Trois Hawkeye pour le prix d’un seul…

Une fois n’est pas coutume sur notre photo du mercredi les avions représentés ne volent pas. Et surtout ce sont trois fois le même modèle : des Northrop-Grumman E-2D Advanced Hawkeye appartenant à l’US Navy. Ils sont vu ici à la mi-juin à bord du porte-avions USS Harry S. Truman croisant en Atlantique nord.

Particularité notable les deux avions de face n’appartiennent pas à la même unité. À gauche de l’image avec les ailes déployées c’est un E-2D de l’escadrille VAW-125 Tigertails et à côté de lui à droite avec les ailes encore partiellement repliées c’est un avion identique mais appartenant à l’escadrille VAW-120 Greyhawks. Et celui du fond me direz vous ? Aucune idée… sans doute une des deux unités déjà mentionnées. N’empêche que trois Hawkeye sur le même cliché c’est loin d’être fréquent. Non ?

Photo © US Navy


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

15 Responses

  1. Bonjour,
    Effectivement , on voit son ombre derrière et un chien jaune à la manœuvre derrière l’hélice droite du Hawkeye en position de lancement.
    Mais il y en a sans doute 2 autres en fond d’image, moteurs arrêtés. On voit au moins 2 hélices différentes.

    Belle photo, comme d’habitude.
    Merci Arnaud !

    1. Non ce ne sont pas des hélices Hawkeye au fond. Les pales de Hawkeye sont courbés et au nombre de huit par hélice. Pour moi c’est le rotor anti couple d’un SH-60 SEAHAWK.

  2. Et pourquoi pas la même photo depuis notre Charles de Gaule. Parce que Arnaud préfère les américains aux Français.
    J’appelle au boycotte de ce blog antifrançais.

    1. Blog antifrançais ? Bon bah Frederic X vous irez rejoindre votre pote Divré, vous aussi serez désormais strictement modéré.
      Cordialement.

    2. Je crois que plus les mecs comme toi appellent au boycott et plus ce site a de lecteurs et de lectrices. Et ça vaut dire quoi  » antifrançais  » ?

  3. Encore une très originale photo sur Avions Légendaires. Bravo Arnaud mais comment faites vous pour nous trouver des trucs aussi originaux ? Et zut à ceux qui ne vous aiment pas, qu’ils aillent voir ailleurs.

  4. Merci Arnaud !
    Magnifique photo que tu nous présente là !
    N’empêche que 3 avion de guet sur le pont d’un PA il y a que les Américains pour faire cette démesure…. Quand on sait que un seul PA américain a pleine charge c’est 90 aéronefs… L’équivalent ou plus que la capacité aérienne nationale de 80% des pays du monde….

  5. Salut Vassili,
    Oui ils sont ravitaillables, et c’est une des évolutions qui les différencient des E2-C précédents, et dont disposent encore notre Aéronavale à hauteur de 3 appareils, stationnés à Lann-bihoué au sein de la 4F.
    La France a commandé trois E2-D, qui doivent être livrés fin 2027, ou courant 2028 pour remplacer les précédents dans l’optique de l’arrivée prochaine du PA-NG, en service actif à la fin de la prochaine décennie. Bien que livrables fin 2027 ou courant 2028, la Marine nationale devra attendre encore trois ans avant de pouvoir les exploiter. En effet, une fois sortis des lignes d’assemblage de Northrop Grumman, ils passeront par le SIAé afin de recevoir leurs équipements français, dont le calculateur d’Eviden, société appartenant au futur ex-groupe ATOS en quasi faillite, conglomérat français de services informatiques et seul constructeur en Europe de supercalculateurs, souvent utilisés pour des programmes d’intelligence artificielle. La Direction Générale de l’Armement les réceptionnera alors, avant de les remettre au Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale [CEPA/10S]. Leur admission au service devrait être prononcée au moment où le porte-avions Charles de Gaulle terminera son troisième et dernier arrêt technique majeur.
    Aéronautiquement,

  6. Salut Arnaud et les Passionnés,
    Pour compléter ton article, si je peux permettre, et informer les lecteurs, le 3ème Hawkeye en arrière plan, appartient bien au Squadron VAW-125 Tigertails au regard de son insigne identique, peint derrière le cockpit. C’est la 1ère unité américaine qui opéra sur le nouvel Hawkeyes E2-D en 2014.
    Aéronautiquement,

  7. tout sa pour faire du buzz oeil de faucon ou de vrai **** pour certains , se gargariser pour deux pauvres avions radars prêts certainement à décoller d’un porte avions ça tiens tout simplement de diatribes stériles et débiles vous faites pitié. Les potentialités technologiques de ces Hawkeye ne méritent pas que l’on s’y attarde informez vous l’intelligence et l’expérience vous sont utiles .

    1. Bonjour madame ou monsieur Steiner si j’excepte le fait que j’ai rien compris du tout au charabia de votre commentaire, merci d’éviter les grossièretés, cela m’évitera d’avoir à dégainer les astérisques. Vous voilà prévenu(e).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié