L’Union Européenne est-elle compétente en matière de défense ?

À l’approche du scrutin du 9 juin on entend et on lit un peu tout et son contraire autour de l’Union Européenne et de ses pouvoirs. L’idée est donc au travers de cet article de vous éclairer un peu plus sur ses réalités en matière de défense, enfin d’aéronautique de défense. Des compétences nées il y a 20 an avec la fondation de l’AED, l’Agence Européenne de Défense actuellement dirigée par le diplomate tchèque Jiří Šedivý. Sans le savoir vous connaissez déjà des actions qu’elle a mis en place.

Pour nos lectrices et lecteurs hors Union Européenne il faut savoir que le dimanche 9 juin 2024 les électeurs et électrices des pays membres sont appelées aux urnes. Nous devons renouveler le parlement de Strasbourg, le cœur battant de la démocratie européenne. Dans chaque pays il existe un nombre de listes représentant toutes les sensibilités idéologiques possibles et imaginables. En France nous en avons trente-sept cette année, un véritable cauchemar pour les municipalités en charge de l’organisation des affichages officiels et de la tenue des bureaux de vote. Au parlement européen vous avez de tout. Les extrêmes droites et extrêmes gauches bien sûr qui en général vomissent leur haine de l’UE et ne brillent généralement pas par leur assiduité dans l’hémicycle mais ne se font pas priés pour engranger les subsides de la dite UE. Les formations plus classiques, plus respectables, droites et gauches de gouvernance, centristes, et écologistes, représentent heureusement le plus gros du contingent d’eurodéputés. Fondamentalement ce sont ces dernières formations qui sont à l’origine de la fondation de l’Union Européenne telle que nous la connaissons actuellement. Celle qui vient de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier et ensuite de la Communauté Économique Européenne. Celle qui en fait s’est forgée sur les cendre de l’Europe post-1945. À bien des égards l’UE est garante de la paix en Europe.

Et contrairement à ce que certains voudraient encore faire croire l’UE a compétence en matière de défense. Pour cela elle dispose à Bruxelles depuis 2004 de l’AED, l’Agence Européenne de Défense. Ses détracteurs la disent inféodées à l’OTAN, ce qui est totalement faux. Des relations diplomatiques existent bien entre les deux organismes de défense mais il n’y a là aucun lien de subordination entre l’un et l’autre. AED et OTAN existent en parallèle et coexistent pour les seuls Européens membres de l’UE. La Norvège, la Serbie, la Suisse et l’Ukraine bien que non membres de l’UE possèdent chacun des accords de coopération avec l’AED. Cette dernière n’est donc pas un organisme obtus et renfermé sur lui-même comme les ennemis (intérieurs) de l’UE aimeraient à le faire croire.

Sur un exercice Black Blade des équipes autrichiennes et belges travaillent main dans la main.

En matière aéronautique l’Agence Européenne de Défense possède des compétences reconnues d’ailleurs jusqu’aux États-Unis. Les exercices de grande ampleur qu’elle a mis en œuvre en attestent. Dans le domaine des voilures tournantes militaires les manœuvres Black Blade, Fire Blade, Green Blade, ou encore Hot Blade en sont la démonstration flagrante. C’est en effet à partir de 2012, soit seulement huit ans après la fondation de l’AED que ces exercices sont apparus dans les pays membres. Des entraînements conjoints qui ne sont pas forcément axés sur des projections de forces  longue distance mais aussi sur des problématiques à l’intérieur même de l’Union Européenne, et notamment dans le cadre de missions humanitaires. Les voilures fixes ne sont pas en reste avec notamment les célèbres déploiements nommés European Air Transport Training et European Air-to-Air Refuelling Training. Le premier entre dans le domaine du transport tactique et du soutien logistique et le second dans celui du ravitaillement en vol. Des exercices ciblés autour de région existent, l’un des plus célèbres étant Balkan Spartan. Il réunit notamment Bulgares, Grecs, et Roumains, tandis qu’Allemands et Italiens y participent comme invités.

Airbus Military A310 MRTT allemand engagé dans un exercice European Air-to-Air Refuelling Training.

Vous l’aurez compris : contrairement à ce que certains peuvent raconter l’Union Européenne a des compétences en matière de défense et elle s’en sert. À bien des égards en 20 ans d’existence l’Agence Européenne de Défense s’est organisé comme embryon d’une future force conjointe propre à notre UE. Et avec la guerre désormais à nos portes il est plus qu’urgent de nous unir, de nous réunir. La menace est réelle.

Photos © Agence Européenne de Défense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

12 réponses

  1. Je suis assez perplexe sur l’Europe de la Défense. Moi même européen convaincu je pense qu’elle devrait se limiter à ce qu’elle sait faire, à savoir la coopération économique en appui de l’industrie de la défense.
    Je ne comprend pas comment une Europe de la défense peut fonctionner sans Europe politique. Pour parler d’Europe politique il faut parler de peuple européen. Et on voit bien que les attentes et façons de penser peuvent diverger sur les questions de politique extérieure (on le voit vis à vis de la Chine, des US, d’Israël).
    En tout cas je nous souhaite bon courage avec les élections qui arrivent et ce qui va en découler.

    1. @ bluesmartini
      Une certaine coordination est essentielle. Pour naviguer entre les blogs de défense, j’ai lu qu’il y a quelques années, un exercice OTAN s’était complexifié par e que les procédures douanières et les infrastructures ferroviaires étaient à la ramasse. Du coup quand les Américains ont voulu déplacer les chats par wagons plateau, la taille des tunnels posaient problème et les douaniers se sont montrés… Obtus.
      .
      Ces problèmes qui datent de cinq ans, commencent juste à être résolus grâce à des efforts européens.
      .
      Au delà, ce serait pertinent de développer des technologies propres a l’Europe mais les alignements politiques pèsent lourd. Donc pour Galileo, il a d’abord fallu convaincre les américains de sa pertinence, puisque le GPS n’est pas gratuit, pas plus que la liaison 11, 16 ou 21.
      Mais voilà : déjà l’Europe pèse peu dans ‘lOTAN, alors chaque pays pris individuellement…
      Cette cacophonie européenne demande donc beaucoup, mais vraiment beaucoup, de diplomatie pour faire avancer les grands projets.

      1. Sans hors sujet il me semble que vous parlez du transport de leclers via la route en direction de la roumani. Les portes chars français ont une limite de tonnes par essieux. Les allemands ayant un essieux de plus ne voulais pas que les transports blindés français bousillent les ponts et routes sachant que le poids par essieux était plus important.

        Ceci étant je suis d accord avec bluemartini. La défense c est l application d une politique et rien d autres. D ailleurs les militaires le disent eux même. Ils sont le bras armes d une politique de l état mais ne font pas de politique.
        Avec la montée des populisme. Une Europe de la défense implique forcément le renoncement à une part de souveraineté. La défense étant une charge régalienne de l état. Puis comme dit justement faut voir les différences de points de vue ne serait que l attitude sur l Ukraine.

        1. C’est effectivement un hors-sujet : je parlais bien de chars US sur wagons.
          Quand à la souveraineté, l’achat sur étagère à un état tiers n’est pas une nouveauté. Surtout quand le.plis gros fournisseurs est clairement extra européen, voir un pays d’outre Atlantique.
          Aussi la question d’un blocus aérien peut être posé, même si il ne sera as aussi facile à mettre ou place qu’un blocus maritime.

    2. Oui, actuellement, la défense Européenne ne peut être qu’une sorte d’otan sans les américains, c’est à dire une alliance.
      Mais sans américains, il n’y a personne pour chapeauter le tout, toute action est donc des plus difficile à enclencher.
      Son véritable grand mérite c’est les entrainements communs et probablement la tendance à encourager l’interopérabilité, c’est quand même bien peut et de plus redondant avec l’OTAN.
      Oui, une armée obéis aux politiques et donc une véritable Europe de la défense n’as de sens que dans le cadre d’une véritable Europe politique, c’est à dire une Europe qui prends en charge la politique étrangère. Et ça, ça n’a pas d’autre nom qu’une Europe fédérale.
      Personnellement, vu le fonctionnement actuel de l’Europe, dont la démocratie est très très indirecte (car si nous élisons le parlement, l’exécutif, lui est nommé par des personnes qui sont elles-même nommées), personnellement, je ne suis pas du tout prêt à laisser de telles compétences à l’Europe, et je pense que je suis très loin d’être le seul.
      C’est pourquoi pour moi, l’Europe de la défense n’est qu’une chimère.
      Le jour où l’Europe seras une démocratie beaucoup plus directe, on pourras, si les peuples le veulent, parler d’envisager une Europe supra-nationale et fédérale et donc d’armée européenne. Avant, à mon avis, c’est mettre la charrue avant les bœufs.

  2. Merci je ne connaissais pas du tout l’existence de cette AED. Cette élection me fait peur avec les fachos qui arrivent. Bardella et Zemmour c’est la honte de la France. Ils abiment l’image de notre pays en Europe.

  3. Bonjour Rebecca, s’il n’y avait que l’extrème droite qui abime l’image de la France… N’oublions pas l’extrème gauche qui dans bien des occasions fait pire encore. Mélanchon et sa clique ne font plus illusion et espère se maintenir uniquement grâce aux voix issues de l’immigration. Cordialement

    1. Voix issues de l’immigration ? C’est l’immigration comme tu dis qui a fait tourner les usines d’aviation entre 1936 et nos jours un peu de respect alors. Mais peut être que Yann490 ni connait rien en aviation.

  4. La défense de l’UE implique une vision commune des membres. Pour cela il faut une constitution, et non pas seulement une convention.
    Une constitution s’appuie sur des racines : tour à tour la Grèce antique, puis l’empire romain et les celtes, puis le christianisme, puis le système des royautés et empires, et enfin la démocratie. Or la convention (jugement de M. Giscard d’Estaing lui même) commence par « il est convenu que … » : cela ne suffira pas pour construire une défense commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...