La Fuerza Aérea de Chile pleinement opérationnelle sur ses AWACS.

La Royal Air Force et la Fuerza Aérea de Chile ont voulu aller vite, elles ont réussi leur pari. Moins de dix mois après que la seconde ait racheté à la première un lot de trois Boeing E-3D Sentry de seconde main ceux-ci sont désormais opérationnels. Une vente qui à l’époque avait été beaucoup critiquée par l’Argentine voisine qui y voyait une provocation de la part du Royaume-Uni. Le mois dernier l’un d’entre eux est apparu dans un exercice international sud-américain.

En dehors de ses marquages de nationalité l’avion a conservé sa livrée de l’époque britannique.

Durant cet exercice des aéronefs argentins, brésiliens, chiliens, et paraguayens ont manœuvré conjointement sur plusieurs scénarii régionaux différents. L’AWACS chilien volait avec un équipage 100% national, afin de ne pas heurter la sensibilité argentine. En effet depuis le printemps dernier des conseillers militaires de la Royal Air Force apportent leur expertise en matière de détection aéroportée à leurs collègues de la Fuerza Aérea de Chile. Les officiers britanniques n’ont donc pas voler durant cette période à bord de l’avion engagé.

Pour le reste ils ont apporté un vrai savoir-faire aux femmes et aux hommes de l’aviation chilienne. Il faut dire qu’avec près de 757 000 km² le Chili est un pays idéal pour les Boeing E-3D Sentry récemment retirés du service par la RAF. D’autant que la géographie de ce pays sud-américain est très particulière : c’est une bande de terre, en partie montagneuse, de près de 6500 kilomètres de long pour une largeur moyenne inférieure à 200 kilomètres. Un cauchemar à surveiller pour les radaristes. Or comme nombre de ses voisins ce pays est soumis à la pression de groupes criminels et/ou terroristes qui n’hésitent pas à passer les frontières par la terre autant que par les airs. Sauf que désormais la Fuerza Aérea de Chile a de quoi veiller.

La phase de qualifications des équipages d’AWACS chiliens les a mené à la fois à travailler en commun avec les pilotes de chasse autant qu’avec ceux de ravitaillement en vol. Ces derniers volent sur Boeing KC-135R Stratotanker. Ils ont aussi dû se former à pouvoir transférer du carburéacteur vers les Boeing E-3D Sentry.

Le Boeing E-3D Sentry assure au Chili une certaine assise diplomatique et militaire en Amérique du Sud.

Les équipages d’AWACS chiliens prennent désormais l’alerte H24, et au moins un avion est en permanence en vol au-dessus du pays. Il ne peut cependant bien sûr pas couvrir l’intégralité du territoire chilien.

Photos © Fuerza Aérea de Chile

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 réponses

  1. Bonjour
    « au moins un avion est en permanence en vol au-dessus du pays »
    C est le cas aussi chez nous?
    Merci

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blériot XI

Tout comme le chemin de fer avant elle ou l’automobile à la même époque l’aviation a su marquer son temps, d’abord au siècle dernier puis

Lire la suite...