C’est un des programmes majeurs de l’US Air Force. Ce vendredi 10 février 2023 le prototype de drone furtif de combat Kratos XQ-58 Valkyrie a repris ses essais en vol après une pause de quelques semaines. Depuis la base d’Eglin AFB en Floride les ingénieurs ont pu peaufiner les qualités de vols de l’avion sans pilote, et notamment sa capacité à décoller depuis une remorque automobile. Pour mémoire il est développé dans le cadre du programme LCASD, pour Low Cost Attritable Strike Demonstrator.

Au sein du 40th Flight Test Squadron ce Kratos XQ-58 Valkyrie voisine avec rien moins que le chasseur de supériorité aérienne Boeing F-15EX Eagle II lui aussi en cours de développement final. C’est dire si l’US Air Force et plus particulièrement l’AFRL, l’Air Force Research Laboratory, comptent sur son avenir. Pour autant il n’y a quasiment aucune chance que ce drone ne connaisse un jour le feu en opération. Dans le cadre du programme LCASD le XQ-58 est un pur démonstrateur technologique.

Le Kratos XQ-58 Valkyrie sur sa remorque avant son lancement. Remarquez les moteurs fusées le long du fuselage sous l’empennage double dérive.

En fait il préfigure les drones de combat des cinq à dix années à venir, ceux là même qui porteront les marquages de l’aviation américaine au début de la décennie 2030. Et pour cela les équipes de l’AFRL ont octroyé deux General Dynamics F-16 Fighting Falcon au programme, un monoplace Charlie et un biplace Delta. À eux d’accompagner le drone lors de ses vols d’essais.
Après une pause de quelques semaines, initiée juste avant Noël 2022, le Kratos XQ-58 Valkyrie a donc repris ses vols d’essais. L’accent a été mis sur l’emploi de moteurs fusées et non du turboréacteur de l’aéronef. Il s’agit de vérifier que de tels propulseurs peuvent permettre un décollage efficace depuis le sol, depuis sa remorque érectrice lanceuse. Grâce à ces moteurs fusées le drone peut décoller en quelques secondes seulement en s’affranchissant d’un tarmac ou d’un avion lanceur.

Lancement de l’engin dans le ciel de Floride.

Le programme d’essais du XQ-58 Valkyrie doit se poursuivre jusqu’à l’année prochaine au minimum. Ensuite il permettra à Kratos mais aussi à ses partenaires comme Boeing et General Atomics d’envisager les drones furtifs de combat du futur.
C’est donc un prototype ô combien primordial pour l’Amérique contemporaine.

Photos © US Air Force.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Le développement de tous ces drônes fait partie du concept de système des systèmes qui dématérialise la concept d’avion de chasse comme compris jusqu’à présent au profit de plusieurs vecteurs collaborants.
    Il y aura d’une par la tête du syst§ème ; le F-35 et probablement le NGAD. Ceux ci seront accompagné de toute une serie de drônes collaborants qui porteront le carburant suplémentaire, les armements suplémentaires ansi que de systèmes de détection complémentaires.
    Ceci explique pourquoi le F-35 n’a pas besoin d’engloutir des tonnes de Kéro pour augmenter son autonomie, et pas plus que d’un arsenal de bombes et missiles, puisque tout ceci sera à sa disposition via des vecteurs collaborants !
    Le paradigme de la guerre aérienne est en pleine évolution en ce moment même…
    Est ce que l’Europe sera suivre ou pas ?
    Les américains ont mis le 3è Rech à genoux grace à la puissance de leur industrie qui produisait pourtant des armes bien plus médiocres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom