Crash mortel d’un Douglas C-54Q Skymaster vieux de 82 ans !

Habituellement quand on aborde le cas d’avions civils hors d’âge on pense à l’Afrique sub-saharienne ou à la Russie. C’est mal connaître les États-Unis, et en particulier l’Alaska où il n’est pas rare de croiser des avions de plus de 60 ans encore en service actif. D’ailleurs le cargo quadrimoteur Douglas C-54Q Skymaster qui s’y est écrasé ce mardi 23 avril 2024 était âgé de 82 ans. Les deux membres d’équipage n’ont pas survécu à l’accident.

Nos amis canadiens, qui possèdent eux aussi des avions de ce genre pour des vols commerciaux de fret, les appellent des pilotes de glaces. De l’autre côté de la frontière, en Alaska, leur job est des plus simples : convoyer d’un point A à un point B des bidons de fuels et/ou d’huile, sans jamais sortir de l’état. Il faut dire que la Federal Aviation Administration délivre des certificats restreints pour ces antiquités que l’on s’attendrait plutôt à voir prendre la poussière dans un musée. C’est notamment le cas du Douglas C-54Q Skymaster immatriculé N3054V qui contrairement à ce que sa livrée laissait à penser n’avait rien d’un avion né civil. Il a avait été conçu comme R5D-3, la version US Navy du Skymaster et était devenu un C-54Q en septembre 1962.

Sur l’accident en lui même il semble que tout parte de l’explosion peu après le décollage d’un des moteurs Pratt & Whitney R-2000-11 Twin Wasp à quatorze cylindres en étoile. L’avion était alors en phase ascendante depuis l’aéroport alaskéen de Fairbanks. Suite à la perte de ce moteur le vénérable cargo s’est cabré sur la gauche avant de piquer vers le flanc d’une colline voisine. Le Douglas C-54Q Skymaster a explosé à l’impact ne laissant aucune chance à ses deux membres d’équipage. Selon les autorités locales ils ont été tué sur le coup. Ce mardi 23 avril 2024 au matin la météo était plutôt clémente dans la zone.

En 82 ans l’avion accidenté avant-hier avait connu une riche carrière. Démilitarisé en 1974 après trente ans de bons et loyaux services sous la cocarde américaine (et deux sous celle de la Royal Air Force durant la Seconde Guerre mondiale) il a été acquis par Aero Union en 1975. L’avion cargo est alors devenu avion bombardier d’eau. Ce qu’il est resté jusqu’en 2007 et son rachat par le transporteur alaskéen Brooks Fuel qui le retransforma en avion cargo. Dès lors il débuta sa carrière dans le transport de tonneaux de fuel. Alaska Air Fuel le racheta en 2013, pour poursuivre dans la même voie économique.

Photo © Alaska Air Fuel

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 réponses

  1. Bonjour Arnaud, cela paraît incroyable de nos jours de voir voler ce genre d’avion, surtout pour un pays comme le Canada. C’est un peu comme ces B52 des années 50 en service aux E.U. avec encore du potentiel… Je ne sais pas combien il reste d’avions hors d’âge au Canada, mais ça devrait aider à réfléchir à cette situation de fait.

  2. Je pose une question peut-être bête mais au Canada ou en Alaska est-ce que des avions de cet âge là transportent-ils encore des passagers ou alors seulement et uniquement du fret ?

  3. C’est là qu’on se dit que chez Douglas ils savaient construire des avions. 82 ans de service, Boeing pourrait en prendre de la graine. Savez vous Arnaud (ou Marcel) si des Constellations volent encore dans ce genre de mission?

  4. Cet avion a une immatriculation américaine puisque commençant par N. C’est étonnant que la FAA d’habitude si pointilleuse lui ai conservé son certificat de navigabilité. A quand remontait sa dernière chez D ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Vought O2U Corsair

Dans l’histoire de l’aéronautique quelques avionneurs ont su marquer de leur empreinte leur domaine par l’emploi répété d’un même patronyme pour leurs appareils. En France

Lire la suite...