Le Dauphin N3+ en lice en Argentine.

Le groupe Airbus rejoint donc son concurrent Leonardo dans une des compétitions les plus nébuleuses des dix dernières années. Lancée il y a quelques semaines par l’Armada Argentina elle consiste en l’acquisition de huit hélicoptères multi-rôles ayant une capacité secondaire de combat maritime. Et à ce jour donc les deux principaux concurrents sont l’AgustaWestland AW.109SP Power et l’Airbus Helicopters Dauphin N3+. Aux vues des faiblesses économiques et financières de l’Argentine contemporaine deux hélicoptéristes ont d’ores et déjà décidé de ne pas participer à la compétition.

Ces deux constructeurs qui semblent ne pas croire une seule seconde à la compétition argentine sont Kamov en Russie et MD Helicopters aux États-Unis. On ignore actuellement si Bell Helicopter proposera ou non son Model 429 Global Ranger face aux deux mastodontes européens du marché. Ne fermant aucune porte aux hélicoptéristes des pays émergents l’Argentine pourrait même se retrouver avec le HAL Dhruv Mk-4 indien dont une version navale existe aujourd’hui.
Pour autant tout semble désormais tendre vers un duel entre Airbus et Leonardo.

Et à ce petit jeu là le Dauphin N3+ a de sérieux arguments à faire valoir. D’abord il est opérationnel dans la force aérienne lituanienne et dans la marine française pour des missions de recherches et de sauvetages en mer. Ensuite il est clairement gréé par Airbus Helicopters afin de remplir au mieux ses missions. On compte un FLIR, un radar de recherches, et une avionique adaptée tournant autour d’un poste de pilotage tout écran et d’un pilote automatique quatre axes. Surtout à la grande différence de son concurrent italien le Dauphin N3+ est un Dauphin ! C’est à dire une des familles d’hélicoptères navals parmi les plus réussies de l’histoire de l’aviation.

La branche voilure tournante du géant Airbus aurait également proposé deux autres machines à l’Argentine : le H145M et le H160. Le premier a été jugé un peu trop onéreux et le second beaucoup trop cher. Pour autant les spécialistes argentins reconnaissent dans le H160 sans doute l’hélicoptère le plus adapté aux besoins de leur aéronavale. Une commande de celui-ci réduirait la flotte acquise de huit à cinq machines.

En fait la compétition doit permettre de trouver un successeur à l’Eurocopter AS.555SN Fennec. Sauf qu’aujourd’hui il ne reste plus qu’un seul et unique exemplaire encore en état de vol. Les autres ont été stoppés depuis des mois maintenant. Et l’autre modèle d’hélicoptère, le Sikorsky SH-3 Sea King n’est pas concerné par la compétition. Il est bien plus gros.
Le choix de l’hélicoptère vainqueur doit être annoncé d’ici la fin de l’année.

Photo © Marine Nationale.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

4 réponses

  1. Cela devrait être du tout cuit pour le dauphin
    Même si le Agusta A109 est italien à la base aujourd’hui c’est le groupe Agusta-westland il donc un peu britannique et vu que les argentins ont de la mémoires ils ‘n’ont pas oublié la guerre des falkland en 1982 d’ ailleurs les touristes anglais sont très mal vu en Argentine je l’ai vu de mes propre yeux en 2012!

    Je pense donc que se sera sûrement le dauphin le gagnant mais bon à confirmer
    Même si les argentins ont pas mal d’appareils militaire français comme le super etandard avec le fameux missille exocet qui a fait couler quelque bâtiment de la royal navy
    Ils ont ent ont encore ‘d’ailleurs

    1. Ce qui est bien avec vous Jaques c’est qu’on a toujours l’impression d’être coincé dans les années 1970/1980.
      Pour info, juste pour élargir votre immense culture aéronautique : AgustaWestland est désormais 100% italien au sein du groupe Leonardo.
      Donc aux vues de votre certitude Jaques concernant la victoire du Dauphin N3+ je dirais que c’est du tout cuit pour l’AW.109P.

  2. Sympa comme article surtout avec les liens qui renvoient directement sur les articles des appareils correspondants. Ça permet d’avoir l’historiques depuis les générations précédentes.

  3. bonjour,
    Pouvez vous m’éclairer sur la version du dauphin proposé par airbus. Dans votre article sur le dauphin N3 et sur le site de Airbus, il n’est plus produit. Il semble donc que cela serait la version militaire Panhter AS565Mbe ( en attendant qu’il lui trouve une autre désignation pour nous embrouiller encore plus). Merci pour votre partage de votre passion avec nous.

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

S.A.I. KZ II Træner

En 1945 la totalité des pays libérés de l’occupation allemande par les Alliés, et notamment par les Américains et le Commonwealth en Europe occidentale, avait

Lire la suite...