FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Sikorsky RS Air Yacht
Constructeur : Sikorsky Aircraft
Désignation : RS
Nom / Surnom : Air Yacht
Code allié / OTAN :
Variante : C-6, PS
Mise en service : 1928
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Amphibie de transport léger, recherches et sauvetages en mer, patrouille côtière.

HISTOIRE

Sikorsky RS Air Yacht :
Un amphibie sesquiplan à l'architecture surprenante”

Pour la majorité des passionnés d’aviation le nom de Sikorsky est avant tout synonyme d’hélicoptères militaires. Il faut dire que l’ingénieur américain d’origine russe a véritablement révolutionné le marché des voilures tournantes et ce dès le début des années 1940. Durant les décennies précédentes c’est pourtant avec des aéronefs totalement différents qu’il se fit un nom : les hydravions et amphibies. Et l’un des plus réussis dans ce domaine fut l’étrange bimoteur Sikorsky Air Yacht.

C’est début 1926 que les équipes de Sikorsky commencèrent à travailler sur un hydravion léger, capable d’accueillir entre quatre et six passagers pour des vols rapides de courte distance. Il s’agissait en fait d’une demande des dirigeants du transporteur américain Pan-Am, à l’époque le principal client de cet avionneur. Ils se concentrèrent alors le programme du S-34. Mais rapidement la compagnie aérienne changea son fusil d’épaule et demanda au constructeur de revoir sa copie en vue que l’aéronef soit en réalité un amphibie. Il devait donc aussi bien pouvoir décoller d’un tarmac que déjauger depuis un plan d’eau.
Le prototype fut vite construit et vola pour la première fois en janvier 1927. Cependant quelques mois plus tard, en novembre, l’appareil eut une défaillance moteur et s’abîma en mer. Les cinq occupants, dont Igor Sikorsky lui-même, purent s’en évader et en furent quittes pour une bonne peur. Le S-34 de son côté coula définitivement.

La Pan-Am conserva sa confiance à Sikorsky, et chargea alors l’avionneur de revoir son projet avec une motorisation plus puissante et une cabine pouvant cette fois réellement accueillir six passagers. En fait ce nouvel avion désigné Sikorsky S-36 était quasi identique à son prédécesseur. Seuls les moteurs en étoile Wright R-790-J4 Whirlwind de 200 chevaux laissèrent la place à des R-790-J5 de 220 chevaux chacun. La cabine était strictement la même, seul l’agencement intérieur fut changé pour permettre l’accueil du sixième siège.
Le premier des quatre amphibies commandés par la Pan-Am entra en service au moment de Noël 1927, soit trois semaines seulement après la signature du contrat de développement. Un record !

Une version de patrouille côtière fut officiellement demandée à Sikorsky par l’US Navy. Connue comme XPS elle était désigné S-36B dans la nomenclature du constructeur. Parmi les modifications on retrouvait un poste de tir à ciel ouvert installé dans le nez de l’appareil et permettant d’accueillir une mitrailleuse mobile de calibre 7.7mm. Cet aéronef réalisa son premier vol en mars 1928 mais ne fut finalement jamais commandé en série.
La production du S-36 s’arrêta alors, avec la livraison d’un cinquième appareil civil pour les besoins d’un client privé.

Mais déjà l’avionneur travaillait sur une version agrandie du S-36 et désignée S-38. Un appareil qui devait aussi bien accueillir entre huit et dix passagers en version ligne commerciale que quatre à six passagers en version affaire. Cette dernière avait alors le vent en poupe et la majorité des grands patrons américains voulaient leur propre avion voire comble du luxe leur propre amphibie. Igor Sikorsky décida de surfer sur cette mode et baptisa son appareil comme Air Yacht.
Esthétiquement il s’agissait juste d’une version agrandie et mieux motorisée qui reprenait les grands traits de l’architecture compliquée issue du S-34.

Ce Sikorsky S-38 Air Yacht se présentait sous la forme d’un bimoteur sesquiplan amphibie à coque et empennage bipoutre. Sa construction était mixte : bois, contreplaqué, et alliage de métaux légers comme le Duralumin lui assuraient une flottaison y compris par mauvaise mer. Sa motorisation était assurée par deux Pratt & Whitney R-1340 Wasp à neuf cylindres en étoile d’une puissance unitaire de 425 chevaux entraînant chacun une hélice bipale en bois et métal. Outre le pilote et le copilote qui prenaient place dans le cockpit la cabine pouvait accueillir dix passagers dans un confort très correct. En configuration d’affaire cette capacité était ramenée à six passagers.

Et dès l’automne 1928 le Sikorsky S-38 attira les clients, et pas uniquement la Pan-Am. Des compagnies américaines mais aussi européennes en firent l’acquisition tandis que des entreprises en achetaient pour leurs propres besoins.
Et comme pour le S-36 l’Air Yacht donna naissance à une version militaire désignée XPS-2 et étudiée également pour la surveillance côtière. Elle fut suivie par le Sikorsky PS-3, la seule version de patrouille opérationnelle de cet avion dans les rangs de l’US Navy.

Dans le même temps l’US Army Air Corps acheta un total de onze avions aux standards Sikorsky C-6 Air Yacht pour des missions de transport d’état-major et de transport de personnels. Une majorité fut livrée comme C-6A avec la capacité de pouvoir assurer des missions de ravitaillement insulaire. Dans ce cas les amphibies pouvaient emporter un peu plus de deux tonnes de fret léger en lieu et place des passagers et de leur cabine.

La crise économique de 1929 impacta lourdement Sikorsky et son avion. Les commandes de versions d’affaire s’effondrèrent d’un seul coup et l’avionneur ne réussit qu’à vendre quelques exemplaires pour diverses compagnies aériennes. C’est alors que les ingénieurs eurent l’idée de développer une version spécifiquement destinée aux militaires pour des missions logistiques. Désignée S-41 elle vola pour la première fois début 1930 et fut proposée à l’US Army Air Corps et à l’US Navy. Si la première déclina l’offre la seconde s’y intéressa. Elle acheta cinq exemplaires en deux lots, d’abord en 1930 puis en 1932. C’est ainsi que le S-41 fut désigné Sikorsky RS-1 Air Yacht puis RS-5 dans l’aéronavale américaine.

Mais alors du coup quels avions étaient les RS-2, RS-3, et RS-4 ? Il s’agissait en fait pour les deux premiers des XPS-2 et PS-3 désarmés et réaffectés à des missions logistiques en 1931 et pour le RS-4 de deux Sikorsky S-38 achetés d’occasion auprès de compagnies aériennes en cessation de paiement après le krach boursier.

Ces amphibies servirent principalement pour les liaisons et le transport d’état-major mais parfois aussi pour les évacuations sanitaires. Bien qu’en temps proposés à l’US Coast Guard il ne furent jamais commandé en série par cette force navale américaine.
Dans le même temps quelques exemplaires ont été acquis militairement par des pays comme le Chili et le Panama. Au moins un exemplaire civil a été offert aux combattants républicains espagnols pour des missions de soutien logistique. Il n’aurait pas survécu à la guerre civile.

Au total les douze Sikorsky RS Air Yacht volèrent dans l’US Navy jusqu’en juin 1943, époque à laquelle ils furent remplacés par des Grumman J4F Widgeon bien plus modernes. En fait jamais ils ne furent engagés hors du territoire métropolitain américain. Quand aux C-6 Air Yacht de leur côtés ils furent retirés du service un an plus tôt, quelques semaines seulement après l’attaque nippone sur Pearl Harbor. Des exemplaires civils ont volés régulièrement durant toute la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui plusieurs amphibies de ce type font le bonheur des conservateurs de musées aéronautiques. Une réplique a été construite à la fin des années 1990 et aperçue dans le film «The Aviator». Elle vole toujours aujourd’hui lors de nombreux meetings aériens aux États-Unis. Globalement l’Air Yacht était considéré comme un aéronef de bonne qualité, avec une excellente stabilité en vol. Dans l’US Navy l’Air Yacht a cependant toujours été dans l’ombre du Douglas RD Dolphin bien plus populaire.
Il est à noter que sous-versions très différentes ont également été développées : le S-39 monomoteur et le S-40 quadrimoteur. Quand une formule est bonne, pourquoi ne pas s’en servir au maximum après tout !

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Sikorsky RS-5 Air Yacht
Envergure : 24.01 m
Longueur : 13.77 m
Hauteur : 4.38 m
Motorisation : 2 moteur à 9 cylindres en étoile Pratt & Whitney R-1860-B Hornet
Puissance totale : 2 x 580 ch.
Armement :
Charge utile : Jusqu'à 15 passagers ou 2250 kg de fret.
Poids en charge : 6260 kg
Vitesse max. : 210 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 5550 m
Distance max. : 1450 Km à masse maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Sikorsky RS Air Yacht

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Sikorsky RS Air Yacht

VIDÉO

Démonstration de la copie du Sikorsky S-38.