C’est une formation aérienne unique en Europe et sans doute au monde par la richesse de son patrimoine volant. Le Battle of Britain Memorial Flight regroupe quelques-uns des principaux avions historiques ayant portés les couleurs de la Royal Air Force. Et le plus fort dans l’histoire c’est qu’aéronefs et personnels dépendent toujours en ce premier quart de vingt-et-unième siècle de cette RAF. Le BBMF n’est pas une structure associative ou une entreprise privée c’est une institution publique britannique.

L’un des symboles de la Seconde Guerre mondiale.

Le Battle of Britain Memorial Flight est sis à RAF Coningsby dans le comté du Lincolnshire, c’est à dire l’est de l’Angleterre. Hormis cette prestigieuse unité la base abrite quatre squadrons évoluant sur chasseurs multirôles Eurofighter Typhoon FGR.4. Il s’agit donc d’une véritable base aérienne, et non d’un simple musée vivant.

Sa mission principale est la préservation le plus possible en configuration de vol des avions anciens ayant portés les couleurs de la RAF durant la Seconde Guerre mondiale et plus particulièrement la Bataille d’Angleterre, Battle of Britain en anglais. Contrairement à une idée reçue encore largement répandue le BBMF aligne également des avions postérieurs à ce conflit.
Comme la plus part des formations actives de la Royal Air Force le Battle of Britain Memorial Flight possède sa propre devise : «Lest me forget». Il s’agit en fait d’une citation du célèbre auteur et dramaturge Rudyard Kipling, à qui l’on doit notamment «Le livre de la jungle». Cette devise se traduit en français par : «Que l’on se souvienne».

Le Battle of Britain Memorial Flight aligne une collection d’avions en état de vol qui ferait saliver bon nombre de collectionneurs privés ou de conservateurs de musées aéronautiques.
Rien moins que six chasseurs Supermarine Spitfire y sont maintenus en état de vol. Il s’agit des machines suivantes :

  • Le Spitfire Mk-IIA codé P7350 qui participa réellement à la Bataille d’Angleterre au sein du N° 266 Squadron. Il a depuis été repeint aux couleurs d’un avion du N°54 Squadron.
  • Le Spitfire Mk-VB codé AB910 qui participa lui au raid anglo-canadien sur les plages de Haute Normandie, entre Dieppe et Le Tréport. Il est peint aux couleurs d’un avion qui participa au Débarquement au sein du N°64 Squadron.
  • Le Spitfire LF Mk-IX codé MK356 est un avion construit au printemps 1944 et qui participa aux combat de libération de la France. Il est peint selon le schéma d’un appareil déployé en Méditerranée du N°92 Squadron.
  • Le Spitfire LF Mk-XVI codé TE311 est un avion construit fin 1944 et qui participa aux derniers combats contre l’Allemagne nazie. Il est présenté en tant qu’avion du N°131 (Polish) Wing.
  • Le Spitfire PR Mk-XIX codé PM631 est un avion de reconnaissance employé au-dessus de l’Allemagne en 1945 puis après-guerre dans des vols à caractère météorologique. Il revêt les couleurs du N°541 Squadron.
  • Le Spitfire PR Mk-XIX codé PS915 est lui aussi un avion de reconnaissance qui participa aux premières heures de l’occupation britannique de l’Allemagne. Il porte les couleurs d’un avion du N°81 Squadron déployé en Asie après-guerre.
La chasse, le cœur du Battle of Britain Memorial Flight.

Ce ne sont pas les seuls chasseurs que possède le Battle of Britain Memorial Flight. L’unité possède deux Hawker Hurricane Mk-IIC, à savoir les machines codées LF363 et PZ865. Chacun sont des avions historique puisque le premier d’entre-eux fut le dernier Hurricane accepté au service durant la guerre par la RAF tandis que le second était le 14533ème avion assemblé. C’est à dire le dernier Hurricane construit !
En outre le BBMF dispose d’un avion de transport tactique Douglas Dakota C Mk-III codé ZA947 qui porte les fameuses bandes d’invasion représentatives de l’opération Overlord. C’est à dire le Débarquement de Normandie en juin 1944.

Pourtant incontestablement le joyau de la couronne dans ce cas est le bombardier lourd Avro Lancaster B Mk-I codé PA474. Cet avion a la particularité de n’avoir jamais participé à la Seconde Guerre mondiale, ayant été construit en mars 1945 et arrivé trop tard en opérations pour bombarder quoi que ce soit. Il demeure pourtant le plus célèbre avion du BBMF.

La quintessence du Battle of Britain Memorial Flight.

On ne voit jusque là que des avions de la Seconde Guerre mondiale, et pourtant le Battle of Britain Memorial Flight dispose de machines datées de la guerre froide. En fait il s’agit de deux monomoteurs légers d’entraînement De Havilland Canada Chipmunk T Mk-10 codés WG486 et WK518. Il s’agit en outre des seuls avions étrangers en service au sein du BBMF en dehors du Dakota, c’est à dire non conçus au Royaume-Uni.

Une livrée intéressante pour ce Chipmunk T Mk-10 mais moins flamboyante que celles des autres avions du BBMF.

L’une des particularités notables du BBMF est d’avoir actuellement dans ses rangs des mécaniciens d’active de la RAF formés à entretenir des avions aussi fragiles que les Hurricane, Spitfire, ou encore le Lancaster. Ce dernier est l’objet de toutes les attentions.
Le Battle of Britain Memorial Flight se produit régulièrement au Royaume-Uni et parfois même en Europe pour des vols commémoratifs.

Entretien du Lancaster B Mk-I du BBMF.

Au Royaume-Uni le Battle of Britain Memorial Flight est considéré comme une équipe de présentation, au même titre que les très prestigieux Red Arrows.

Publicité

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...



Autres dossiers à consulter