Hercules & Caracal, les autres vedettes de ce 14 juillet 2016

Hercules & Caracal, les autres vedettes de ce 14 juillet 2016

À l’applaudimètre aucun doute ils ont vraiment marqué les nombreux Français et touristes étrangers présents sur les Champs-Élysées. Ils, ce sont les deux hélicoptères EC725 Caracal et le ravitailleur en vol KC-130J Super Hercules appartenant respectivement à l’Armée de l’Air et à l’US Marines Corps. Retour en photo sur ce moment si particulier dans l’histoire du traditionnel défilé du 14 juillet.

Hercules + Caracal-14Juillet2016_ArnaudLambertPour la première fois en effet un avion ravitailleur américain Lockheed-Martin KC-130J s’était inséré dans le défilé des voilures tournantes, suivi de très (très) près par deux Eurocopter EC725. Les trois appareils illustraient la capacité désormais acquise par les aviateurs français de ravitailler en vol par tous les temps leur hélicoptères sur des quadriturbopropulseurs de ce type.
Dans l’avenir ce genre de tableau pourrait se reproduire mais avec un KC-130J aux couleurs de l’Armée de l’Air.

Photo © Arnaud Lambert.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

9 COMMENTAIRES

  1. Nous sommes tous sidérés au Québec par la nouvelle de l’attentat de Nice. J’offre mes plus sincères sympathies aux proches des victimes et à tout le peuple français. Je donne des produits sanguins régulièrement et lors de mon prochain don, j’aurai une pensée envers ces victimes. Vive la France!

  2. Comme vous le savez, la France a commandé 2 C-130j et 2 KC-130j pour 606 millions d’€. Ça fait 151 millions d’€ l’unité. À titre indicatif, l’USAF a obtenu les siens à un coût unitaire de 65 millions de dollars.

    • Sauf Dimitri que vous semblez oublier de préciser dans votre argumentaire que le Pentagone négocie ses prix au prorata du nombre d’avions commandés. Il est évident que notre pays paye plein pot quand il ne commande que quatre avions. C’est logique, les gens de chez Lockheed-Martin ne sont pas connus pour leur extrême philanthropie.

  3. Oui Arnaud je comprends bien, plus on achète, moins c’est cher, surtout si ce client est l’USAF. Mais cela fait quand même l’exemplaire 2.5 fois plus cher. C’est l’une des différences entre un constructeur français ou autre et un constructeur américain. L’un doit sans cesse négocier le prix à la baisse pour appâter le client et vendre quelques exemplaires, quand chez l’autre le client vient tout seul sans être obligé de faire de grosses remises.

    • En même temps les gens de chez Lockheed-Martin n’avaient aucune raison de faire une ristourne, ils savaient les Français aux aboies après les problèmes rencontrés avec l’A400M et ses incapacités flagrantes à ravitailler en vol des hélicos. Il faut savoir qu’une partie de la presse spécialisée anglophone laisse sous-entendre depuis le début que les deux C-130J seraient en fait des MC-130J déguisés, ce qui expliquerait ainsi le coût si particulier de ces avions vis à vis de modèles lambdas.

  4. Sauf erreur de ma part, je crois que c’était prévu comme ça dès le départ, car il manquait cruellement à la France un avion spécialisé dans l’infiltration et l’exfiltration de forces spéciales, notamment dans l’action des forces françaises de l’opération barkhane, ce que savait très bien les américains. Ces derniers ont donc acceptés de vendre deux exemplaires de cet avions particulier. Ils n’avaient pas trop le choix car actuellement seul la France s’occupe des problèmes qu’il y a dans cette région d’afrique. Mais comme vous le dîtes, c’est bizarre que le contrat officiel mentionne 2 C-130j et non 2 MC-130j. Que ferait donc deux banals C-130j alors que nous possédons l’a400m…?

    • En fait s’il est avéré que ces deux avions sont des MC-130J c’est certainement une manière pour Paris et Washington de ne pas trop communiquer sur la fourniture d’avions qui demeurent extrêmement discrets dans leurs opérations.

Laisser un commentaire