Fin de carrière des Lockheed C-130H/H3 Hercules du 158th Airlift Squadron.

Ça commence à vraiment sentir le sapin pour les «Hercules Hotel» au sein de l’US Air Force. Ce vendredi 18 août 2023 s’est déroulé le dernier vol d’un Lockheed C-130H Hercules appartenant au 158th Airlift Squadron, dépendant lui-même du 165th Airlift Wing de l’Air National Guard de Géorgie. L’unité va désormais réaliser sa transition vers le Lockheed-Martin C-130J Super Hercules après 48 années sur Hercules. Ses sept avions vont être répartis entre deux unités américaines pour les quatre modernisés voici huit ans et la zone de stockage de Davis-Monthan AFB pour les trois autres.

Si les guardsmen géorgiens ont troqué leurs chasseurs pour des avions cargos en 1962 ils ont cependant attendu 1975 pour recevoir leurs premiers Lockheed C-130E Hercules puis six ans plus tard leurs actuels C-130H dont quatre avaient été modernisés au standard C-130H3 en 2015. Auparavant leurs premières montures de transport furent le Boeing C-97F Stratofreighter puis le Douglas C-124C Globemaster II. Et cette année 2023 verra donc l’arrivée du C-130J Super Hercules.

Trois avions donc rejoindront les sables du désert à Davis-Monthan AFB tandis que les autres sont annoncés pour être répartis entre deux autres unités de l’Air National Guard. Ces quatre exemplaires sont des C-130H3 déposés de zéro et reconstruits. Ils sont dotés de la fameuse hélice à huit pales NP2000 fabriquée par Collins Aerospace afin de rajeunir les turbopropulseurs d’origine des C-130H Hercules. Les «Hercules Hotel 3» disposent encore globalement d’une douzaine d’années d’espérance de vie tandis que les «Hercules Hotel» sont considérés comme bons pour la retraite. Voire pour certains la casse, notamment au regard de l’immobilisation ordonnée l’an dernier sur la flotte.

Ce sont donc les 109th et 180th Airlift Squadrons qui devraient prochainement recevoir chacun deux C-130H3 Hercules en provenance du 158th Airlift Squadron. Représentant les Air National Guards de respectivement le Minnesota et le Missouri ces unités ne devraient pas réaliser leur transformation sur C-130J Super Hercules avant plusieurs années. Ces avions apporteront donc un peu de sang frais à leurs flottes respectives.

Il est par contre important de ne pas confondre C-130H3 qui est un désignation propre à l’US Air Force et C-130H-30 qui désigne les avions au fuselage rallongé. Ce sont deux machines très différentes.

Photo © US Air Force.

 


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 Responses

  1. Quand j’étais en Côte d’Ivoire, pendant la guerre civile avec l’abominable Laurent Gbagbo nous utilisions des increvables NORATLAS sur l’aéroport d’Abidjan que nous avions sécurisé avec le 43eme B.I.M.A. et d’autres gentils organisateurs des Forces Spéciales (le 13 R.D.P.) .
    Moins connu que le C130 mais un fidèle compagnon, qui a rendu bien des services à la Patrie , dont certains ne sont toujours pas publics et ne le seront pas avant…50 ans.
    Honneur et Fidélité !
    Philou95, pcc Capitaine Cobra

    1. Bonjour monsieur Pinoteau, j’ai deux affreux problèmes avec votre commentaire.
      Primo il est hors sujet puisque l’article parle des C-130H/H3 Hercules de l’US Air National Guard et que de votre côté vous racontez une histoire à priori vécue autour de N.2501 Noratlas dans l’Armée de l’Air. Pas les mêmes avions pas les mêmes pays, vous comprendrez mon désarroi. Secundo votre commentaire va faire marrer plus d’un passionné d’aviation. En effet quand Laurent Gbagbo a été élu président de la république de Côte d’Ivoire en octobre 2000 le dit N.2501 Noratlas ne servait plus dans l’Armée de l’Air depuis onze ans. Donc soit votre souvenir est totalement faux et vous n’êtes jamais allé sur place soit vous confondez le N.2501 Noratlas avec le Transall C.160 et/ou le Casa CN-235M qui eux volaient sous la cocarde française lors de l’intervention à laquelle vous faites référence.

      Au final on reste tout de même sur un très gros hors sujet. Donc à l’avenir merci monsieur Pinoteau de rester dans le cadre de l’article, même si c’est pour nous relater un souvenir de votre jeunesse.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié