Airspeed AS.10 Oxford

Airspeed AS.10 Oxford


Fiche descriptive

Appareil : Airspeed AS.10 Oxford
Constructeur : Airspeed Ltd.
Désignation : AS.10
Nom / Surnom : Oxford
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1937
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Entraînement

Histoire

Airspeed AS.10 Oxford :
l'entrainement bimoteur

En 1936, une spécification fut émise par l’Air Ministry, réclamant un bimoteur d’entraînement avancé pour la Royal Air Force. La société Airspeed proposa un dérivé de l’AS.6 Envoy, qui connaissait un certain succès commercial. Le prototype du modèle AS.10, baptisé Oxford, effectua son premier vol en juin 1937. Les responsables anglais passèrent une première commande de 136 AS.10 en ce fiant à la réputation de fiabilité de son prédécesseur. Les livraisons commencèrent dès le mois de novembre 1937 dont les six premiers appareils Mk.I, servirent à l’évaluation à la Central Flying School.

Reprenant l’allure générale et les proportions de l’AS.6 Envoy, le Oxford conservait également une construction en bois, une cellule identique et un train d’atterrissage rétractable avec sa roulette de queue. Seuls différaient les moteurs, l’aménagement intérieur et la possibilité d’installer une tourelle dorsale.

Ce modèle a été le premier appareil militaire britannique à posséder un cockpit scientifiquement et logiquement conçu, les instruments étant groupés au centre du tableau de bord afin d’être utilisés tant par le moniteur que par l’élève. L’équipage se composait en général de trois hommes et, en plus des sièges pour l’élève-pilote et son instructeur, le constructeur avait prévu l’installation de poste pour des élèves mitrailleur, bombardier, opérateur photo, navigateur et radio. Une capote amovible servait pour l’entraînement au vol sans visibilité.

Le Mk.I était un avion d’entraînement au pilotage, au bombardement et au tir, tandis que le Mk.II était destiné à l’entraînement d’un pilote, d’un radio ou d’un navigateur, possédaient des moteurs en étoile Armstrong Siddeley Cheetah X de 375 ch avec des hélices à pas fixe. Le Mk.V, employé pour les mêmes missions que le Mk.II, était équipé de deux Pratt & Whitney R-985-AN6 en étoile de 450 ch (336 kW) entraînant des hélices à vitesse constante. Le Mk.III et IV restant sans suite.

La production importante fut largement employée dans le cadre du programme général d’entraînement du Commonwealth. La production se poursuivit jusqu’en juillet 1945, pour atteindre 8586 appareils dont 3785 Mk.I, 999 Mk.II, 190 Mk.V, par Airspeed, le reste étant construits dans les usines De Havilland, Standard Motors et Percival Aircraft.

Plusieurs aviations alliées ont utilisé des Oxford dont l’Australie (près de 400 exemplaires), le Canada (200), la Nouvelle-Zélande (300), la Rhodésie (10) et la République sud-africaine (700). Quelques appareils furent aussi pris en compte par les Français libres, et un certain nombre furent mis en oeuvre par l’USAAF en Europe. Il resta en service dans la RAF jusqu’en 1954.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Airspeed AS.10 Oxford Mk.I
Envergure : 16.25 m
Longueur : 10.51 m
Hauteur : 3.38 m
Motorisation : 2 moteurs Armstrong Siddeley Cheetah IX
Puissance totale : 2 x 350 ch.
Armement : -
Charge utile : -
Poids en charge : 3447 kg
Vitesse max. : 298 km/h
Plafond pratique : 5852 m
Distance max. : 1464 Km
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Airspeed AS.10 Oxford

Profil Couleur

Profil couleur du Airspeed AS.10 Oxford

Vidéo

Oxford au musée

A voir également

0
L’Armée de l’air et l’Aéronavale, qui à l'issue de la Seconde Guerre mondiale devaient se reformer, avait besoin d’un avion moderne destiné à la...

0
Au début des années 80, l'avionneur Pilatus se lança dans l'étude d'un nouvel avion d'entrainement dérivé du PC-7 Turbo Trainer. Si ce dernier était...

0
En 1953, l'Air Ministry fit savoir qu'il recherchait un avion d'entraînement, si possible à réaction, capable de s'intercaler entre les avions d'entraînement de base...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.