16 novembre 2021 l’escadrille VMFA-112 de l’US Marines Corps a réalisé un exercice de défense aérienne et de supériorité aérienne au-dessus des eaux de la Mer du Japon. Une demi-douzaine de chasseurs-bombardiers McDonnell-Douglas F/A-18C Hornet a réalisé la manœuvre aérienne, lourdement armée. Deux avions ravitailleurs de l’escadrille VMGR-152 accompagnaient ces avions de combat.

Normalement basés au Texas les pilotes de l’escadrille VMFA-112 ont rejoint avec leurs chasseurs le Japon pour une déploiement de quelques mois. D’où leur participation à cette manœuvre aérienne ayant pour thème l’interdiction d’un espace aérien à tout avion ennemi. Dans la ligne de mire de l’US Department of Defense la Chine et la Russie. Les avions de surveillance et parfois les bombardiers et chasseurs des ces deux puissances n’hésitent plus à violer l’espace aérien souverain du Japon.

Patrouille de trois F/A-18C Hornet de la VMFA-112.

Exercice pur de défense aérienne et de supériorité aérienne ? Oui et non. Car avec des F/A-18C Hornet exhibant chacun six missiles air-air moyenne portée AIM-120 AMRAAM (quatre sous voilure et deux sous fuselage) et deux courte portée AIM-9 Sidewinder ce vol a aussi tous les aspects d’une démonstration de force. Les aviations chinoises et russes sont prévenues : en cas de nécessité, si la Japan Air Self Defense Force en fait la demande, la chasse américaine peut décoller. Et elle ne viendra pas à vide.

Afin de poursuivre efficacement l’exercice l’US Marines Corps avait mobilisé deux avions quadrimoteurs de ravitaillement en vol Lockheed-Martin KC-130J Super Hercules. L’occasion pour les pilotes de chasse de l’US Marines Corps de peaufiner leurs techniques d’approvisionnement en carburant en plein vol. Les deux ravitailleurs appartenaient à l’escadrille VMGR-152 stationnée en permanence à MCAS Iwakuni dans le sud de l’archipel nippon.

F/A-18C Hornet de la VMFA-112 à quelques secondes du panier à carburéacteur d’un KC-130J Super Hercules.

Bien évidemment durant toute la phase de vols de l’exercice les avions américains n’ont rencontré aucun aéronef chinois ou russes. Pour autant ils ont opéré en permanence sous le contrôle aérien de la Japan Air Self Defense Force. De telles manœuvres aériennes sont appelées à se reproduire à l’avenir, avec pourquoi pas le concours de la chasse japonaise.

Photos © US Marines Corps.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom