Ça commence bien mal pour l’Aviacija Vojenno-Morskogo Flota Rossi, l’aéronavale russe dans sa guerre contre Daech. Au premier jour de son engagement au-dessus de la Syrie un de ses chasseurs embarqués MiG-29KUB s’est abîmé en mer alors qu’il regagnait le pont du porte-avions Amiral Kuznetsov. Fort heureusement le pilote a réussi à s’éjecter et a été récupéré sain et sauf par l’hélicoptère de sauvetage Ka-27PS du bord.

Comme souvent avec la Russie le plus grand flou entoure encore cet incident mais aux vues des premières analyses indépendantes (entendez par là qui n’émanent pas du Kremlin) il ne semble pas que l’avion de combat ait essuyé un tir de missile sol-air. Contrairement à ce qui est communément acquis, et à ce que pourrait laisser entrevoir sa désignation, le MiG-29KUB n’est pas uniquement une version d’entraînement embarqué biplace du Fulcrum. Il s’agit en fait bel et bien d’un chasseur multirôle destiné à opérer depuis le pont d’un porte-avions.

De ce fait son armement est des plus complets, avec la majorité des missiles air-air (totalement inutiles dans la guerre contre les opposants à la dictature El-Assad) actuellement en dotation sur MiG-29, mais aussi missiles air-sol, bombes lisses, et bombes à guidage laser et/ou inertiel. De quoi faire du MiG-29KUB bien plus que le pis-aller que semble vouloir faire croire certains médias occidentaux.
Cependant beaucoup s’accordent pour reconnaitre qu’il n’est pas au niveau d’un Rafale M, d’un F/A-18E Super Hornet, ou même d’un Su-33. Ces derniers se trouvent d’ailleurs aux côtés des MiG-29KUB sur le pont de l’Amiral Kuznetsov.

En fait il semble que l’avion qui s’est abîmé ici revenait d’une mission de reconnaissance tactique au-dessus de l’ouest de la Syrie. Immédiatement à Moscou les autorités ont démenti un éventuel accrochage avec des avions de la coalition, une rumeur qui a existé durant quelques heures mais qui ne reposait sur aucun fondement. D’ailleurs depuis plusieurs mois les aviations alliées et russes se partagent l’espace aérien syrien dans la plus grande intelligence.

De manière plus légère un KUB qui prend le bouillon, voilà quelque chose qui pourrait donner matière à Jean Barbaud pour nous pondre un beau dessin.

Photo © ministère russe de la défense.

2 COMMENTAIRES

  1. « Cependant beaucoup s’accordent pour reconnaitre qu’il n’est pas au niveau d’un Rafale M, d’un F/A-18E Super Hornet, ou même d’un Su-33 »
    Le Mig-29K n’est pas trop comparable au Su-33, étant donné que ce dernier est dédié A/A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom