Le Mirage 2000C démontre ses capacités d’appui aérien rapproché

Le Mirage 2000C démontre ses capacités d’appui aérien rapproché

Même si ce n’est à priori pas évident à conceptualiser, le Dassault Mirage 2000C peut aussi servir d’avion d’attaque et d’appui aérien. Discrètement, du 14 au 18 décembre 2015, des équipages de Mirage 2000B et 2000C appartenant à l’Escadron de Chasse 2/5 Île-de-France ont participé à un exercice binational visant à approfondir les capacités d’appui aérien sur ce chasseur. Pour l’occasion le contrôle aérien avancé était réalisé par des officiers américains relevants de l’US Marines Corps.

Dassault Mirage 2000B.
Dassault Mirage 2000B.

C’est donc autour de la Base Aérienne 115 d’Orange dans le sud-est de la France que cet exercice s’est déroulé. Il a permit aux équipages de Mirage 2000B et de Mirage 2000C-RDI de peaufiner leur action en appui aérien rapproché, une mission déjà remplie à l’échelon opérationnel par deux avions de cette même unité dans le cadre de l’opération antiterroriste Barkhane. Pour ce faire les Mirage 2000C-RDI peuvent emporter des bombes à guidage laser GBU-12 de fabrication américaine.

Il est à noter que des équipages de Mirage 2000D ont participé, avec leurs machines, à ces quatre jours d’exercices. Ainsi ils ont pu affiner l’interopérabilité entre ces deux principales versions du Mirage 2000.

Pour mémoire le C-RDI (pour Chasse-Radar Doppler à Impulsions) est la version d’interception du célèbre monoréacteur conçu par Dassault Aviation dans les années 1970. C’est actuellement le principal « policier du ciel » français, celui qui quotidiennement assure les missions de défense aérienne et d’assistance aux aéronefs en difficulté au-dessus de l’Hexagone.

Cet exercice devrait aussi avoir permis de resserrer un peu plus les liens existants entre l’Armée de l’Air et l’US Marines Corps, qui opèrent conjointement sur plusieurs théâtres d’opérations, notamment dans la guerre contre Daech en Irak.

Photos © Armée de l’Air.

2 COMMENTAIRES

  1. Les francais continuent d’utiliser ce vieux mirage au lieu d’acheter de vrais avions de combat comme le rafale. Je suis certain qu’ ils vont essayer de le revendre à d’autres pays après leur retraite.

Laisser un commentaire