FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Boeing C-137 Stratoliner
Constructeur : Boeing Company
Désignation : C-137
Nom / Surnom : Stratoliner
Code allié / OTAN :
Variante : CC-137 Husky
Mise en service : 1959
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport présidentiel, transport de hautes personnalités, transport de personnels, soutien logistiques, ravitaillement en vol.

HISTOIRE

Boeing C-137 Stratoliner :
Le premier véritable Air Force One”

Véritable révolution lorsqu’il apparut en 1958 dans le paysage aéronautique mondiale le Boeing 707 est également un des avions les plus souvent déclinés par les militaires avec le Lockheed C-130 Hercules. De la veille radar au ravitaillement en vol en passant par la reconnaissance météorologique ou encore l’espionnage aéroporté cette machine s’est adapté à tous les rôles. Or un de ses plus méconnus sous la cocarde américaine, et dans une moindre mesure canadienne, fut bel et bien le transport de personnels et de hautes personnalités sous la forme du C-137 Stratoliner.

C’est au mois de juin 1959 que l’US Air Force décida de faire l’acquisition de trois exemplaires de l’avion de ligne Boeing 707-120 pour des missions de transport de hautes personnalités, et notamment du Président des États-Unis, en remplacement des Douglas VC-118A Liftmaster alors en service. N’ayant aucun concurrent à l’époque, puisque ni Convair, ni Douglas, ni même Lockheed ne proposait de tel avion le contrat se fit sans appel d’offre. Ils furent livrés à la fin de cette même année et entrèrent en service sous la désignation de Boeing VC-137A Stratoliner.

Extérieurement ils étaient identiques aux avions de ligne vendus aux compagnies aériennes clientes de Boeing, mais à l’intérieur il en était tout autrement. Ils avaient été aménagés afin d’accueillir vingt-deux passagers dans un confort extrême et permettre au Président des États-Unis de continuer à mener ses opérations grâce à un poste de commandement sécurisé. En 1960 d’ailleurs un de ces Boeing VC-137A devint le premier avion à recevoir officiellement l’indicatif radio Air Force One, jusque là usité uniquement de manière informelle.

Cette même année il fut décidé de moderniser ces avions et de les rendre vraiment plus aptes aux missions militaires. Grâce à de nouveaux turboréacteurs Pratt & Whitney JT3D-3 en lieu et place des JT3D-1 d’origine ils purent gagner 15% de puissance en plus et disposer de nouveaux équipements encryptés de communication. Désormais ces trois avions furent désignés VC-137B Stratoliner.
En même temps Boeing se vit signifier un contrat portant sur un Boeing 707-320 spécialement adapté au transport présidentiel.

Désigné Boeing VC-137C ce dernier entra en service au cours de l’année 1961 et assura notamment le transport du Président des États-Unis John Fitzgerald Kennedy. C’est d’ailleurs à bord de cet avion que fut rapatrié sa dépouille, le soir même de son assassinat, entre Dallas et Washington DC. Par la suite tous ses successeurs jusqu’en 1990 volèrent à bord de ce quadriréacteur et de son «jumeau» acheté en 1969.

Cette même année il fut décidé que puisque l’US Air Force possédait désormais deux Boeing VC-137C le rôle d’avion prioritaire des trois VC-137B n’avait plus de raison d’être et ceux-ci virent leur désignation modifiée en C-137B Stratoliner. Désormais ils n’allaient plus assurer que du transport de personnels, leur cabine étant reconfigurer pour accueillir 150 passagers comme n’importe quel Boeing 707 lambda.

Finalement les Boeing C-137B Stratoliner demeurèrent en service au sein de l’US Air Force jusqu’au début des années 2000 étant remplacés par les premiers Boeing C-32A. Les VC-137C avaient eux de leur côté déjà quitté le devant de la scène depuis 1992, quelques mois après la livraison du second Boeing VC-25A. C’est très discrètement que ces cinq avions de transport partirent à la retraite.

Si beaucoup de pays acquirent des Boeing 707 à titre militaire un seul par contre a acheté des C-137 Stratoliner neufs : le Canada. Localement désignés CC-137 Husky les cinq exemplaires commandés en 1970 et réceptionnés deux ans plus tard avaient pour mission de remplacer deux modèles d’avions différents : les Canadair CC-106 Yukon et CC-109 Cosmopolitan. Mais là point de transport de hautes personnalités, ou alors exceptionnellement, les quadriréacteurs de nouvelle génération devaient assurés des missions logistiques.

Le rôle premier des Boeing CC-137 Husky était d’assurer des missions de transport de personnels entre le Canada et les différentes bases de l’OTAN, notamment en Europe. Cependant à la différence des C-137 Stratoliner de l’US Air Force ces avions avaient une seconde mission très particulière : le ravitaillement en vol au moyen de deux ballonnets installés en extrémité de voilure.
Avions discrets mais là encore ô combien primordiaux à l’exercice quotidien de la défense du Canada les CC-137 Husky demeurèrent en service jusqu’en 1997 et leur total remplacement par l’Airbus CC-150 Polaris.

Avec seulement dix exemplaires construits, vendus à uniquement deux pays, le Boeing CC-137 Stratoliner peut largement être considéré comme la version militaire la plus mineure du Boeing 707 et pourtant c’est un avion qui a profondément marqué son temps. Tous les anciens exemplaires de l’US Air Force sont aujourd’hui préservés dans des musées américains.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Boeing C-137B Stratoliner
Envergure : 44.42 m
Longueur : 46.61 m
Hauteur : 12.93 m
Motorisation : 4 turboréacteur Pratt & Whitney JT3D-3
Puissance totale : 4 x 8165 kgp.
Armement : Aucun
Charge utile : 150 passagers ou 40000kg de fret.
Poids en charge : 148325 kg
Vitesse max. : 1010 km/h à 7250 m
Plafond pratique : 15200 m
Distance max. : 5950 Km en configuration transport de personnels.
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Boeing C-137 Stratoliner

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Boeing C-137 Stratoliner

VIDÉO

Décollage d'un Boeing CC-137 Husky