FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Spartan FBW-1 Zeus
Constructeur : Spartan Aircraft Company
Désignation : FBW-1
Nom / Surnom : Zeus
Code allié / OTAN :
Variante : Model 8W, XN2P
Mise en service : 1938
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Bombardier léger de reconnaissance, avion d'observation armée, avion d'entraînement intermédiaire et avancé

HISTOIRE

Spartan FBW-1 Zeus :
Un monoplan onéreux et raté”

L’industrie aéronautique de l’entre-deux-guerres fut assez féconde en matière d’avions de reconnaissance. Les enseignements tirés de la Première Guerre mondiale montraient que désormais tous les pays avaient besoins de disposer d’une arme aérienne et donc de cette mission rattachée au renseignement. C’est ce qui explique la multiplication des biplans et monoplans d’observation et de reconnaissance à cette époque. Si certains eurent la chance d’être produits en grande série d’autres en revanche ne dépassèrent pas le stade expérimentale. Une troisième catégorie existe, la plus petite : celles des avions assemblés en courte série et bien souvent jamais acquis par leur pays d’origine. L’un des exemples les plus significatifs à ce niveau fut le Spartan FBW-1 Zeus… qui ne servit pas forcément que dans son rôle d’origine.

Quand en mars 1936 l’avionneur américain Spartan fit voler le prototype de son splendide et très élégant Model 7W Executive de transport d’affaire haut de gamme peu de gens pouvaient imaginer que l’avion donnerait naissance à une machine de guerre. Le Spartan 7W était alors la quintessence de la technologie et du luxe aux États-Unis, un avion conçus pour les plus grosses fortunes. Pourtant quelques semaines seulement après ce vol inaugural les dirigeants de l’entreprise prirent la décision de développer une version dérivée de reconnaissance armée et de bombardement léger.
Elle reçut la désignation de Model 8W.

Le nouvel avion conservait la voilure, une partie du fuselage, l’empennage, et une partie du train d’atterrissage du Model 7W Executive. Le moteur à neuf cylindres en étoile Pratt & Whitney R-985-AN3 Wasp Junior de 450 chevaux laissa la place à un Pratt & Whitney R-1340-S3H-1 Wasp de 550 chevaux de même architecture. Assemblé entièrement en métal et disposant d’un train d’atterrissage classique escamotable le Model 8W possédait un poste de pilotage biplace en tandem largement vitré. Son armement se composait de deux mitrailleuses de calibre 7.62 millimètres tirant en position de chasse et d’une arme similaire montée sur affût arrière et servie par l’observateur. Dix petites bombes de douze kilogrammes chacune pouvaient être fixées sous voilure.
Le prototype réalisa son premier vol en octobre 1937.

Le mois suivant il fut proposé à l’US Army Air Corps qui le testa. Malheureusement le résultat fut sans appel. Si la conception était moderne les qualités de l’avion laissaient songeurs. Le Model 8W n’emportait pas plus d’armement que les monoplans du début des années 1930. À Noël 1937 l’armée américaine avait rejeté l’avion.
Début 1938 il fut proposé à l’US Navy sous la désignation FBW-1 Zeus. Dans le même temps deux exemplaires furent vendus à l’aviation chinoise qui cherchait alors tous azimuts des avions d’armes à opposer aux Japonais. Le prix unitaire prohibitif de l’avion ne permit pas aux Chinois d’en acheter plus. On ignore le sort final de ces deux avions dans la guerre sino-nipponne.
Tout comme l’US Army Air Corps l’US Navy rejeta l’avion, insistant sur le fait que sa navalisation risquerait de le rendre encore moins efficace.

Finalement à l’été 1938 Spartan reçut une commande pour quatre exemplaires à destination de la Fuerza Aérea Mexicana. Celle-ci acheta les FBW-1 Zeus non pas comme avions de reconnaissance armée ou comme bombardiers légers mais en tant qu’avions d’entraînement au tir. Ils y entrèrent en service en septembre de la même année.
Pourtant quelques semaines plus tard deux des quatre avions furent retirés du service et acheminés vers l’Espagne afin de combattre dans le camp républicain face aux troupes franquistes. Chaque avion était embarqué dans un cargo et un seul arriva en Espagne. L’autre coula en Atlantique nord, dans des conditions demeurées mystérieuses. Transportant principalement des armes et matériels militaires mexicains à destination des républicains espagnols le drame fut crédité à la marine allemande. Aujourd’hui encore l’ombre d’un sous-marin nazi plane sur ce cargo. L’aviation républicaine espagnole n’utilisa pas longtemps son unique FBW-1 Zeus, l’avion connaissant un accident à l’atterrissage au retour d’une mission d’observation.

En décembre 1941, juste après Pearl Harbor, Spartan tenta une dernière fois de proposer son Model 8W à l’US Navy comme avion d’entraînement intermédiaire dédié au tir. Sous la désignation XN2P l’avion ne fut même pas essayé ! Sa carrière se termina là.
Malheureusement pour lui l’avion retomba très rapidement dans l’oubli.

La preuve en est faite qu’un bon avion civil ne donne pas forcément une bonne base de travail pour un appareil militaire. Le Spartan FBW-1 Zeus en est la preuve formel. Le dieu grec méritait sans doute mieux comme avion que ce piteux monomoteur dont on ne sut jamais vraiment ce qu’il était : bombardier léger de reconnaissance ou avion d’entraînement intermédiaire et avancé ? Le doute subsiste de nos jours.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Spartan FBW-1 Zeus
Envergure : 11.90 m
Longueur : 8.60 m
Hauteur : 2.85 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Pratt & Whitney R-1340-S3H-1 Wasp
Puissance totale : 1 x 550 ch.
Armement : Trois mitrailleuses de calibre 7.62mm (deux en position de chasse et une mobile sur affût arrière) et 120kg de bombes.
Charge utile :
Poids en charge : 2248 kg
Vitesse max. : 375 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 8900 m
Distance max. : 1200 Km à charge maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Spartan FBW-1 Zeus

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Spartan FBW-1 Zeus

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données