Personne sans doute n’aurait pu imaginer ce 20 octobre 1956 quand le Bell XH-40 quitta le sol que plus d’un demi-siècle plus tard ses versions dérivés seraient toujours… produites !
En 2021 en effet le biturbine UH-1Y Venom continue d’être proposé par son constructeur et vendu à l’export. De leurs côtés les versions monoturbines du UH-1 Iroquois sont encore très largement opérationnelles, y compris dans les rangs des forces américaines. Plus que jamais le Huey demeure aux hélicoptères militaires ce que le Dakota est aux avions-cargos : la référence absolue !

Pourtant entre le frêle Bell XH-40 et le puissant UH-1Y Venom il y a tout un monde : un demi-siècle d’évolution des technologies, un demi-siècle de modernisation des motorisation, un demi-siècle d’adaptation aux exigences du terrain. Quand les versions monoturbines commencent à déserter les arsenaux du monde entier tout en jouant les prolongations ça et là les versions biturbines sont toujours omniprésentes dans le monde.

Indissociable de l’engagement américain durant la guerre du Vietnam le Huey a été de toutes les guerres ou presque un peu partout dans le monde. Ses seuls vrais concurrents auront été les Aérospatiale SA.330 Puma français et Mil Mi-8 Hip soviétiques, tous deux beaucoup moins compacts. Étrangement eux aussi ont donné naissance à des machines toujours produites de nos jours, respectivement le H225M et le Mi-171.

La comparaison s’arrête sans doute là car 65 ans après le premier vol de son prototype le Huey mérite plus que jamais le statut d’hélicoptère universel ! Outre les habituelles missions tactiques et de soutien opérationnel l’appareil a su se diversifier : lutte contre les incendies de végétation, travail forestier, opérations de maintien de l’ordre, et même transport d’affaire.
Plus de 2000 Huey ex-militaires ont été revendus après leur service actif à des clients civils dont beaucoup les font encore voler.

Pour mémoire le Huey a donné naissance au Bell 214ST Big Lifter des années 1970 et au Subaru UH-2… actuel. Comme quoi la machine n’est ni vieille ni obsolète, elle est juste intemporelle.

Photo © US Air Force.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir
    Merci du reportage sur ce mythique hélicoptère !
    Mais 1964 lors de son premier vol à 2021 cela fais 57 ans et pas 65 ans ??

    Aplushhss et votre site est genail

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom