L’Aeronautica Militare va acheter 24 Eurofighter EF-2000 Typhoon supplémentaires.

D’une certaine manière l’Italie lance ici le début de fin de carrière de ses Panavia Tornado IDS et dans une moindre mesure de ses Tornado ECR. Rome a décidé en effet d’acquérir un lot de vingt-quatre nouveaux Eurofighter EF-2000 Typhoon au standard Tranche 4. Cependant cette commande ne pourra être effective qu’après l’accord majoritaire des parlementaires. Une option existe pour un nombre identique de machines supplémentaires, qui seraient elles en partie équipées pour le reconnaissance tactique et la guerre électronique.

C’est donc potentiellement quarante-huit Typhoon Tranche 4 qui pourraient être commandés dans les deux prochaines années, en deux lots de vingt-quatre avions chacun. Le premier pourrait en fait l’être dans les semaines à venir, dès lors que les députés romains auront avalisé la demande de l’Aeronautica Militare. Ces avions permettront de remplacer les actuels Tornado IDS en service au sein du 154°Gruppo relevant du 6°Stormo sur la base aérienne de Ghedi en Lombardie. Jusque là rien d’extraordinaire, le Typhoon a été pensé en partie afin de remplacer le Tornado IDS, notamment dans la Luftwaffe et dans la Royal Air Force. Donc pourquoi pas aussi dans l’Aeronautica Militare ?

Sauf que dans les plans initiaux italiens le 6°Stormo était une unité appelée à être 100% dédiée au Lockheed-Martin F-35A Lightning II. D’ailleurs son 102°Gruppo a lui déjà entamé sa transition entre le chasseur-bombardiers européen à géométrie variable et l’avion de combat de 5e génération de facture américaine. Qu’à cela ne tienne ce 6°Stormo sera une unité composite comme l’Armée de l’Air et de l’Espace ou la Royal Air Force peuvent parfois en connaître. À la grosse différence qu’il s’agira là d’une vraie nouveauté dans une Aeronautica Militare plutôt habituée à des unités claires et centrées sur un seul modèle d’avions. Et là où cela risque de ne pas s’arranger c’est justement avec l’option pour vingt-quatre Typhoon Tranche 4 supplémentaires appelée à être signée entre le second semestre 2025 et le premier de 2026. Car il concernerait seize monoplaces au standard Typhoon EK de reconnaissance tactique et de guerre électronique et huit biplaces de transformation opérationnelle. Ces derniers seraient dispatchés entre les différentes unités de chasses en Italie, afin de remplacer les vieux biplaces Tranche 1 désormais obsolètes. Les Typhoon EK de leur côté viendraient remplacer les Tornado ECR du 155°Gruppo rattaché au… 6°Stormo. Les riverains de Ghedi vont passer d’une base 100% Tornado à une base mixée EF-2000 Typhoon et F-35A Lightning II.

La décision de l’Aeronautica Militare de vouloir acheter de nouveaux Typhoon, dont la toute dernière version EK jusque là commandée par la seule Luftwaffe, est avant tout un très mauvais signal envoyé à Lockheed-Martin et à son chasseur furtif. Rome choisit l’Europe plutôt que l’Amérique, sa propre industrie plutôt qu’un partenariat. Car même si les F-35A Lightning II italiens sont assemblés localement ils ne le sont qu’à partir de kits fournis par les États-Unis. L’avionneur Leonardo de son côté produit ses propres Typhoon Tranche 4. On ignore cependant si le Typhoon EK le sera lui aussi ou s’il sera construit en Allemagne par Airbus Defense.

Affaire (donc) à suivre.

Photo © Aeronautica Militare.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

9 Responses

  1. Première fois de ma vie que j’entends parler du Typhoon EK. Merci Arnaud de me l’avoir fait découvrir. Les Italiens en auraient ils marres du F-35A ?

  2. Bah c’est genial. En vrai ts les pays a l’orgine du typhoon auront un mix de f35 et d’ef2000. Mais en ayant 4 gros clients + Arabic saudite, ils ont les rhins slides, d’autwnr plus compte tenu que les tranches 1 et 2 ne peuvent pas être retrofités il y aura de la commande…

    1. En tout cas un Rafale à un coût d’achat unitaire comparable au Typhoon et au F35. Et en terme de MCO, le Rafale est bien moins cher que les 2 autres (mais nos amis suisses ne sont pas arrivés à la même conclusion). L’acquisition d’avions de chasse obéît à des règles arithmétiques spécifiques il semblerait…

      1. Il me semble que le Rafale avait perdu en Suisse car le coût total était plus cher que le F35, qui pour baisser les coûts avait reporté une bonne partie de l’entraînement sur simulateur (une heure de vol sur simu coûte forcément moins cher )
        Après de là a vouloir des Rafales en Italie… Ça leur rajouterait un troisième type d’avion, quelle serait la plus value ? Ils préfèrent acheter de l’avion fait en Italie et ça se comprends. Concentrons nos équipes Rafale sur les prospects en cours (Inde, Arabie Saoudite,…). On a déjà une chaîne pleine, pas besoin d’aller essayer de tirer des plans chez des pays qui n’en ont pas le besoin .

    2. Un pays ne va pas acheter le concurrent de l’avion qu’elle produit, on avait déjà entendu de telles bêtises dans les médias généralistes avec l’Allemagne.

  3. … » le Typhoon a été pensé en partie afin de remplacer le Tornado IDS »… Avec son entrée d’air jumelée et ses grands canards placés très à l’avant (pour notamment garder de la manœuvrabilité en post décrochage), il m’a toujours semblé que l’EAP puis l’EF2000 ont été conçus pour la mission de supériorité aérienne en particulier à haute altitude. Pour de l’attaque au sol / vol en basse altitude, il y a probablement des «  »designs » plus adaptés.

    SL

  4. Hâte de voir ce que ça va donner des Typhoon de reconnaissance et de SEAD. En tous cas c’est une info très originale, merci Arnaud.

  5. Bonjour Arnaud, Staff et passionnés.
    En réalité, l’Aeronautica Militare Italiana et la Marina Militare Italiana veulent fortement des F-35.
    Le programme prévoyait initialement l’achat de 131 F-35 (répartis entre 69 F-35A et 62 F-35B, dont 30 pour la Marina Militare ).
    En 2012, le gouvernement Monti-Fornero, voulant démolir le système de retraite italien pour garantir des privilèges, a décidé de donner comme  » mancia  » aux partis de gauche qui le soutenaient la réduction à 90 (60 F-35A et 30 F-35B , dont 15 pour la Marina Militare e) de l’ordre.
    En 2023, le chef d’état-major de l’Aeronautica Militare Italiana, Generale di Squadra Aerea Luca Goretti, a demandé aux commissions mixtes de défense du sénat ( le sénat dans l’état italien a la même importance que la chambre des députés ) et de la chambre des députés que l’Italie soit à nouveau inclure dans sa flotte d’avions 131 chasseurs-bombardiers F-35 des deux versions.
    L’achat de 24 Eurofighter EF-2000 Typhoon Tranche 4 supplémentaires est certainement le bienvenu comme gap filler de le Global Combat Air Programme. Mais l’Aeronautica Militare Italiana et la Marina Militare Italiana veulent le F-35.
    Quant à l’achat de 24 Eurofighter EF-2000 Typhoons supplémentaires en remplacement des Panavia Tornado ECR italiens, cela me semble être un leurre. Le F-35, comme je l’ai déjà écrit, est parfaitement capable de le remplacer.
    Mais nous devons convaincre les Allemands d’acheter la version ECR de l’Eurofighter qui serait dotée d’une électronique en grande partie italienne. Et cette électronique avancée pourrait être utile pour les versions initiales de le Global Combat Air Programme P. Aux dépens des Allemands….
    Traduit avec Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié