L’administration Biden approuve la revente de Bell AH-1W Super Cobra à Bahreïn.

C’est un des plus petits états insulaires de la planète mais aussi un des plus dépendants des États-Unis pour son armement. Ce mercredi 29 mars 2023 la Defense Security Cooperation Agency a officiellement remis son feu vert à la vente à la Royal Bahraini Air Force d’un lot de vingt-quatre hélicoptères de combat Bell AH-1W Super Cobra de seconde main. Retirés du service actif depuis l’automne 2020 les appareils en question sont actuellement stockés à Davis-Monthan AFB. Le contrat est annoncé à 350 millions de dollars US, hors armement et pièces détachées.

Ce sont donc des hélicoptères de combat qui ont servi auparavant dans les rangs de l’US Marines Corps qui vont rejoindre ceux de la Royal Bahraini Air Force. Avant cela ils devront être totalement révisés et remis à jours après avoir séjourné dans le désert de l’Arizona. Certains y sont stockés depuis près de dix ans, d’autre depuis «seulement» deux ans et demi. Ils devront également être repeint aux couleurs de ce petit état insulaire coincé entre l’Arabie Saoudite (à laquelle il est relié par le pont autoroutier King Fahd) et la Qatar, sur les eaux du Golfe.

Pour les Bahreïniens ces vingt-quatre hélicoptères de combat vont permettre de remplacer les actuels monoturbines Bell AH-1E/F Cobra en service depuis le début des années 1990 et déjà rachetés de seconde main, à l’époque auprès de l’US Army. Malgré une modernisation il y a une quinzaine d’années en Turquie ces hélicoptères sont désormais dépassés et leurs structures particulièrement usées. Les conditions climatiques de la région n’arrangent pas forcément les structures et les éléments électroniques et mécaniques. Les Bell AH-1W Super Cobra sont donc particulièrement attendus.
Fait intéressant la Royal Bahraini Air Force a également en commande douze Bell AH-1Z Viper neufs dont six ont déjà été livré.

N’oublions jamais que l’AH-1W Super Cobra est un hélicoptère de combat au pied marin.

Le Bahreïn va donc d’ici quelques mois aligner les deux plus récents modèles de biturbines issus du Cobra. Des hélicoptères localement employés notamment pour des patrouilles côtières, à proximité des navires de guerre de l’inquiétant voisin iranien.
Par contre les AH-1W Super Cobra ne devraient pas, dans un premier temps, remplacer les six monoturbines AH-1P (sur un total de huit livrés) employés pour l’entraînement avancé des futurs pilotes.
Affaire donc à suivre.

Photos © US Navy.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

3 réponses

  1. Pourquoi le choix du super cobra par rapport au AH-64?

    Et qu’elle est le meilleure des deux ?

    1. Si vous aviez lu l’article vous auriez vu que le Bahreïn vole déjà sur des versions antérieures du Cobra mais aussi sur des Viper. L’Apache ou le Guardian auraient donc été irrationnels.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...