Ces avions étaient au cœur de la récente polémique sur l’acquisition possible de Lockheed-Martin F-35A Lightning II par Madrid. Ce mardi 14 décembre 2021 en fin de journée le ministère de la défense espagnol a fait savoir qu’il avait passé un accord avec Airbus Defence & Space autour du Typhoon Tranche 4. Cet avion aura pour rôle de remplacer le McDonnell-Douglas F/A-18A Hornet dont vingt exemplaires sont actuellement en dotation aux Canaries. Le contrat avec l’avionneur européen doit être signé en janvier 2022.

Et l’Éjercito del Aire a été très claire c’est un remplacement avion pour avion, c’est à dire au même nombre de machines. L’Ala 46 aligne actuellement vingt McDonnell-Douglas F/A-18A Hornet, elle recevra donc vingt Airbus DS Typhoon Tranche 4 ! Ni plus ni moins. C’est pourtant une commande assez révolutionnaire pour l’unité de chasse basée dans l’archipel des Canaries. C’est la première fois qu’elle alignera des chasseurs neufs.

À la différences des autres F/A-18A/B Hornet en service en Espagne, ceux des Ala 12 et Ala 15, les avions de l’Ala 46 n’ont en effet pas été achetés neufs. Ils ont été acquis de seconde main auprès de l’US Navy. Pis ces monoplaces n’ont jamais été modernisés au standard F/A-18A+. Ils conservent donc leur «vieux» radar AN/APG-65 alors que les autres volent depuis plus de vingt ans avec l’AN/APG-73. Les F/A-18A Hornet des Canaries ne peuvent donc pas emporter et tirer le missile air-air moyenne portée AIM-120 AMRAAM, étant limités pour les opérations air-air aux seuls AIM-9 Sidewinder à courte portée et au canon-mitrailleur. En mission air-sol leur arme de prédilection est le missile air-sol AGM-65 Maverick.

En parallèle de ces vingt nouveaux Typhoon livrables à partir de fin 2022 l’Éjercito del Aire va faire moderniser par Airbus DS l’intégralité de sa flotte de Typhoon Tranche 3 au standard Tranche 4. Dans le même temps on apprend que l’avion européen devrait remplacer à l’horizon 2025-2028 l’ensemble de la flotte des F/A-18A+/B+ Hornet espanols.

F/A-18A Hornet de l’Ala 46, un chasseur désormais vieillissant poussé vers une retraite prochaine.

Vingt nouveaux Typhoon ainsi que la modernisation de la soixantaine d’avions en dotation espagnole voilà ce que l’on appelle une excellente nouvelle pour l’avionneur européen. Sans compter la possibilité future de remplacer l’intégralité des Hornet ibères. De quoi remettre du baume au cœur à Airbus DS, surtout après les récents succès à l’export de Dassault Aviation et de Lockheed-Martin. Pour autant l’Espagne demeure un marché intérieur pour le Typhoon, étant partie prenante dès l’origine du consortium Eurofighter.

Photos © Éjercito del Aire.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom