McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II

Fiche d'identité

Appareil : McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II
Constructeur : McDonnell Douglas Corporation
Désignation : TAV-8B
Nom / Surnom : Harrier II
Code allié / OTAN :
Variante : Harrier T.10 et T.12
Mise en service : 1986
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement avancé et de transformation opérationnelle.

Sommaire

“ Entraînement aux atterrissages et décollages verticaux chez les Marines ”

Histoire de l'appareil

Depuis l’entre-deux-guerres l’US Marines Corps cultive son indépendance aéronautique vis à vis des autres forces de la défense américaine, et notamment de sa grande sœur l’US Navy. C’est ainsi qu’il possède un arsenal aérien qui lui est propre et qui, même s’il embarque sur les navires de celle-ci, répond avant tout à ses besoins propres. C’est pour cela que le gros des avions et hélicoptères de l’US Marines Corps assure des missions d’appui aérien tactique et de soutien aux forces amphibies et terrestres. Mais comme toutes bonnes forces il possède également ses propres aéronefs d’entraînement et de transformation opérationnelle. Et le plus complexe d’entre-eux est sans conteste possible le McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II.

Lorsqu’en 1975 l’industriel américain McDonnell-Douglas se retrouva seul dans le programme de développement d’une version modernisée du Hawker-Siddeley Harrier il décida que le futur avion d’attaque se nommerait AV-16. Pourtant après quelques atermoiements l’avion entra en service dix ans plus tard sous la désignation d’AV-8B Harrier II. Il tranchait radicalement, par son évolution en terme de motorisation, d’avionique, et d’armement avec son prédécesseur britannique. Pourtant un fait ne changeait pas par rapport au programme d’origine : les ingénieurs américains pas plus que les décideurs militaires du Pentagone n’avaient songé à commander l’étude et le développement d’une version biplace d’entraînement avancé.

En fait au Pentagone on pensait alors qu’une modernisation des huit Hawker-Siddeley TAV-8A Harrier construits serait largement suffisante. Il suffirait de moderniser un peu l’avionique et de s’assurer que les monoplaces AV-8B Harrier II soient suffisamment flexibles d’emploi pour permettre la formation au tir. Ça faisait beaucoup de suppositions, trop aux yeux des généraux de l’US Marines Corps qui exigèrent dès l’été 1985 la mise en chantier d’une version biplace d’entraînement avancé, notamment destiné au tir.
Ayant compris les erreurs commis par les industriels britanniques sur la première génération de Harrier d’entraînement le corps des Marines demanda avec insistance que le futur avion soit capable également de mener des missions d’attaque au sol et de reconnaissance armée, comme les monoplaces, mais avec une charge allégée.

Début 1986 le Pentagone annonça son intention de commander un avion de présérie et vingt-deux de série sous la désignation de TAV-8B Harrier II. Il fut un temps envisagé de nommer ces avions McDonnell-Douglas T-48 mais cela fut abandonné afin de ne pas risquer de méprise avec une version améliorée du T-37 Tweet alors encore présente au catalogue de Cessna pour l’export. Et ce même si ce dernier ne dépassa jamais le stade de la planche à dessins.
Le premier vol de l’avion de présérie McDonnell-Douglas YTAV-8B intervint en avril 1986. Il s’agissait alors ni plus ni moins que d’un AV-8B de série prélevé sur les chaines de montage et transformé en biplace par l’adjonction d’une place arrière. À l’automne de la même année les trois premiers TAV-8B de série entraient en service au sein de l’US Marines Corps.

Par rapport aux monoplaces d’attaques les TAV-8B Harrier II étaient légèrement plus longs. Si le canon GAU-12 de calibre 25mm était conservé la charge de combat était réduite à 1200kg. Mais surtout en 1988 l’appareil devint le premier avion d’entraînement embarqué à être capable de tirer des versions de série du missile AGM-65 Maverick.
Pour autant à aucun moment les généraux ne décidèrent d’appliquer leur volonté initiale de déployer en opération ces biplaces aux côtés des monoplaces.

Au sein de l’US Marines Corps la totalité de la flotte de McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II a été opérationnelle à partir de l’année 1992. Entre la formation menée en bases aéronavales et le passage sur monoplaces d’attaque il n’était alors pas rare de voir ces biplaces se poser à la verticale sur le pont des bâtiments de guerre amphibie de classes Tarawa et Wasp. Entre 1995 et 2008 l’USS Nassau fut particulièrement employé comme navire école pour l’apprentissage de l’appontage et du décollage depuis les Harrier II d’entraînement.
McDonnell-Douglas a également exporté des TAV-8B vers deux pays européens. Les forces aéronavales espagnoles et italiennes ont elles-aussi choisi de former leurs futurs pilotes sur cet avion d’entraînement, en parallèle de leurs monoplaces.

Début 1990 l’avionneur British Aerospace demanda à McDonnell-Douglas de lui fournir les plans du TAV-8B. Il s’agissait pour les Britanniques d’en développer une version propre sous la désignation Harrier T.10 destiné à la formation avancée des pilotes de Harrier GR.5. Assez proches dans leur définition des avions américains ceux-ci en différenciaient cependant par leur capacité complète à réaliser des missions de défense aérienne et de reconnaissance tactique. Les Harrier T.10 pouvaient en ce sens emporter des missiles air-air AIM-9 Sidewinder. Quelques années plus tard dix d’entre-eux furent modifiés en Harrier T.12 permettant la formation des pilotes de Harrier GR.7.
Et comme ces avions ils furent tous retirés du service en 2011.

Beaucoup moins souvent sous le feu des projecteurs que les avions d’attaque AV-8B les biplaces McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II sont pourtant des avions hors du commun. Ils sont en cette fin de décennie 2010 les seuls avions d’entraînement à décollages et atterrissages verticaux opérationnels. Leurs successeurs seront quant à eux des simulateurs de vol pour l’avion furtif Lockheed-Martin F-35B Lightning II.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER

Photos du McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II

Caractéristiques techniques

Modèle : McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II
Envergure : 9.25 m
Longueur : 15.02 m
Hauteur : 3.60 m
Surface alaire : 22.60 m2
Motorisation : 1 réacteur Rolls-Royce F402-RR-408 Pegasus
Puissance totale : 1 x 10660 kgp.
Armement : Un canon de 25mm et une charge de combat de 1200kg comprenant bombes lisses, roquettes en paniers, et possibilité de tirer un missile air-sol AGM-65 Maverick.
Charge utile : -
Poids en charge : 14100 kg
Vitesse max. : 975 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 14500 m
Distance max. : 2550 Km en convoyage
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II

Plan 3 vues

Plan 3 vues du McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II
Fiche éditée par
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II

Atterrissage d'un McDonnell-Douglas TAV-8B Harrier II de l'US Marines Corps.