Heyl Ha’Avir cède une partie de ses AH-1 Cobra à la Jordanie

Heyl Ha’Avir cède une partie de ses AH-1 Cobra à la Jordanie

Alors certes ce ne sont pas des hélicoptères de toute première jeunesse mais les Bell AH-1F sont encore de bonnes machines de guerre. Le gouvernement israélien vient de décider de livrer gracieusement seize hélicoptères de combat monoturbines Cobra à son voisin la Jordanie. Ce dernier pays est actuellement engagé activement dans la guerre contre les terroristes de Daech, et ces appareils sauront faire la différence face aux forces ennemies. Israël livre par la même occasion une partie de l’armement destiné à être tiré par ces appareils.

Ainsi plusieurs centaines de roquettes, ainsi que les paniers destinés à leur emport, mais également des missiles antichars TOW d’origine américaine seront rapidement livrés en Jordanie. Le congrès américain ne semble pas s’être opposé à cette cession. Car c’est là que la transaction est particulière : les hélicoptères et leur armement ne sont pas vendus mais bien donnés par l’état hébreu à son voisin.

La Jordanie dispose d’ailleurs déjà d’hélicoptères Cobra dans ses rangs, des appareils engagés dans des accrochages transfrontaliers avec Daech.

Pour Israël c’est aussi une bonne opération. Aux standards actuels de Heyl Ha’Avir ces hélicoptères n’étaient pas loin d’être bons pour la ferraille. L’arrivée progressive d’Apache derniers modèles a terminé de rendre obsolètes ces vieux monoturbines dont la conception remonte à la guerre du Vietnam.
Aussi on comprend mieux pourquoi certains à Jérusalem envisagent de livrer également à la Jordanie la dizaine de Cobra hors d’état de vol, et qui là-bas pourraient servir comme en Israël de réserves de pièces détachées.

Avant la livraison de ces seize AH-1 Cobra les Israéliens possédaient officiellement trente-deux appareils en état de vol et quinze autre servant à la cannibalisation. Des hélicoptères que l’état hébreu a largement employé depuis plus de trente ans aussi bien dans des missions de guerre réelle que pour du « maintien de l’ordre » notamment lors des intifadas. On comprend donc mieux pourquoi certains d’entre eux sont à bout de souffle.

La Jordanie quant à elle ne peut pas trop faire la fine bouche. Malgré un soutien assumé des Américains et des Français son arsenal n’est pas toujours très reluisant. Si sur le papier elle aligne une grosse quarantaine de Cobra monoturbines, la réalité est bien différente. Il semble que la moitié de ses machines soient clouées au sol, fautes de pièces détachées, mais surtout d’armes. Outre ses Cobra elle dispose de quelques hélicoptères armés Eurocopter EC-635 et MD Helicopters MD-530. Cependant ces appareils n’ont aucune capacité de tirs de missiles antichars.

Reste maintenant à savoir dans quelle proportions les terroristes pseudo-religieux de Daech vont accueillir l’annonce de cette livraison d’hélicoptères de combat à la Jordanie par Israël. Ceci ayant été particulièrement médiatisé au Proche-Orient.

Photo © Heyl Ha’Avir.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire