FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Douglas RD Dolphin
Constructeur : Douglas Aircraft Company
Désignation : RD
Nom / Surnom : Dolphin
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1931
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Amphibie de servitude, recherche et sauvetage en mer, transport de personnels, observation, surveillance.

HISTOIRE

Douglas RD Dolphin :
Un efficace amphibie de servitude”

Pour beaucoup l’avionneur Douglas (mais aussi son successeur McDonnell Douglas) est intimement lié au domaine du transport aérien. En effet ses avions de ligne et ses cargos militaires ont profondément marqué l’histoire de l’aviation, avec notamment le fameux quadriturbine stratégique C-133 Cargomaster ou encore le quadrimoteur de ligne DC-6. Il est intéressant de voir que l’un de ses premiers succès militaires fut un amphibie de transport léger utilisé principalement par les marins et les gardes côtes américains : le Douglas RD Dolphin.

Début 1930 la société Douglas fournit à l’US Coast Guard l’unique prototype d’un hydravion civil, désigné Sinbad. Celui ci était en fait un appareil raté destiné initialement aux compagnies aériennes de seconde zone. Les gardes côtes américains firent son acquisition pour une bouchée de pain et l’utilisèrent jusqu’en 1939 pour des missions aussi diverses que le transport de personnels, la liaison, l’entraînement, ou encore le sauvetage en mer. L’hydravion était désigné Douglas GD Sinbad dans la nomenclature américaine. Toutefois les ingénieurs de chez Douglas eurent l’idée de relancer la production de Sinbad mais cette fois ci en tant qu’amphibie et non plus uniquement d’hydravion. Plusieurs modifications furent apportées à l’appareil. Le nouvel avion reçut la désignation de Dolphin.

Extérieurement le Dolphin se présentait sous la forme d’un bimoteur amphibie à aile haute. De construction mixte en bois entoilé et métal l’appareil disposait d’un train d’atterrissage tricycle fixe et d’un empennage classique. Sa propulsion tournait autour de deux moteurs en étoile Wright J-5C Whirlwind d’une puissance unitaire de 300 chevaux entraînant chacun une hélice bipale en métal. Sa cabine fut pensée pour accueillir six passagers dans un confort maximal. Le prototype réalisa son premier vol en juillet 1930.

Rapidement l’appareil connut un certain succès, notamment auprès de compagnies aériennes basées à Chicago, qui pouvait donc déjauger depuis le lac Michigan. A la même époque l’US Navy fit l’acquisition d’un appareil pour des missions de transport d’état major sous la désignation de RD. Celui ci conserva son patronyme. Quelques semaines plus tard un appareil strictement identique fut vendu par Douglas à l’US Coast Guard pour des missions similaires. Ainsi commençait la carrière militaire des Dolphin.

Si le premier exemplaire de l’USCG conserva toujours sa désignation de RD, celui de l’US Navy fut renommé RD-1 à la fin de l’année 1931. Par la suite la marine américaine fit l’acquisition de quatre exemplaires sous la désignation de RD-2. Ces appareils étaient mus par des moteurs Pratt & Whitney de 500 chevaux. Parmi les Douglas RD-2, figurait un appareil qui fut utilisé entre 1933 et 1937 pour le transport exclusif du Président des États-Unis Franklin D.Roosevelt, en quelque sorte Navy One avant l’heure. En sus la marine américaine fit l’acquisition de six RD-3 en 1935 pour des missions de transport de troupes, aménagés en neuf places et motorisés avec des Pratt & Whitney de 505 chevaux.

En 1935 toujours Douglas vendit dix Dolphin assez proches du RD-3 mais propulsés par des moteurs de 425 chevaux. Ces RD-4 étaient destinés à l’US Coast Guard et furent utilisés pour des missions de transport et de sauvetage en mer. Ils permirent aux gardes côtes américains de peaufiner leurs techniques de vols à longue distance, et remplacèrent notamment les Lœning OL-5 monomoteurs.

De son côté l’US Army Air Corps ne mit pas longtemps à se rendre compte du potentiel de cet amphibie. Il passa commande fin 1931 pour huit exemplaires d’une version de transport léger désignée C-21. Ces avions furent acquis pour une mission très particulière, qui consistait à fournir une assistance technique et un soutien logistique aux bombardiers moyens Martin B-10 lors de leurs phases de survol maritime. Toutefois il apparut rapidement que le Dolphin était totalement inadapté à ce genre d’opérations, et les amphibies furent finalement affectés à des missions plus classiques de transport léger. Les C-21 étaient proches du RD-1 dans leur conception. Deux ans plus tard l’US Army Air Corps fit l’acquisition d’un important lot d’appareils, tous désignés C-26.

Ce fut tout d’abord deux C-26 de série initiale, qui furent bientôt rejoints par huit C-26A légèrement modifiés, assez proches des RD-4 de l’USCG. Les C-26A furent bientôt suivi par quatre C-26B mieux motorisés. Durant les années de prohibition les deux C-26 et les huit C-26A furent versés à l’US Treasure, le fisc américain. Au sein de cette administration ces amphibies furent redésignés FP-2 et FP-2A. Ils furent rendus à l’USAAC en 1938.

Lorsque les États-Unis entrèrent en guerre en décembre 1941, l’US Navy ne possédait plus que deux RD-2 et ses quatre RD-3 qui furent envoyés dans une unité de réserve basée sur la côte est. Là ils volèrent principalement pour des missions de soutien logistique léger. De son côté l’US Army Air Force transforma sept de ses C-21 en OA-3 d’observation et de surveillance des frontières, tandis que les C-26 devinrent des OA-4. Ces appareils demeurèrent en service jusqu’en 1945, tandis que les RD-2 et RD-3 furent remplacés par des Douglas R4D.

En outre l’US Army Air Force réquisitionna en 1941 deux Dolphin achetés par le fisc, et désignés FP-2B. Ceux ci furent désignés C-29 par les militaires américains. Ils furent envoyés en Angleterre pour des missions de transport de personnels. Ce ne furent pas les seuls appareils de ce type réquisitionnés. En effet un Dolphin civil britannique fut prélevé par la Royal Air Force pour des missions de sauvetage en mer sous la désignation de Dolphin Mk-I. Cet appareil demeura en service jusqu’en 1942 puis fut cédé à la BOAC, la compagnie aérienne nationale britannique.

Appareil particulièrement réussi, le Douglas Dolphin servit finalement principalement sous les différentes cocardes américaines. Pourtant aujourd’hui c’est sous des couleurs civiles que deux appareils sont maintenus en état de vol aux États-Unis. Il est à noter que l’US Coast Guard utilise toujours de nos jours un aéronef baptisé Dolphin, à savoir l’hélicoptère de fabrication française Aérospatiale HH-65 utilisé notamment pour le sauvetage en mer. Les désignations C-21 et C-26 ont également été reprises par l’US Air Force pour des avions de liaisons rapides.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Douglas RD-1 Dolphin
Envergure : 18.29 m
Longueur : 13.36 m
Hauteur : 4.29 m
Motorisation : 2 moteurs en étoile Wright R-935-3
Puissance totale : 2 X 355 ch.
Armement : aucun
Charge utile : 6 passagers, ou 500 kg de fret léger, ou deux blessés sur civières et un médecin.
Poids en charge : 3890 kg
Vitesse max. : 225 km/h à 2800 m
Plafond pratique : 4300 m
Distance max. : 900 Km à charge maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Douglas RD Dolphin

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Douglas RD Dolphin

VIDÉO

En vol à bord d'un Dolphin de collection