FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Lockheed XP-58 Chain Lightning
Constructeur : Lockheed Aircraft Corporation
Désignation : XP-58
Nom / Surnom : Chain Lightning
Code allié / OTAN :
Variante : L-121
Mise en service : 1944
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Prototype de chasseur d'escorte.

HISTOIRE

Lockheed XP-58 Chain Lightning :
Un parcours du combattant finalement inopérant”

Considéré à juste titre comme un des plus fleurissants constructeurs de l’histoire aéronautique la société Lockheed s’est faite une spécialité dans le domaine militaire. Dans le domaine de la chasse notamment cet avionneur a su sans cesse innover à partir de son YP-24 jusqu’à l’actuel F-35 Lightning II développé par sa descendante Lockheed-Martin. La Seconde Guerre mondiale lui permit de s’atteler à des programmes sans cesse plus ambitieux. Pourtant certains se soldèrent par des échecs à l’image du surprenant bimoteur XP-58 Chain Lightning.

En janvier 1940 les ambassades britanniques et françaises aux États-Unis envoyèrent à l’avionneur Lockheed une lettre commune visant à demander l’étude d’un chasseur lourd d’escorte basé sur le P-38 Lightning. Ce dernier était alors l’avion vedette du constructeur et intéressait profondément les autorités de Paris. Quelques semaines plus tard en avril 1940 l’industriel signa un protocole d’accord avec l’US Army Air Corps qui s’engageait à elle-aussi acquérir le dit-avion lorsque son développement serait terminé.
Lockheed proposa alors de travailler sur deux concepts : un monoplace et un biplace. Les trois clients potentiels se portèrent en faveur de la seconde option. Le Lockheed L-121 était né.

L’invasion de la France par les forces allemandes et sa reddition vinrent bouleverser quelque peu la situation, d’autant que les Britanniques semblaient déjà faire machine arrière. En effet ces derniers envisageait de développer eux-même un tel avion à partir de leur De Havilland Mosquito. Il ne restait plus pour que la L-121 demeure viable que l’US Army Air Corps ne se rétracte pas. Et cette dernière confirma son intention en commandant deux prototypes sous la désignation officielle de XP-58 Chain Lightning.

Dès lors débuta un marathon visant à trouver à cet avion des moteurs dignes de ce nom. Les ingénieurs de Lockheed optèrent pour les Continental XI-1430 à douze cylindres en V inversé. Chacun développait 1622 chevaux. Pourtant des problèmes de disponibilité de ces moteurs encore en développement ralentirent leur disponibilité et finalement ils furent remplacés par le Pratt & Whitney XH-2600-9/11 à vingt-quatre cylindres en H. Avec un puissance nominale de 1825 chevaux ces nouveaux moteurs étaient bien plus puissants que les précédents mais également 10% plus lourds.
Lorsque les États-Unis entrèrent en guerre en décembre 1941 aucun de ces moteurs n’avait encore été livré à Lockheed. L’assemblage du premier prototype du XP-58 n’était même pas annoncé.

Par la suite de nouveaux retards dans la motorisation obligea Lockheed a de nouveau changer son fusil d’épaule. Après Continental puis Pratt & Whitney c’est à Allison que l’avionneur s’adressa pour son XP-58 Chain Lightning. Ce troisième motoriste proposait V-3420-11/12 turbocompressé à vingt-quatre cylindres en W. Ce puissant moteur de 3042 chevaux avait été initalement pensé pour le bombardier lourd Douglas XB-19.
Maintenant que la motorisation était finalisé il restait à définir l’armement.

Deux options d’armement furent envisagées. La première bien qu’ambitieuse était assez classique dans sa forme avec quatre puissants canons fixes de calibre 37mm en position de chasse et quatre mitrailleuses de calibre 12.7mm montées deux par deux dans des tourelles dorsales et ventrales. Celles-ci n’étaient pas asservis par des hommes mais télécommandés depuis le poste de pilotage.
La seconde option était bien plus étonnante. Un énorme canon de calibre 75mm était installé dans le nez et destiné à détruire les groupes de bombardiers allemands et japonais en plein vol. Deux mitrailleuses de calibre 12.7mm étaient quant à elles installées en tourelle dorsale télécommandée. En fait le canon de 75mm n’était pas une nouveauté dans l’aviation américaine puisque North American en avait équipé son bombardier moyen B-25G Mitchell.
Pour ces deux options il fut décidé que la première irait sur le premier prototype et la seconde sur le second.

L’assemblage des deux prototypes du Lockheed XP-58 Chain Lightning débuta en décembre 1943. L’US Army Air Force ne pressait plus vraiment l’avionneur mais espérait un avion opérationnel sous neuf mois. Finalement le premier prototype réalisa son vol inaugural le 6 juin 1944. Un premier vol forcément totalement éclipsé par le débarquement de Normandie.
Durant celui-ci l’avion n’avait pas reçu son équipement de pressurisation, et les raccordements électriques des tourelles de mitrailleuses n’étaient pas réalisées. D’ailleurs les affûts eux-même n’étaient pas là. Lors de la phase de retour de l’avion le turbocompresseur du moteur gauche causa un début d’incendie à bord.

Par la suite Lockheed réalisa un total de vingt-cinq vols d’essais, dont certains ne durèrent pas plus de onze minutes. Les pannes étaient fréquentes, la pressurisation capricieuse, les incendies liés aux turbocompresseurs réguliers. Le 22 octobre 1944 Lockheed livra le second prototype qui n’eut en fait jamais le temps de voler. Son armement n’était même pas monté sur l’avion. À Noël 1944 l’US Army Air Force annonçait l’abandon du programme XP-58 Chain Lightning. En lieu et place le Northrop P-61 Black Widow allait faire le job.

Indiscutablement le Lockheed XP-58 Chain Lightning est un dérivé du P-38. Pourtant dans son aventure technologie et ses galères mais aussi son architecture générale il rappelle beaucoup le superbe Beechcraft XA-38 Grizzly, lui aussi demeuré à l’état expérimental.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Lockheed XP-58 Chain Lightning, premier prototype.
Envergure : 21.34 m
Longueur : 15.04 m
Hauteur : 4.88 m
Motorisation : 2 moteurs turbocompressés en W Allison V-3420-11/12
Puissance totale : 2 x 3042 ch.
Armement : Quatre canons fixes de calibre 37mm et quatre mitrailleuses mobiles de calibre 12.7mm.
Charge utile : Possibilité d'accueillir un passager pendant les essais en vol.
Poids en charge : 17777 kg
Vitesse max. : 700 km/h à 7600 m
Plafond pratique : 11650 m
Distance max. : 2000 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Lockheed XP-58 Chain Lightning

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Lockheed XP-58 Chain Lightning

VIDÉO

Archives d'époque du XP-58 Chain Lightning.