Bristol Brandon

Fiche d'identité

Appareil : Bristol Brandon
Constructeur : Bristol Aeroplane Company Ltd.
Désignation : Type 79
Nom / Surnom : Brandon
Code allié / OTAN :
Variante : Type 62 Ten-Seater, Type 75 Ten-Seater
Mise en service : 1925
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion d'évacuation sanitaire

Sommaire

“ La première ambulance volante de la Royal Air Force ”

Histoire de l'appareil

L’arme aérienne a toujours cherché à s’adapter aux besoins des militaires. Quand il a fallu larguer des bombes au-dessus des lignes ennemies on a créé les bombardiers, quand la nécessité d’acheminer des soldats d’un point A à un point B les avions de transport tactique sont nés, et quand il est devenu essentiel d’évacuer des soldats blessés loin du champ de bataille les ambulances volantes ont fait leur apparition. C’était véritablement durant l’entre-deux-guerres qu’elles ont vu le jour, et ces aéronefs existent toujours de nos jours sous la forme d’hélicoptères et de jets d’affaires adaptés. L’un des premiers avions militaires de ce genre fut le biplan britannique Bristol Type 79, connu comme Brandon Mk-I dans la Royal Air Force.

En fait quand il conçut son avion l’ingénieur en chef Frank Barnwell ne pensait pas du tout au transport de civières et de soignants mais à celui de riches clients. C’est en effet sous la forme de l’avion de ligne Bristol Type 62 Ten-Seater que cet avion débuta son aventure.
Comme son nom l’indique il était destiné à accueillir… neuf passagers ! Ils prenaient place dans une cabine fermée alors même que le pilote continuait de voler à l’air libre.
Pour le reste cet avion n’avait rien d’original hormis peut-être son train d’atterrissage avant quadricycle classique. Il prenait la forme d’un biplan d’envergure égale construit en bois entoilé et contreplaqué, et possédait un moteur Napier Lion à douze cylindres en W d’une puissance de 450 chevaux. Son hélice bipale était en bois.
Le Bristol Type 62 Ten-Seater vola pour la première fois le 21 juin 1921.

Malheureusement pour Bristol et pour Frank Barnwell le Bristol Type 62 Ten-Seater ne rencontra aucun succès. Il fut bradé à la compagnie Instone Airlines qui l’utilisa de février 1922 à sa cessation d’activité en mars 1924. L’avion fut alors repris comme le reste de la flotte par Imperial Airways qui l’utilisa pour des liaisons aériennes de courtes distances.
Quelques semaines après l’échec du Type 62 l’ingénieur eut l’idée de greffer un Bristol Jupiter Mk-IV à neuf cylindres en étoile d’une puissance de 425 chevaux. Le fuselage fut sensiblement redessiné ainsi que l’empennage donnant ainsi naissance au Bristol Type 75 Ten-Seater. Si les résultats en vols furent bien supérieurs, attirant même une commande de la compagnie aérienne Handley Page Transport, le succès s’arrêta là.
Barnwell décida alors de jeter l’éponge et de se concentrer sur un autre projet, le banc d’essais en vol Type 92.

Contre toute attente c’est l’Air Ministry qui passa commande pour une version militarisée du Type 75, connue comme Type 79. Destiné à l’évacuation sanitaire il avait reçu une trappe latérale sur le côté gauche du fuselage et pouvait accueillir entre deux et trois civières et jusqu’à trois infirmiers et médecins.
Il vola pour la première fois en mars 1924 et entra en service dans la Royal Air Force en janvier 1925 sous la désignation de Brandon Mk-I. Un second exemplaire fut produit, faisant du Type 79 la version la plus importante du Ten-Seater.

Les deux Bristol Brandon volèrent au sein du N°99 Squadron ensuite rejoints par deux Avro Andover. Ils y restèrent peu de temps en fait, la Royal Air Force n’ayant alors pas vraiment besoin d’ambulances volantes. La Grande Bretagne était globalement en paix.
Ils furent retirés du service en novembre 1926 après seulement dix-sept missions pour les deux exemplaires. Ils furent ensuite cédés à une école de mécaniciens aéronautiques qui les utilisa au sol jusqu’en 1929. Ils furent ensuite ferraillés.

Avions passablement oubliés de nos jours les deux Bristol Brandon furent les premières ambulances volantes de la RAF. On remarquera qu’ils ne ressemblent pas du tout à leur contemporain français, le Bloch MB.81. Mais comme lui ces avions n’ont jamais attiré les flashs des médias et n’ont connu qu’une carrière modeste.

PARTAGER
Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Photos du Bristol Brandon

Caractéristiques techniques

Modèle : Bristol Brandon Mk-I
Envergure : 17.07 m
Longueur : 12.34 m
Hauteur : 3.35 m
Surface alaire : 65.00 m2
Motorisation : 1 moteur en étoile Bristol Jupiter Mk-IV
Puissance totale : 1 x 425 ch.
Armement : aucun
Charge utile : Trois blessés et quatre soignants
Poids en charge : 3065 kg
Vitesse max. : 175 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 2600 m
Distance max. : 1000 Km à charge maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du Bristol Brandon

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Bristol Brandon
Fiche éditée par
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du Bristol Brandon

Désolé, actuellement aucune vidéo n'a été répéretoriée pour cet aéronef.