FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Howard GH / NH Nightingale
Constructeur : Howard Aircraft Corporation
Désignation : GH
Nom / Surnom : Nightingale
Code allié / OTAN :
Variante : DGA-15, NH, UC-70
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport léger, ambulance volante, transport d'état-major, avion d'entraînement avancé.

HISTOIRE

Howard GH / NH Nightingale :
Le "sacrément bon avion" de l'US Navy”

Au cours de la Seconde Guerre mondiale l’aéronavale des États-Unis fit un usage très important des avions de transport léger. Forcément moins médiatisés que les chasseurs, les bombardiers-torpilleurs, ou encore les hydravions patrouilleurs ces appareils pouvaient cependant rendre au quotidien des services inestimables. Ils furent chargés de missions aussi bien sur le territoire américain que sur les théâtres d’opérations en Grande Bretagne et dans le Pacifique. Un des plus fameux fut un monomoteur qui s’avéra même être un excellent avion de brousse : le Howard GH Nightingale.

C’est au début de l’année 1941 que l’US Navy commença à s’intéresser à l’avion de transport léger Howard DGA-15. Ce monoplan à aile haute de construction mixte en tubes de métal, bois, et contreplaqué avait alors la côte auprès des clients civils. Pour l’aéronavale américaine il s’agissait de trouver un avion de liaison et de soutien d’état-major afin de renforcer les bases de Californie et plus largement du Pacifique, notamment celle de Pearl Harbor sur l’archipel d’Hawaï. Ce rôle revenait à l’époque à quelques Fairchild GK-1 Argus assez peu adaptés. C’est pourquoi la marine américaine jeta son dévolu sur le DGA-15.

Une commande fut passée en février 1941 pour vingt-cinq avions qui devaient entrer en service à partir du mois de juillet. Les avions reçurent la désignation Howard GH-1. En juin de la même année un avenant au contrat fut signé pour quatre avions supplémentaires afin de satisfaire l’US Coast Guard qui recherchait de tels avions pour soutenir les Waco J2W-1 alors en dotation. Entre juillet et novembre 1941 les forces aéronavales américaines reçurent leurs vingt-neuf GH-1.
Aussi lorsque les japonais attaquèrent Hawaï le 7 décembre 1941 deux de ces nouveaux monomoteurs s’y trouvaient. Ils ne furent pourtant pas détruits dans le raid.

L’entrée dans la Seconde Guerre mondiale des États-Unis fut un véritable coup de fouet pour Howard et son DGA-15. Deux contrats supplémentaires furent signés entre janvier et mars 1942. Le premier concernait une version d’évacuation sanitaire capable de transporter trois blessés médicalisés et un soignant. Il fut désigné GH-2 et reçut le patronyme de Nightingale. Ce dernier était un hommage à la célèbre infirmière anglaise Florence Nightingale qui au 18e siècle révolutionna les soins aux patients. Le second contrat concernait le GH-3, une version améliorée du GH-1 et destiné à servir dans les zones de combat. C’est ainsi que respectivement 131 et 115 nouveaux avions furent commandé à Howard.

À la même époque l’US Army Air Force fit l’acquisition de deux lots de Howard DGA-15 sous la désignation UC-70 et UC-70A. Il s’agissait en fait de douze avions civils réquisitionnés et affectés rapidement à des missions de transport postal entre les différentes bases américaines métropolitaines. Pourtant en mai 1942 la même USAAF acheta ses propres avions sous la forme de quatre UC-72B affectés quant à eux à des vols de liaisons et de transport d’état-major.
Entre 1942 et 1945 date de leur retrait du service jamais aucun Howard UC-70 ne quitta le territoire américain.

Il en fut tout autrement des Howard GH qui furent rapidement tous désignés Nightingale, et non plus uniquement les GH-2. Ils volèrent partout où la marine américaine avait besoin d’eux. Les quatre avions de l’US Coast Guard furent versés à l’US Navy en septembre 1942 et affectés à des missions de surveillance du Golfe du Mexique. Il faut dire que les coasties les avaient modifiés selon leurs volontés avec des hublots agrandis.
On trouvait alors des Howard GH sur l’ensemble des bases aéronavales américaines.

Mais surtout ce sont les GH-2 Nightingale qui mirent en avant l’avion en permettant l’évacuation et le rapatriement des militaires américains blessés au combat. Ces avions volaient fréquemment avec une grosse croix rouge peinte sur les flancs du fuselage, afin de renseigner sur leur vocation sanitaire. Ça n’empêcha jamais la chasse japonaise de les prendre pour cibles dans le Pacifique.
Proposé par l’Amérique au titre du prêt-bail à ses alliés du Commonwealth et d’URSS le Howard DGA-15 n’intéressa personne. Pourtant en juillet 1943 deux avions furent livrés aux Forces Aériennes Françaises Libres. Sur le principe du GH-2 ces avions assuraient des évacuations sanitaires, principalement en Afrique du nord.

Le plus étonnant fut qu’à l’été 1942 l’US Navy passa un nouveau contrat auprès de Howard. Il n’était pourtant plus question d’avions de transport. Le DGA-15 allait servir de base à un avion d’entraînement avancé, destiné à l’instruction au vol aux instruments et à la radio-navigation. Un total de 205 de ces Howard NH-1 fut commandé et livré en quelques semaines. Assez étrangement eux aussi furent appelés Nightingale par les pilotes.

L’US Navy conserva ses Howard GH jusqu’en septembre 1945, à l’exception des GH-2 encore en état de vol qui servirent jusqu’au début 1947. Les avions d’entraînement NH-1 furent eux aussi conservés après guerre, et virent leur affectation cesser en mars 1948 au profit de bimoteurs Beechcraft SNB-3 Kansan. De son côté l’US Army Air Force restitua les avions réquisitionnés et revendit les quatre UC-70B sur le marché civil.
Quant à l’Armée de l’Air renaissante elle conserva ses deux avions jusqu’en été 1948, période durant laquelle ils furent envoyés à la ferraille. Ainsi se terminait la carrière militaire de celui que son constructeur avait surnommé DGA-15 pour quinzième «Damned Good Airplane».

De nos jours plusieurs de ces élégants monoplans continuent de voler parmi des collections privées tandis que d’autres font la joie des conservateurs et visiteurs de musées aéronautiques, principalement aux États-Unis. Le DGA-15 fut le principal avion du constructeur Howard.
Le nom de baptême de Nightingale a par la suite été donné à une version sanitaire du Douglas C-9 Skytrain II.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Howard GH-3 Nightingale
Envergure : 11.58 m
Longueur : 7.82 m
Hauteur : 2.57 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior
Puissance totale : 1 x 450 ch.
Armement : aucun
Charge utile : Cinq passagers ou 350 kilos de fret léger.
Poids en charge : 1973 kg
Vitesse max. : 320 km/h à 1800 m
Plafond pratique : 6550 m
Distance max. : 2000 Km à charge maximale.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Howard GH / NH Nightingale

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Howard GH / NH Nightingale

VIDÉO

Décollage d'un Howard DGA-15 de collection.