FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Kaiser-Fleetwings BT-12 Sophomore
Constructeur : Kaiser-Fleetwings Co.
Désignation : BT-12
Nom / Surnom : Sophomore
Code allié / OTAN :
Variante : Model 23.
Mise en service : 1942
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement basique.

HISTOIRE

Kaiser-Fleetwings BT-12 Sophomore :
Un avion d'entraînement innovant mais raté”

L’année 1941 fut une catastrophe pour l’aéronautique américaine car elle mit en lumière toute l’impréparation des États-Unis à entrer en guerre. Alors que les cieux européens étaient déchirés par les combats entre Britanniques et forces de l’Axe l’aviation américaine peinait encore à se trouver des avions modernes pour se tenir prête à une éventuelle entrer dans le conflit. Aussi après l’attaque japonaise contre Pearl Harbor de nombreux projets américains virent le jour tandis que d’autres furent ressortis du placard à la va-vite. Dans cette dernière catégorie on trouve l’avion d’entraînement Kaiser-Fleetwings BT-12 Sophomore.

Les origines de cet avion remontent à la fin de l’année 1938. Consciente de son retard en matière d’avions d’entraînement basique l’US Army Air Corps rechercha un appareil capable d’assurer autant la sélection en vol des futurs pilotes que les premières heures de vols de leurs carrières.
Quatre avionneurs proposèrent alors des avants-projets : Fleetwings avec son Model 23, North American avec son NA-23, Vidal Research avec son Type 1 Training, et enfin Vultee et son V-51. Un contrat de développement fut lancé pour chacun d’entre-eux.

Fleetwings se vit attribuer la désignation XBT-12, North American la XBT-10, Vidal Research la XBT-11, et enfin Vultee la XBT-13. Chaque avion était très différent l’un de l’autre.
Le Fleetwings XBT-12 se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse droite de construction totalement métallique. Sa propulsion était assurée par un moteur à neuf cylindres en étoile Pratt & Whitney R-985-25 Wasp Junior d’une puissance de 450 chevaux. Il s’agissait à cette époque d’un des modèles les plus robustes en production auprès des motoristes américains. Le XBT-12 n’avait pas été prévu pour recevoir un armement. Destiné à la formation initiale des futurs pilotes de l’USAAC il n’avait pas besoin d’un train d’atterrissage rétractable, ce qui explique la présence de jambes de trains carénées.
C’est dans cette configuration que l’avion vola dans le plus total anonymat en septembre 1939. En effet à la même époque la Seconde Guerre mondiale avait débuté en Europe.

À l’automne 1939 il fut décidé de rejet le projet d’avion en matière plastique Vidal Research XBT-11, celui-ci n’ayant même pas atteint le stade de la production du prototype. De son côté North American n’avançait pas sur son XBT-10 qui n’était finalement qu’une version améliorée de son BT-9 déjà en service. Il ne restait donc que deux compétiteurs : Fleetwings et Vultee. Et c’est ce second qui remporta le programme avec son BT-13 Valiant.
Pourtant l’US Army Air Corps salua les avancées technologiques du XBT-12 : assemblage en tubes d’acier inoxydable soudés, canopée rétractable pour l’entraînement aux vols de nuit, et communication radio entre l’élève et l’instructeur dans le cockpit. Tout laissait alors à supposer que ce XBT-12 finirait sous la poussière avant la ferraille.

La poussière ça oui il l’a connu. La ferraille fort heureusement pour lui ce ne fut pas le cas. Car quand en décembre 1941 l’Amérique entra en guerre l’US Department of War se lança dans une recherche tous azimuts d’avions d’entraînement. Et les responsables de Fleetwings se rappelèrent à son bon souvenir. Mais à Washington chacun savait que Fleetwings était un constructeur en danger, plusieurs de ses réalisations n’ayant pas abouti. Pour autant l’aviation américaine avait un besoin urgent en avions pour la formation de ses pilotes.
Un contrat fut passé pour 176 exemplaires sous la désignation BT-12 Sophomore.

Les difficultés financières de Fleetwings ne s’arrangèrent pourtant pas. Il fallait relancer la production, et surtout retrouver les moules des éléments de l’avion. Le prototype XBT-12 fut ressorti de son hangar et démonté pièce par pièce. Une opération longue et fastidieuse qui conduisit l’US Army Air Force à ne recevoir qu’un unique avion de toute l’année 1942.
Le début de l’année suivante fut marqué par une injection de capitaux chez Fleetwings qui devint Kaiser-Fleetwings.

Désormais connu comme Kaiser-Fleetwings BT-12 Sophomore l’avion fut construit à vingt-trois exemplaires jusqu’en mai 1943, époque à laquelle l’US Army Air Force annula sa commande. Seuls les vingt-quatre avions produits jusque là furent acceptés au service et livrés à une même école de pilotage aux États-Unis.
Totalement éclipsé par les autres avions d’entraînement les BT-12 Sophomore réussirent pourtant à voler durant tout le conflit avec aucune perte au final. Quand ils furent retirés du service en septembre 1945 les vingt-quatre avions volaient encore.

Quasi totalement retombé aujourd’hui dans l’oubli, un peu comme son constructeur, le BT-12 Sophomore servit pourtant à la formation des pilotes américains durant près de deux ans et demi. Malgré de belles innovations c’était tout de même un plantage dans les règles.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Kaiser-Fleetwings BT-12 Sophomore
Envergure : 12.19 m
Longueur : 8.89 m
Hauteur : 2.64 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Pratt & Whitney R-985-25 Wasp Junior
Puissance totale : 1 x 450 ch.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 2000 kg
Vitesse max. : 315 km/h à 2000 m
Plafond pratique : 7250 m
Distance max. : 875 Km à masse maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Kaiser-Fleetwings BT-12 Sophomore

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Kaiser-Fleetwings BT-12 Sophomore

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données