Au aurait pu croire à un bon vieux poisson d’avril, mais il n’en est rien. Le premier avril dernier, le Gouvernement du Canada publiait la liste des fournisseurs présélectionnés dans le cadre du programme de remplacement de la flotte des CC-150 Polaris de l’Aviation royale canadienne. Au grand étonnement de plusieurs, Boeing qui proposait son appareil KC-46 Pegasus n’a pas été retenu. Les dirigeants de Boeing ont évidemment manifesté leur déception face à cette décision, mais font preuve de retenue car ils courtisent le Canada pour d’autres contrats militaires

CC-150 Polaris

Avec son A330 MRTT, Airbus est conséquemment seul en lice pour passer aux étapes suivantes du projet ASTRV (Avion stratégique de transport et de ravitaillement en vol) qui vise l’acquisition d’au moins cinq appareils. Le nouvel aéronef multi-tâches devra être en mesure d’effectuer un large éventail de missions: ravitaillement en vol, évacuations sanitaires, transport aérien de fret et de personnel militaire, ainsi que le remplacement du Can Force One. L’interopérabilité avec les forces aériennes des alliés du NORAD et de l’OTAN sont cruciales pour le Canada, ainsi qu’avec celles du Groupe des cinq (Five Eyes), comme l’Australie et le Royaume-Uni qui opèrent déjà des A330 MRTT.

A330 MRTT

La retraite des vénérables CC-150 Polaris est prévue d’ici 2028. Si la décision du Canada à l’égard du A330 MRTT se confirme, ce sera un doublé pour Airbus qui a remporté la mise en 2016 dans le cadre du projet de remplacement des avions de recherche et de sauvetage de l’Aviation royale canadienne.

Publicité

7 COMMENTAIRES

  1. C’est un contrat très intéressant pour Airbus DS. Mais perso j’attendrais qu’il soit signé et que les premiers dollars canadiens aient été viré pour me réjouir. Ça m’étonnerait fort que Boeing se laisse voler ainsi le contrat et que Washington DC autorise le Canada à acheter de tels avions européens sans broncher.

  2. L’information avait l’air crédible : l’A 330 MRTT est vraiment une bête de polyvalence.
    Il n’y a que les US qui se sont tirés une balle dans le.pieds en faisant confiance à un appareil encore à l’état de dessin.

  3. J’ai cru comprendre, en lisant d’autres sources, que le KC-46 n’est pas encore opérationnel et que cela obère les capacités de l’US Air Force. La réaction canadienne est logique

  4. Je suis étonné que les israéliens n ait pas participé à cet appel d offre. Il me semble qu ils produisent des tankers sur base de 767. Je crois qu ils en ont vendu aux colombiens

  5. Et à la fin c’est les USA qui gagnent.
    Il ne faut se faire aucune illusion.
    Les américains sont pour la libre concurrence mondiale sans entrave à partir du moment où c’est eux qui gagnent. S’ils perdent TOUT est fait pour qu’ils gagnent surtout en Amérique du Nord,
    L’exemple des ravitailleurs US en est un cas d’école.

  6. La crise provoqué par le COVD-19 malmènera pour de nombreuses années les finances publiques du Canada et de nombreux autres états démocratiques. Dans ce contexte, je redoute que les dépenses relatives à l’achat de matériels pour la défense soient fortement réduites et reportées aux calendes grecques. Espérons que le remplacement des vénérables CC-150 par des A330 MRTT ne s’éternise pas trop en longueur comme le dossier des CF-18.8 Hornet.. La ministre des Finances Chrystia Freeland déposera le budget fédéral le 19 avril prochain. Notre premier ministre Justin Trudeau dirige un gouvernement libéral minoritaire depuis octobre 2019. Son gouvernement aura besoin de l’appui d’au moins un des trois partis de l’opposition pour adopter le budget, qui fait l’objet d’un vote de confiance. Celui-ci sera adopté. En cette période où le « /$%?& Codit*19 sévit durement les canadiens ne désirent pas vivre une campagne électorale fédéral au printemps. Mais à l’automne 2021, le notre premier ministre déclenchera une élection qui devrait le reporter au pouvoir avec un gouvernement majoritaire. Les gouvernements libéraux ont manifesté à maintes reprises leur peu d’empressement à renouveler le matériel des Forces armées canadiennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom