Hasard de l’actualité aéronautique, comme pour le weekend dernier notre photo de cette semaine nous conduit au-dessus de la baie de Chesapeake. Il nous permet d’admirer le Grumman C-2A(R) Greyhound numéro 142 appartenant à l’escadron d’essais VX-20 de l’US Navy lors de son dernier vol. C’est ici la première unité à se séparer de cet avion mythique.

Il y a quelques jours nous vous annoncions ce mini-évènement dans l’histoire aéronavale des États-Unis. Pour un avion-cargo aussi attachant que le Greyhound nous ne pouvions pas passer à côté de la photo de la semaine. C’est désormais chose faite.

Photo © US Navy

Publicité

13 COMMENTAIRES

  1. L’US Navy ne pourrait pas nous en prêter une poignée, pour savoir si c’est utile contre les feux de forêts (une fois réaménagé avec une sorte de MAFFS) ou les pandémie sur le CdG?

    • Vous voudriez utiliser des avions qui ont 50 ans de service à bord des porte-avions américains et son usés jusqu’à la corde ? Dans quel but ? Si l’US Navy s’en débarrasse ce n’est pas pour faire plaisir à des petites forces aéronavales, c’est juste parce que ces avions ne lui servent plus du tout. Bizarre cette idée selon laquelle la France devrait faire les poubelles américaines.

      • Quand on a plus de sous, on a des idées. Ou on renvoie son Catobar au garage à la première pandémie. Donc, à quoi cela sert d’avoir un Catobar?

        • Je ne vois aucune idée ici, ou alors de mauvaises idées. Et en période de crise les mauvaises idées ne servent à rien.

  2. Mauvaise idée ou pas. De toute façon, il n’y aura pas d’après CdG. A très bientôt 3 000 000 000 000€ de dettes cumulées , une OTAN sur la corde raide et une Europe à l’agonie, je pense que ce genre de considération sera du superflu. D’ailleurs, y aura-t-il encore une aéronautique européenne?

    • C’est une photo de la semaine et vous Incubus tout comme votre coreligionnaire Loïc ne pouvez pas vous empêcher de tomber dans la polémique et le catastrophime. C’est saoulant à la fin. Ça use, et on se demande à quoi servent vos commentaires sans cesse négatifs.

  3. Et les turbo tracker ils ont qu’elle age?
    Le budget de l’équipement civil et militaire va encore servir de variable d’ajustement à la poste crise COVID.
    Donc toute les solutions d’équipement sont à envisager quitte à en acheter 20 pour n’en utiliser que 10.
    Et oui, nous en sommes là!

  4. Je me permets de revenir sur ces commentaires, car certaines vérités sont dites, et d’autres pas.

    Je pense qu’Incubus à voulu dire, qu’il ne serait peut-être pas idiot de discuter avec les Américains sur l’éventuel rachat de quelques Greyhoud pour notre Marine.
    En effet, avec l’Us Navy, nous sommes les seuls à utiliser le même système de catapultage et d’appontage.

    Sauf erreur de ma part, les autres porte aeronefs(je dis bien porte aéronefs et non porté avions), utilisent un sky-jump.

    Donc, il est toujours possible de voir ce que l’on pourrait éventuellement se porter acquéreur, si bien sur les Américains souhaitent vendre une partie de cette flotte.

    Je sais Arnaud vous allez me rétorquer que ces appareils sont vieux. Mais peut être que dans le lot, il y en a certains qui ont encore du potentiel d’heures de vol. Je n’en sais rien, vu que personne d’entre nous détient les carnets d’entretien de ces avions.

    Et au risque de vous contrarier Arnaud, je ne pense pas qu’acheter du matériel de seconde main c’est faire les poubelles de l’Amérique.

    Ils ont bien fait les poubelles chez nous pour acheter nos Mirages F 1.

    Je pense que les Américains stockent beaucoup de matériel à David Montham et que tout ce qui est stocké là bas n’est forcément use jusqu’à la corde.

    Maintenant, où je suis d’accord, c’est que ce n’est peut pas une priorité vu le contexte et que les Américains ne sont peut-être pas vendeurs non plus.

    • Sauf que les Mirage F1 rachetés à la France l’ont été par une entreprise privée et non par l’USDoD. J’imagine à peine les quolibets des Français si l’Armée de l’Air ou la Marine Nationale en venaient à acheter des avions ayant déjà un demi-siècle d’activité.

  5. Oui, peut-être Arnaud. Mais à part des gens comme nous qui suivons ces questions de près, croyez vous que la majorité des français s’intéressent à ces questions ???

    Comme moi, vous allez sûrement à des meetings. Écoutez ce que disent la plupart des gens. Ils n’y connaissent rien, à part la Patrouille de France.

    Demandez aux jeunes d’aujourd’hui quel type d’appareil passe aux dessus de leurs têtes.??. Ils vont répondront : des avions.

    Donc, je reste très dubitatif quand à la connaissance de nos compatriotes sur les questions de défense.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom