Lieutenante Amanda Lee, première femme pilote de démonstration des Blue Angels.

Voilà un nouveau sanctuaire masculiniste qui s’effondre en cet été 2022. Ce lundi 18 juillet 2022 l’US Navy a révélé la liste des officiers affectés à la patrouille de présentation des Blue Angels et ô surprise une femme s’y trouve. La lieutenante Amanda Lee devient donc la première femme à avoir l’insigne honneur de prendre les commandes d’un des fameux chasseurs bleus et jaunes de l’aéronavale américaine. Une nomination qui fait déjà grincer des dents aux États-Unis.

Jusque là affectée à l’escadrille VFA 106 Gladiators la lieutenante Amanda Lee est pilote de combat sur Boeing F/A-18E/F Super Hornet. Stationnée à bord du porte-avions USS Harry S. Truman elle a participé à la mission Inherent Resolve, le volet américain de l’opération alliée en Irak et en Syrie contre le terrorisme djihadiste. Elle a plusieurs missions de frappes aériennes contre des positions ennemies à son active, apportant notamment un appui tactique rapproché aux forces terrestres irakiennes.

Désormais donc Amanda Lee va changer d’affectation. Elle doit très prochainement quitter NAS Oceana en Virginie pour rejoindre NAS Pensacola en Floride. C’est en effet là que se situe le nid des Blue Angels. Pour autant elle ne va pas immédiatement prendre les commandes d’un Super Hornet bleu et jaune au-dessus de la foule des curieux et passionnés. Comme son homologue, le lieutenant commander Thomas Zimmerman, également retenu dans la même short-list elle va devoir apprendre l’art du vol en formation serrée dans un espace aérien très réduit. Le plus difficile débute donc pour elle.

En effet elle ne va réellement débuter ses présentations officielles qu’au cours de la saison prochaine. La lieutenante Amanda Lee a été retenue pour la saison 2023.
Si elle est la première femme pilote de présentation dans l’histoire des Blue Angels elle n’est pas la première à pouvoir prendre en main un avion de cette mythique formation. Entre 2014 et 2016 inclus la majore de l’US Marines Corps Katie Higgins fut affectée comme pilote de Fat Albert, le célèbre avion de soutien logistique de l’unité. Celle ci fut donc la première véritable femme pilote des Blue Angels. Pour autant elle ne volait pas à bord d’un chasseur de présentation.

Depuis quelques heures que le nom d’Amanda Lee est connu comme nouvelle pilote des Blue Angels la polémique enfle déjà outre-Atlantique. Plusieurs médias particulièrement conservateurs voire réactionnaires soulèvent le fait qu’elle n’est à ce poste que parce que c’est une femme et non un excellent pilote, dans une administration démocrate qui prône l’égalité femmes-hommes. On voit le niveau élevé d’absurdité et de bêtise de la part des journalistes en question. D’autres, plus mesurés, indiquent que selon leur expertise c’est un effet du film «Top Gun : Maverick» dans lequel la place des femmes pilotes est centrale.
À titre très personnel je ne comprends pas cette polémique : dans un cockpit ce n’est pas le taux de testostérone qu’on regarde mais le professionnalisme du ou de la pilote. En France Virginie Guyot a ouvert la voie il y a déjà de nombreuses années.

Félicitations donc à la lieutenante Amanda Lee qui bien involontairement sans doute vient d’entrer dans l’histoire aéronavale.

Photos © US Navy.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

8 Responses

  1. Désolé Arnaud, mais ayant bien connu Caroline Aigle à tours ( BA 705) a été La première pilote de Chasse bien avant Virginie Guyot

    1. Certes mais Caroline Aigle n’a jamais été membre de la Patrouille de France, ce que Virginie Guyot fut elle. D’où le rapport avec Amanda Lee.

      1. c’est juste cela qui m’a fait tiquer : En France Virginie Guyot a ouvert la voie il y a déjà de nombreuses années. Pas le reste.

  2. Bien qu’elle ne fit pas partie de la patrouille de France on peut aussi se souvenir de Caroline Aigle , polytechnicienne et triathlète de haut niveau,qui fut la première femme pilote de chasse française prématurément décédée.à 32 ans.

    1. Je l’ai croisé au commissariat de la BA 705 à Tours, lors de mon service militaire (et oui ça existait à l’époque). Une personne charmante et brillante!

  3. Bonjour,

    Je n’imagine pas que l’USN en général et les BLUE ANGELS en particulier aimeraient particulièrement voir se « viander » des avions en les confiant à des incompétents.
    On peut donc raisonnablement penser que la sélection de cette dame a été aussi rigoureuse que pour n’importe quel autre pilote. Après tout elle est déjà pilote de combat sur porte-avions…Combien de ses futures critiques pourront-ils en dire autant.?

  4. Précisons pour les terriens, qu’un ou une Leutnant de l’US Navy est l’équivalent d’un ou une Lieutenant de Vaisseau de la Marine Nationale, soit un ou une capitaine de l’Armée de l’Air ou de Terre…. Ce n’est donc pas une débutante pour les mauvaises langues

  5. La première femme pilote à se joindre aux Snowbirds de l’Aviation royale canadienne remonte à plus de vingt ans ! Compte tenu de la dangerosité du pilotage dans ces équipes acrobatiques, seuls les meilleurs pilotes sont sélectionnés peu importe le sexe. Bravo à cette pionnière !

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...