Ça bouge sur le tarmac du Musée de l’Air et de l’Espace.

C’est une des collections les plus remarquables au monde. En cette fin août 2023 le Musée de l’Air et de l’Espace sis au Bourget en Seine-Saint-Denis a terminé la réinstallation de ses aéronefs sur la partie extérieure de son exposition. À cette occasion trois «nouveaux» appareils, deux avions et un hélicoptères, ont fait leur apparition. Ce ne sont cependant pas de totales nouveautés pour les fidèles de nos lectrices et lecteurs.

Bien sûr le tarmac du Musée de l’Air et de l’Espace accueille toujours ses habituels Airbus A380, Boeing 747, Dassault Mercure 100, Dassault Aviation Rafale A, Embraer EMB-312 Tucano, et autre Sud Aviation Caravelle. Ceux là font en fait désormais parties du décor. À leurs côtés donc prennent désormais place rien moins qu’un SOCATA TB.30 Epsilon d’entraînement primaire, un Transall C.160G Gabriel de reconnaissance électronique, et un hélicoptère Westland Lynx de lutte anti-sous-marine.

Particularité notable le TB.30 Epsilon arbore la livrée de feue la formation de présentation dite Cartouche Doré. dissoute voici sept ans. Longtemps considérée comme la «petite sœur» de la Patrouille de France elle fit les beaux jours des meetings aériens durant 27 ans, à travers les années 1990, 2000, et 2010 jusqu’à sa disparition. Volant exclusivement sur SOCATA TB.30 Epsilon c’est donc un très bel hommage qui lui est rendu par le Musée de l’Air et de l’Espace.

Les deux autres appareils sont présentés sous des livrées plus traditionnelles. Le Lynx est présenté rotor principal et rotor anticouple repliés. C’est sous cette configuration qu’il était entreposé à bord des navires de guerre de la Marine Nationale lorsqu’il servait. Pour mémoire le Lynx a quitté le service actif en septembre 2020. Si le Transall Gabriel peut fait figure de pièce maîtresse c’est surtout en raison du secret qui entoure encore une bonne partie des missions qu’il réalisait pour la République Française. C’est donc une partie de l’histoire du renseignement français qui rejoint les collections permanentes du Musée de l’Air et de l’Espace, un peu comme un certain… Sarigue.
Pour mémoire les trois appareils en question vous avaient déjà été en partie présentés en septembre dernier, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Ils siégeaient alors dans les réserves sises à Dugny.

Westland Lynx
Transall C.160G Gabriel
SOCATA TB.30 Epsilon

À titre personnel c’est l’avion du Cartouche Doré qui me semble le plus porteur de symboles pour les passionnés d’aviation autant que pour les curieux. Le TB.30 Epsilon demeure aussi le dernier avion militaire d’entraînement de conception et de production purement françaises.

Photos © Musée de l’Air et de l’Espace.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...