On peut se dire qu’après cette décision prise ce vendredi 4 mai 2018 par le Pentagone va flotter comme un arrière-goût de guerre froide. Les Américains ont décidé de faire renaitre le 1er juillet 2018 la 2ème Flotte de l’US Navy, en charge des patrouilles dans l’Atlantique nord mais aussi en Mer du nord, et de lui affecter au moins un porte-avions en permanence, voire pourquoi pas ponctuellement un second. Selon l’amiral John M. Richardson, l’actuel Chief of Naval Operations, cette décision fait suite aux récentes (et trop nombreuses) altercations entre la Russie et les États-Unis ou ses alliés.

Super Hornet sur l’USS Theodore Roosevelt.

Lorsqu’elle fut mise en sommeil en septembre 2011 la 2ème Flotte de l’US Navy était considérée comme le bras armée de la marine américaine en Atlantique nord et dans la Mer du nord depuis le début des années 1950. Les relations américano-russes étant alors considérées par beaucoup comme cordiales son existence ne se justifiait plus, et son abandon (provisoire) permettait de réaffecter les crédits sur d’autres flottes navigant notamment en Méditerranée ou dans le Pacifique, là où les menaces contre les intérêts américains était bien plus prégnants.

Au plus fort de son action la 2ème Flotte pouvait compter notamment sur le puissant porte-avions USS Theodore Roosevelt (CVN-71) mais également sur le bâtiment de projection USS Iwo Jima (LHD-7) ayant de réelles capacités porte-aéronefs. Deux bâtiments qui pourraient bien à terme renverser la balance en Atlantique nord au profit des forces de l’OTAN, et ce même si on tient compte que la flotte hauturière russe n’est pas aussi puissance que celle des États-Unis.
En fait c’est surtout vis à vis de l’aviation russe que la récente décision américaine va avoir de l’importance.

En effet désormais la marine américaine aura une légitimité renforcée à faire patrouiller en Atlantique nord des navires représentants de véritables dangers pour n’importe quel avion militaire russe à l’image bien sûr des destroyers USS The Sullivans (DDG-68), USS Mason (DDG-87) ou encore USS Farragut (DDG-99) ayant tous trois auparavant appartenu à la 2ème Flotte. Leur canon Phalanx de 20mm couplé à leurs missiles surface-air RIM-67 Standard pourrait bien impressionné plus d’un pilote russe.

Cette réactivation de la 2ème Flotte de l’US Navy est aussi le signe de la dégradation progressive des relations diplomatiques entre Moscou et Washington mais aussi en Moscou et la majorité des grandes puissances de l’OTAN. Les nombreux survols depuis plusieurs mois de navires alliés par l’aviation russe ne sont sûrement pas étrangers à cette décision. Y compris ceux réalisés loin de l’Atlantique nord.

L’USS Farragut, bientôt de retour au sein de la 2ème Flotte ?

Pour autant il ne faut pas se laisser avoir par la communication du Pentagone. La Russie de 2018 est bien plus un épouvantail qu’un ennemi crédible pour l’OTAN. Ses manœuvres agressives ne suffisent pas à justifier la réactivation de cette flotte américaine. En fait depuis plusieurs mois des navires de guerre chinois ont été aperçu dans les eaux internationales en Atlantique nord, et eux représentent certainement nettement plus une raison de faire sortir de sa retraite la 2ème Flotte de l’US Navy !
Washington peut parfaitement craindre que l’OTAN y perde de sa souveraineté, dans ce qui par définition est son pré-carré.

Photos © US Navy

8 COMMENTAIRES

  1. Qu’est-ce que les Chinois auraient à gagner en faisant des excursions dans l’Atlantique ?

    D’autant que je sache leur sphère d’influence ne va pas bien loin en dehors de la Mer de Chine >_>
    Et je doute qu’il y ait quelque chose d’intéressant à zieuter en Atlantique pour un pays d’extrême Orient qui n’à rien à y faire de base <_<

    Aussi petite coquille au début avec "… la cette décision …" ^_-

    • Et pourtant à plusieurs reprises des navires de guerre chinois ont bien été observé en Atlantique nord au cours des deux ou trois années précédentes. Certes cette menace sur l’équilibre de l’océan n’est rien par rapport à celle de la Russie mais elle est prise très au sérieux au Pentagone !

      Merci pour le coquille elle a été corrigée.

      • Peut être qu’ils espèrent surprendre un meeting secret entre les US et d’autres pays en mode Churchil-Roosevelt en 40 …
        Ou alors ces navires de guerre sont peut-être envoyés là pour essayer d’intercepter des coms ou surveiller des déplacement dans l’optique de refaire un coup a la Malaysian Airlines (sans vouloirs relancer de théorie foireuse) …

        Et de rien, pour une fois que je peut «  » » » »aider » » » » ^_-

  2. nous arrivons vers une guerre froide les états unis et la grande Russie joue au chat et la souris, il est un fait certain que la chasse Russe à fait de gros effort avec les aéronefs de la 5eme génération et maintenant les américains sont dans leurs petits souliers!!!!!!!

    • Des chasseurs de 5ème génération opérationnels en Russie ? Ça c’est un scoop, vous pouvez me dire lesquels car je l’ignorais. Et puis s’il vous plait évitez d’utiliser le terme de « Grande Russie », c’est un peu désuet, ça remonte à l’époque des tsars.

      • Haaa daaa la grande Russie !!!
        Avions furtif daaa ! Pardon je sais que l’on doit respecter les avis différents mais je n’ai pas pu m’empêcher .
        PS je n’ai rien contre les russes car je n’oublierai pas qu’ils déposaient des fleurs devant l’ambassade française (à Moscou) après les attentats du Bataclan ( des gestes d’amitiés qui marquent ).

  3. C’est une décision lourde de sens historiquement parlant en effet qui présente de forts relents de guerre froide, mais sa concomitance avec le début du 4° mandat de Poutine n’y est à mon avis guère étranger.
    Sans aucun doute un coup de com minutieusement placé, mais une décision mûrie depuis quelques mois déjà (avec étude des matériels disponibles / crédits nécessaires) que le Pentagone nous pond là.
    C’est un état de fait, depuis la détente des années 90, bien des généraux / analystes criaient que le degré de préparation des armées de l’OTAN ne cessait de baisser avec la fonte des crédits, moins de matériels, moins d’entrainements, moins de préparation à une situation réelle… ces dernières années l’on a en conséquence remarqué un regain d’activité et de crédits suite à la remontée en puissance de l’ours russe qui souhaitait à n’en point douter retrouver une crédibilité militaire, et au géant chinois qui émerge et se montre menaçant en certains endroits.

    Une telle décision est dans la droite lignée des années passées, et me laisse à penser -au contraire- que les forces russes, longtemps moquées comme vieillissantes / mal entretenues- ne sont plus sous-estimées comme naguère par l’OTAN.
    Leur activité constante aux-dessus des mers, la recrudescence de petits incidents de proximité, et le déploiement multi-facettes en Syrie dans un style très occidental ( missiles de croisière par sous-marins / frégates / bombardiers lourds, frappes aériennes constantes via un contingent aéroporté sur place), même si contestables et de fait lourdement critiqués à l’Ouest, ont balayé cet image d’une nation à l’agonie militairement. Le principe d’action / réaction revient au goût du jour… incident avec les uns un matin, exercice musclé des autres la semaine suivante ; annonce d’un nouveau matériel des uns, déploiement en grande pompe d’une parade pour autres.

    La parade russe du VE-day 2018 (demain) sera donc plus que jamais à surveiller car elle dévoile souvent des nouveautés (on pense au char Armata). Et d’ailleurs…. il y a quelques jours paraissait lors d’un entrainement à la parade une photo très intéressante de Mig31 dernière version (K) équipés du nouveau missile de croisière annoncé comme hypersonique Kh-47M2 (une vidéo floue de tests avait été diffusée il y a quelques mois). Bien qu’il soulève beaucoup de scepticisme et qu’il y ait sans doute pas mal d’effets d’annonce là-dedans (on le sait les Russes sont doués au bluff), un dérivé de missile balistique de 2000km de portée capable de Mach10 emportant une charge classique comme nucléaire pourrait bien retenir toute l’attention de l’OTAN dans les temps à venir (et l’on pense évidemment à l’Atlantique dans le cas présent).

    • Bonne analyse , et sans passion partisane pour une foi . Je suis entièrement d’accord avec vous et si je peux me permettre , je m’inquiète plus de la montée en puissance de la Chine ( dans l’aviation militaire aussi) .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom