Il semble que cette fois les stratèges du dictateur russe Vladimir Poutine aient franchi une étape de plus dans l’escalade de la violence. Les autorités ukrainiennes accusent désormais ouvertement Moscou de frapper par voie aérienne les populations civiles au travers de bombes à fragmentations et d’armes à surpressions thermobariques. De son côté la célèbre ONG Human Right Watch déclare même que l’aviation russe aurait bombardé un hôpital à l’aide d’armes à sous-munitions. Rappelons que de telles pratiques sont fermement condamnés par les autorités internationales depuis maintenant près d’un quart de siècle.

La Russie possède aujourd’hui la totale maîtrise du ciel ukrainien. Ses avions sont les seuls à pouvoir le sillonner sans rien risquer. C’est d’ailleurs à peu près la seule chose qu’elle maîtrise dans le pays qu’elle a attaqué jeudi dernier. Ses troupes au sol continuent d’envahir l’Ukraine et les accrochages avec les forces armées locales sont de chaque instant. La résistance civile et militaire ukrainienne est héroïque.
Malheureusement Vladimir Poutine a décidé d’envoyer des moyens terrestres très lourds, au moyens de colonnes de blindés et de transports de troupes en quantité astronomique. La question n’est plus de savoir si la capitale Kiev tombera aux mains des Russes mais quand elle le fera ?

Jusque là on pensait que seuls les objectifs militaires étaient visés par les artilleurs et l’aviation russes. Les barres d’immeubles, les écoles, les squares, et les tours d’habitations touchées par des tirs russes passaient pour des erreurs de tirs. On avait tort.
En février-mars 2022 la Russie emploie bel et bien son armée pour frapper des populations civiles par définition innocentes et étrangères à tout affrontement militaire.

Les accusations proviennent de deux sources principales : les autorités ukrainiennes elle-même et l’organisation humanitaire non gouvernementale Human Right Watch. Cette dernière va même plus loin en déclarant que ce sont des avions russes d’attaque Sukhoi Su-24 Fencer, Su-25 Frogfoot, et Su-34 Fullback qui réalisent la majorité de ces raids aériens. En l’absence d’une aviation ukrainienne apte à prendre les airs il est impossible de se défausser sur l’Ukraine. C’est donc bien un crime de guerre commis par les forces aériennes russes qui se déroulent aujourd’hui même à moins de 2500 kilomètres des rues de Paris. Le gouvernement ukrainien et l’ONG vont plus loin encore en affirmant que des armes à sous-munitions, des armes thermobariques, et des bombes à fragmentation ont été employé contre les populations civiles de la ville de Kharkiv et d’autres agglomérations ukrainienne.
La ville de Vouhledar au Donbass semble même payer sa volonté de demeurer dans le giron ukrainien. Son hôpital a été frappé par un bombardement aux armes à sous-munitions : deux soignantes et deux malades ont été tués tandis que dix autres ont été très grièvement blessés.

Les récentes manœuvres russes où l’emploi de munitions thermobariques a été confirmé prennent d’un seul coup tout leur sens : Moscou préparait sa guerre contre les populations civiles ukrainiennes. Il en va de même dans la place grandissante qu’ont pris les hélicoptères de combat Kamov Ka-52 Hokum-B dans les exercices des forces aériennes russes. Cette machine est aujourd’hui omniprésente dans le ciel ukrainien.
Nous avions tout sous les yeux, nous n’avions qu’à placer les pièces du puzzle, nous n’avons rien vu venir, ou bien n’avons-nous rien voulu voir venir croyant que la Russie avait changé.

Frapper des populations civiles en parfaite connaissance de cause est un crime de guerre. L’aviation russe devra donc en répondre dans quelques mois ou quelques années.
Au 21e siècle la Russie opère comme le reste du monde opérait au 20e siècle : salement, lâchement, sans aucun égard pour la vie humaine.

Photos © ministère russe de la défense

Publicité

15 COMMENTAIRES

  1. avec des assassinats de civils à coup de bombes , on a une justification pour une intervention de l’Occident ( voir du reste de la planete ) …….au minimum pour nettoyer le ciel …… ce qui fera automatiquement degenerer la situation en guerre totale …….

  2. Je m’étonne que l’on s’étonne, alors que les précédentes opérations russes nous ont démontrées qu’ils bombardait sans vergogne les hôpitaux et autres « cibles » comme les dictateurs auquel ils portent main forte.
    Mais ce n’est pas cela qui fera baisser la résistance de la population. ils vont devoir faire face à une guérilla
    féroce.

  3. Je suis désolé de le dire, mais je pense que depuis l’invasion de Crimée un certain nombre de personnes avaient vu venir les choses (pour moi je le concède, pas de cette ampleur).
    Poutine était clairement un ennemi, sans être le seul.
    Alors ce n’est pas vraiment une surprise.

    Sur un autre point, l’attaque des civils. Soyons clair, Putine c’est lourdement trompé. Il voulait conquérir des territoires « amis » pour les exploiter à l’aide et au profit de ses amis oligarques.
    La plus grande partie de ce peuple va résister et sera son ennemi, il n’y a plus de civils.
    Si il tue les populations, détruit les infrastructures c’est qu’il a perdu, il détruit son butin de guerre.

    Tout comme Putine, les ukrainiens n’ont que deux options :vaincre ou mourir.

  4. si Kiev tombe, il y aura une guerilla urbaine, une résistance, et dans ce cas la, l’histoire la prouvé (‘Vietnam, Indochine, France, durant le 2GM…), le pays attaqué remporte toujours la bataille par guerilla ou par résistance

    • Nuance pour le Vietnam, c’était la guerre entre 2 pays le Nord et le Sud, un peu comme les 2 Corée, les Américains n’étaient pas des envahisseurs, ils étaient dans le camp du Sud

    • le pays attaqué remporte toujours la bataille par guerilla ou par résistance ,Je rajouterais aussi : A l’aide d’alliés extérieurs.
      Le Viet Nam contre les Américains : grace à une importante aide chinoise et moindre de la Russie.
      L’Indochine: idem ( chinoise )
      France : la Grande-Bretagne, les USA après l’attaque des japonais, le Commonwealth, les polonais particulièrement dans la RAF… une grande partie des colonies, protectorat et départements français en Afrique restés fidèles à De Gaulle.
      J’en oublie beaucoup et je leur demande de m’en excuser d’avance.

      • « Le Viet Nam contre les Américains »
        Je me permets d’insister que c’était le Viet-Nam du Nord, sinon ce serait d’oublier l’existence de millions de vietnamiens du Sud qui ne voulaient pas de ce régime communiste du Nord

        • Exact, j’aurais mieux fait d’écrire  » le Viet nam du Sud aidé par les américains « , il y avait aussi le FNL ( plutot communiste ) à prendre en compte …, comme quoi il est toujours mieux de lire les commentaires précédents avant d’en poster un .

        • Exact et ces Vietnamiens du sud, pour certains, sont devenus ce qu’on a appelé à l’époque des « boat people ».
          Ultérieurement il y eut des Laotiens et Cambodgiens.

  5. Bonjour
    En Afgha le commandant Massoud combattait les soviétiques avec Stinger et Coran.
    Les Ukrainiens devraient faire de même avec Stinger et Bible.
    Un ptit post d’humour détend toujours l’atmosphère.

  6. J’ai fait découvrir votre site à deux de mes collègues car on en avait marre de lire les stupidités d’Opex360. Ce site est franchement craignos avec tous ses trolls et ses nazillons de comptoirs. Au moins sur Avions Légendaires les articles sont d’excellente tenue et les commentaires ne partent jamais en vrille. Je me dis que vous devez faire un travail de modération de dingos!!!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom