FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Boeing F-15EX Eagle II
Constructeur : Boeing Company
Désignation : F-15EX
Nom / Surnom : Eagle II
Code allié / OTAN :
Variante : F-15X Advanced Eagle
Mise en service : 2021
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Chasseurs modernes et actuels
Rôle et missions : Chasseur de supériorité aérienne, chasseur de pénétration.

HISTOIRE

Boeing F-15EX Eagle II :
De la supériorité aérienne à la suprématie aérienne”

Le premier quart du XXIe siècle a vu émerger un retour vers les conflits de haute intensité. Un temps oubliés après l’effondrement de la menace soviétique à l’aube des années 1990 ils redeviennent d’actualité malgré la présence toujours prégnante de la guerre asymétrique, notamment contre les groupes djihadistes armés. Et c’est l’apparition d’une menace chinoise et/ou russe qui rend cette haute intensité palpable. Les états-majors s’y étant convertis ce sont maintenant à leurs fournisseurs de le faire, et notamment aux avionneurs et hélicoptéristes. Aux États-Unis l’une des réponses est venue de Boeing au travers d’un chasseur de supériorité aérienne très impressionnant : le F-15EX Eagle II !

Les années 2000 et 2010 ont vu Boeing exporter des versions spéciales du chasseur-bombardier F-15E Strike Eagle développé par McDonnell-Douglas au début des années 1980. L’idée de l’avionneur de Seattle était de proposer aux plus fortunés de ses clients militaires une plateforme de combat aérien et d’attaque de précision la plus modulable possible. C’est ainsi qu’Israéliens, Saoudiens, Singapouriens, ou encore Sud-Coréens ont pu acheter des avions adaptés à leurs besoins. Le dernier client en date fut le Qatar qui en 2017 acheta ses avions sous la désignation de F-15QA.

Consciente de l’évolution sans cesse renforcée de l’avion l’US Air Force commença à s’intéresser de nouveau à lui. Boeing s’en méfia dans un premier temps, ayant mal digéré l’échec du F-15SE Silent Eagle disposant d’éléments furtifs et finalement rejeté par le Pentagone. Mais en ce début d’année 2018 la situation avait passablement changé sur la scène internationale. La montée en puissance de l’expansionnisme chinois venait s’ajouter à celui de la Russie qui avait quatre ans plus tôt annexer la péninsule ukrainienne de Crimée.
L’Amérique avait besoin de chasseurs en vue d’un hypothétique conflit de haut intensité. Le programme F-15X Advanced Eagle venait de naître.

En fait Boeing savait que l’avenir de son avion se dessinait avec la fin programmée des chasseurs McDonnell-Douglas F-15C/D Eagle. Une inconnue demeurait cependant en cette année 2018 : Lockheed-Martin. Beaucoup ignorait aux États-Unis si l’avionneur concurrent numéro 1 de Boeing allait ou non relancer la chaîne d’assemblage de son chasseur de supériorité aérienne F-22A Raptor. Il s’agissait alors du seul avion capable d’empêcher la future construction en série du F-15X Advanced Eagle. L’annonce de Lockheed-Martin rassura du côté de Chicago et de Seattle : l’arrêt en 2021 de la chaîne d’assemblage de l’avion furtif était définitive ! Plus rien ne s’opposait désormais à Boeing.

Les premières ébauches montraient un chasseur monoplace destiné à pouvoir emporter et tirer jusqu’à vingt-deux missiles air-air AIM-120 AMRAAM à moyenne portée et AIM-9 Sidewinder à courte portée. L’avion serait doté d’un nouveau radar à antenne active.
Finalement après plusieurs négociations il devint évident pour l’US Air Force que le Boeing F-15X Advanced Eagle serait un biplace en tandem. Une capacité secondaire de pénétration et d’attaque de précision lui fut acquis. La bombe planante AGM-154 Joint Standoff Weapon et le missile de croisière AGM-158 Joint Air-to-Surface Standoff Missile furent ajoutés à son arsenal. Pourtant le Pentagone insista sur le fait que le F-15X était destiné aux missions air-air, l’air-sol devant demeurer la prérogative numéro 1 des Lockheed-Martin F-35A Lightning II. En décembre 2018 l’US Air Force officialisa son intérêt pour l’avion demandant l’acquisition par l’US Department of Defense de douze avions de présérie. Quelques mois plus tard les parlementaires américains retoquèrent la demande autorisant seulement l’achat de huit machines.

Entre temps le F-15X était devenu F-15EX. Dès lors les équipes de Boeing se mirent vraiment au travail. Extérieurement l’Advanced Eagle devait beaucoup au Strike Eagle mais aussi au Silent Eagle avorté. Comme lui il possédait une signature radar dégradée. Non pas que l’avion était furtif, il était en fait plus discret au radar qu’un Eagle traditionnel. Outre les nombreux points d’emports pour missiles air-air répartis un peu partout sur le fuselage et la voilure l’avion voyait généraliser les CFT, les réservoirs conformes fixés sur l’extrados de voilure, au niveau de la jonction avec le fuselage.
Le canon-mitrailleur rotatif M61-A1 Vulcan de six fois 20 millimètres fut conservé tout comme les deux turboréacteurs Pratt & Whitney F100-PW-229 d’une poussée unitaire 6618 kilogrammes sans post-combustion et de 10782 avec.
C’est dans cette configuration que l’avion réalisa son premier vol le 2 février 2021.

À partir de là tout alla très vite, comme si l’US Air Force était pressée de disposer de ses avions de combat. Les besoins officiels furent annoncés à 144 exemplaires minimum. Cinq semaines après ce vol inaugural le premier avion de présérie était livré au 40th Flight Test Squadron d’Eglin AFB en Floride.
Le 7 avril 2021 l’avion reçut sa désignation finale : Boeing F-15EX Eagle II. Celle-ci marquait la filiation avec les pures versions de chasse F-15A/B et F-15C/D plus qu’avec le F-15E. Désormais l’entrée en service actif des premiers avions de série était officiellement annoncé pour 2025. Boeing confirma que ses chaînes d’assemblage étaient prêtes.

En mai 2021 les deux premiers Boeing F-15EX Eagle II furent engagés dans une série de manœuvres aériennes de grande ampleur en Alaska. Désormais l’US Air Force avait lancé les préparatifs pour l’entrée future en service de celui qui était appelé à devenir le protecteur des cieux américain autant que celui qui allait supprimer toute menace ennemi pendant que les Lockheed-Martin F-35A Lightning II frapperaient les cibles au sol.
Un profil futur de mission validé en novembre 2021 par les parlementaires américains.

Pure adaptation d’un avion existant déjà au marché et à la réalité diplomatique et tactique le Boeing F-15EX Eagle II devrait permettre de voir voler la silhouette reconnaissable entre toutes de l’Eagle jusqu’au-delà de 2050. Les cellules de chaque avion sont annoncées pour une espérance de vie minimum de 20 000 heures de vol.
Outre l’US Air Force il faut savoir que l’avion intéresse fortement Israël et de manière plus surprenante l’Indonésie. Il a en outre été proposé à l’Inde. Boeing compte bien capitaliser sur le succès du F-15E Strike Eagle pour vendre son nouveau chasseur. Fin 2021 la carrière de l’avion ne faisait que commencer grâce aux avions de présérie.

Tactiquement parlant Boeing et l’US Air Force ont développé un chasseur de supériorité aérienne destiné à la suprématie aérienne. Cette doctrine n’est pas nouvelle et consiste à éteindre toute velléité ennemie de prendre les airs face à la chasse alliée. Le Boeing F-15EX Eagle II s’inscrit ainsi en quelques sortes comme le descendant américain du Panavia Tornado ADV européen.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Boeing F-15EX Eagle II
Envergure : 13.05 m
Longueur : 19.45 m
Hauteur : 5.64 m
Motorisation : 2 turboréacteurs Pratt & Whitney F100-PW-229
Puissance totale : 2 x 10782 kgp. avec post-combustion
Armement : Un canon-mitrailleur de calibre 20mm et jusqu'à 22 missiles air-air AIM-9 Sidewinder et AIM-120 AMRAAM. Possibilité d'emporter des munitions air-sol guidées AGM-154 JSOW et AGM-158 JASSM.
Charge utile :
Poids en charge : 36650 kg
Vitesse max. : 2650 km/h à 15000 m
Plafond pratique : 18000 m
Distance max. : 1250 Km en configuration air-air
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Boeing F-15EX Eagle II

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Boeing F-15EX Eagle II

VIDÉO

Vidéo officielle du premier vol du Boeing F-15EX.