On a failli croire que l’hélicoptère russe allait nous jouer une remake de l’Arlésienne. Depuis deux jours plusieurs médias occidentaux et ukrainiens font part de l’apparition dans le ciel de Kiev et de ses environs de Mil Mi-28N Havoc russes. Fait surprenant la plus part n’ont été aperçu qu’armés de roquettes en paniers et non de missiles antichars. Ce modèle d’hélicoptère est donc clairement employé par Moscou dans des actions anti-personnels, et donc contre les populations civiles.

L’invasion russe de l’Ukraine souveraine et indépendante dessine donc plus clairement les attributions et rôles des différents hélicoptères armés selon Moscou. Les Kamov Ka-52 Hokum-B et Mil Mi-35 Hind-E pour les missions à très hauts risques, là où la résistance armée est la plus forte. Et donc là où le risque de perte au combat de moyens militaires est le plus élevé. Ensuite viennent les Mil Mi-8 Hip destinés à appuyer les déploiements de troupes au sol dans des environnements où le danger est toujours très présent mais moindre qu’au début des opérations. Et enfin dans un troisième temps les Mil Mi-28 Havoc qui assurent des frappes à la salve de roquettes contre les objectifs les moins défendus.

C’est l’apparition récente de ces machines dans le ciel d’Ukraine qui a terminé de confirmer ce scénario d’engagement que beaucoup avaient déjà anticipé. C’est aussi la preuve par la démonstration que la Russie n’a pas cessé d’utiliser la méthode soviétique des hélicoptères anti-personnels. En Afghanistan les Mi-24A assuraient cette mission pendant que les Mi-8/Mi-24D frappaient les cibles plus lourdement protégées. Quarante ans plus tard rien n’a changé, sauf les pays.
Remplacer les missiles antichars par des paniers à roquettes permet une guerre moins onéreuse pour une économie russe qui subit désormais de plein fouet les répercussions internationales de son agression contre le peuple ukrainien. Revers à la médaille c’est aussi une guerre moins précise avec beaucoup plus de risques d’avoir des dommages collatéraux au niveau des populations civiles. Bon après pas sûr du tout que ce genre de considération entre en ligne de compte dans la tête du dictateur Vladimir Poutine.
Par définition un missile est guidée une salve de roquettes ne l’est jamais !

Les Mil Mi-28N/NM Havoc en dotation dans les forces russes emportent deux modèles différents de «lance-roquettes» : un panier pour quarante projectiles S-8 de calibre 80 millimètres et un pour dix projectiles S-13 de calibre 122 millimètres. Ce sont deux modèles de munitions héritées de l’ère soviétique et réputés à fort taux de destruction. La roquette S-8 est par ailleurs disponible en modèle à fragmentation, très employé en Russie.

Il est encore trop tôt pour analyser l’efficacité de cet hélicoptère contre les troupes ukrainiennes. Par contre face à des populations civiles un adjectif existe pour qualifier son emploi : criminel.
Jusqu’où ira l’aviation militaire russe dans sa guerre contre l’Ukraine ?

Photos © Wikimédias Commons.

Publicité

8 COMMENTAIRES

  1. Bonjour à toustes
    Qu’en est-il d’hypothétiques destructions d’aeronefs par les fameux « javelins » et autres armes envoyées en nombre par certains pays aux ukrainiens ?
    Y a t il un état des lieux des pertes en matériel russe?
    Merci pour vos articles et le rythme de parution de ceux ci…tout ça gratuitement…c’est bien !

    • Oui contre des civils monsieur Haido. Vous savez cette guerre de lâches que commettent Poutine et ses armées contre des innocents car ils se heurtent à une résistance trop acharnée quand ils affrontent l’armée ukrainienne.

  2. Au vu des vidéo le but ne fait pas de doute terroriser l’adversaire ou la population car on n’a pas la moindre idée d’où il se trouve.

  3. Des hélicoptères peuvent même être endommagés par des kalachnikovs mais il faut avoir le courage physique de l’affronter.
    Les ukrainiens ont détruits ou endommagés au sol toute une série d’hélicoptères sur le terrain d’aviation de Kherson mais la Russie en a en réserve, un aéroport près de Minsk (Biélorussie) en ai truffés dont des Mil26 pouvant transportés 80 combattants.
    Malheureusement le boucher Poutine estime que le ménage n’est pas assez suffisant, que le peuple ukrainien n’est pas assez puni.. Je crains qu’il veuille détruire toute l’Ukraine et asservir le peuple ukrainien à jamais ( à part ça c’est 1 pays frère!!!).
    Vu que l’armée de terre russe n’a pas la capacité suffisante pour vaincre suffisamment rapidement l’armée ukrainienne, je crains que l’artillerie, l’aviation et la marine russe ne détruise complètement l’Ukraine. Ce ne sera plus qu’un champ de ruines.
    Même si l’Ukraine a fait des erreurs dans la gestion des accords de Minsk2, cela ne justifie pas l’invasion pour détruire un pays entier et souverain dans ses choix et ses décisions. Des compromis diplomatiques étaient possibles.
    Et qui va payer les dégâts, les vies humaines disparues (les bébés dans les maternités sont-ils des nazis au biberon)????
    U Von der Leyen, bonne fille a dit que l’UE aidera financièrement à la reconstruction alors que c’est à la Russie de payer les dégâts. Vu que Poutine est dans le déni permanent, ça peut durer longtemps.
    En tous les cas, Poutine prend en otage son peuple et quand le peuple aura compris que son dirigeant l’a trompé, que sera alors la Russie? Un pays paria aux yeux du monde comme l’a été l’Allemagne après la 2nde guerre mondiale?
    Il leur faudra 1 à 2 générations pour se relever de cette infame et inhumaine boucherie.

  4. A ma connaissance, il y a eu 1 à 3 Mil-28 de détruit pour le moment en Ukraine, surtout 1 confirmé par la famille du pilote mort au combat sur VK ( le Twitter Russe), les 2 autres auraient été détruits au sol par l’artillerie Ukrainienne sur l’aéroport de Kherson.
    Personnellement cette guerre va laisser une trace indélébile sur les 2 peuples pendant très très très longtemps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom