L’inquiétude grandit sur l’île de Formose au fur et à mesure que le temps passe. Ce mardi 7 novembre 2017 un avion de combat Dassault Aviation Mirage 2000-5 appartenant à la Republic Of China Air Force a disparu des écrans radar avant de vraisemblablement plonger dans les eaux de la mer de Chine orientale. On est actuellement sans nouvelle du pilote.

L’avion avait décollé 34 minutes avant sa disparition pour un vol d’entraînement. Son pilote particulièrement expérimenté connaissait très bien son Mirage 2000-5, un avion sur lequel il volait depuis plusieurs années. Cependant les généraux de la ROCAF n’écartent pas la possibilité d’une erreur de pilotage.

En fait toutes les théories sont actuellement étudiées par les enquêteurs. Dans l’île même les médias se sont emparés et certaines chaînes de télévision ont émis des possibilités plus inquiétantes comme par exemple le risque d’un tir de la part de la marine chinoise (Pékin revendique en effet certains îlots dans la zone présumée du crash) ou encore une collision aviaire.

En mer c’est une véritable armada qui recherche le Mirage 2000-5 disparu. Une dizaine de navires de guerre et une quinzaine d’aéronefs dont des Lockheed P-3C Orion de reconnaissance maritime et un Beechcraft 1900 de reconnaissance électronique ont participé à la mission. Des hélicoptères de recherches-sauvetages en mer sont également présents sur zone.

Les experts en aéronautique locaux rappellent qu’un pilote éjecté peut tenir environ 72 heures en attendant l’arrivée des secours. Le problème c’est que le secteur où on suppose que le Mirage 2000-5 s’est abîmé en mer fait près 70 000km². C’est vaste ! Bien sûr cela n’est envisageable que si le pilote s’est éjecté.

À titre conservatoire l’état-major taïwanais a décidé de clouer au sol tous les Dassault Mirage 2000-5 actuellement en service dans le pays, tant que les causes exacts de l’incident ne sont pas connues. Rappelons que l’avion français est actuellement le principal intercepteur en service dans ce pays.

Photo © Keypublishing.

 

2 COMMENTAIRES

  1. Les Mirage taiwanais se rappellent à nous de diverses façons ces temps ci, puisque en octobre dernier, Dassault, Thales, et Safran, ont été condamnés à une amende de 227 million d’euros, pour le versement de commission illégales lors de la signature du contrat il y a 25 ans.

    • Décidément, Taïwan et la France, dans le domaine des contrats d’armement, ça n’est pas un long fleuve tranquille… (regarde en sifflotant du côté des frégates… 😛 ).

      Les quelques accidents qu’ils ont eu avec les -2000 ont de surcroit été mortels pour une bonne part, et à chaque fois la flotte a été clouée au sol. Je me rappelle de ce pilote tué en France en 2012 lors d’un échange, si ma mémoire est bonne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom