Quand un C-5B Galaxy de l’US Air Force transporta une soucoupe volante… canadienne.

Novembre 2007 un avion de transport stratégique Lockheed C-5B Galaxy se pose au centre de recherches Ames de la NASA à Moffett Field en Californie. Arrivé à vide le quadriréacteur charge un camion semi-remorque sur lequel est installé rien moins qu’une soucoupe volante : l’agence spatiale américaine transférerait t-elle vers un site ultra-secret une preuve de contact extraterrestre ? Non simplement elle offrait au National Museum of US Air Force l’aéronef expérimental Avro Canada VZ-9 Avrocar. Tout ça pour ça !

Sans rire vous avez vraiment cru que j’allais vous parler de petits hommes verts (ou gris) et de voyages interstellaires ? Ici on parle aéronautique, si c’est d’OVNI que vous avez envie d’enrichir votre culture alors la vérité est ailleurs. Pour autant cette grosse tondeuse à gazon qu’est l’Avro Canada VZ-9 Avrocar est un des aéronefs les plus intéressants de l’histoire de l’aviation. Ni vraiment avion encore moins hélicoptère c’est un engin assez phénoménal. Rappelons que si son constructeur le donnait pour un plafond pratique de 3000 mètres il ne dépassa en réalité jamais les 90… centimètres. Dire qu’il a volé est très discutable. Il a décollé du sol, et encore.

S’il est aujourd’hui une magnifique pièce de musée au sein des collections du National Museum of US Air Force de Wright Patterson AFB le VZ-9 Avrocar était loin d’être aussi rutilant à l’automne 2007. Il prenait la poussière et se dégradait depuis plus de 40 ans dans les stocks du centre de recherche californien Ames. Les équipes du musée avaient donc du pain sur la planche. À eux de lui rendre son lustre d’antan.

Et oui un semi remorque rentre pile poil dans la soute d’un C-5B Galaxy. Même pas besoin de chausse-pied.
On a vraiment l’impression que le Lockheed C-5 Galaxy a été pensé pour accueillir les soucoupes volantes. Nous cacherait-on des choses ?

Avant cela il fallait le transporter. Et pour des raisons de facilité le camion semi-remorque qui vint le chercher auprès de la NASA allait devoir l’emmener jusqu’à l’US Air Force et ses collections permanentes. Cette dernière devait donc puiser dans son arsenal pour assurer le transfert dans les meilleurs conditions. Lockheed C-130H Hercules (ou C-130J Super Hercules) et Boeing C-17A Globemaster III furent jugés trop peu adaptés. Il fallait sortir du gros, du lourd, du puissant : le Lockheed C-5B Galaxy ! Excusez du peu. Pour lui accueillir un poids lourd, sa remorque porte-chars, et une soucoupe volante canadienne datée des années 1950 c’est de la rigolade.

Dans les collections du musée l’Avro Canada voisine avec rien moins que le North American XB-70, le Martin X-24, ou encore le Tacit Blue de Northrop. Ça fait rêver !

Le vol s’est déroulé sans encombre entre la Californie et l’Ohio. Il a fallu ensuite une dizaine de minutes par la route pour que l’Avro Canada VZ-9 Avrocar rejoigne sa destination finale : les entrepôts du National Museum of US Air Force. Aujourd’hui il n’y figure plus, il est présenté au public dans sa livrée métallique d’origine.

Photos © US Air Force.

 


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 Responses

  1. Un grand merci Arnaud pour la richesse éditoriale de ce site, des avions des faucheurs de marguerites aux jets les plus récents en passant par ces sujets atypiques à la photographie étonnante…
    Continuez ainsi, je me régale de visiter votre site plusieurs fois par jours !

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Dassault Mirage F1B

Quand il réalisa son premier vol le 23 décembre 1966 le prototype du Dassault Mirage F1 tranchait radicalement avec les autres avions éponymes. L’avionneur clodoaldien

Lire la suite...