Sopwith 7F.1 Snipe

Sopwith 7F.1 Snipe


Fiche descriptive

Appareil : Sopwith 7F.1 Snipe
Constructeur : Sopwith Aviation Company Ltd.
Désignation : 7F.1
Nom / Surnom : Snipe
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1918
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Chasseurs de la guerre 14-18
Rôle et missions : Chasseur

Histoire

Sopwith 7F.1 Snipe :
le fils du Camel

Vers la fin de l’été 1917, l’apparition de chasseurs allemands de plus en plus puissants poussèrent le Royal Flying Corps à trouver un remplacent au Camel. Dés la fin de l’année, les appareils des différents constructeurs rentrèrent en compétition, et ce fut l’avion de Sopwith, le Snipe, qui fut le vainqueur. Le premier prototype reprenait en grande partie les formes du Camel, mais il était équipé d’un moteur Bentley BR.2 rotatif de 230ch qui malgré sa puissance ne faisait pas du Snipe un avion très rapide. L’appareil possédait aussi quelques innovation, en effet, il fut le premier avion britannique équipé de l’oxygène et du chauffage en cabine ce qui lui permettait d’aller combattre les nouveaux avions de reconnaissances allemands qui volaient de plus en plus haut. L’armement quant à lui était composé de deux mitrailleuses Vickers de 7,7mm et une charge offensive de quatre bombes de 11,3kg.

Sopwith fabriqua ensuite deux autres prototypes à la voilure et l’empennage modifié. Deux prototypes furent encore produit avec diverses petites modifications, qui conduirent à la version définitive, le MK.I. Pas moins de 1800 Snipes furent directement commandés, les premiers arrivant sur le front Ouest durant l’étè 1918. Une version d’escorte de bombardier fut étudiée mais la paix mis un therme au projet.

Directement, l’appareil se montra aussi maniable que le Camel, mais il volait plus vite, et il était plus facile à piloter tout en offrant une meilleure visibilité. De plus, le Snipe avait une bien meilleure vitesse ascensionnelle et se montrait bien plus apte au combat en altitude que n’importe quel autre avion anglais. Sa robustesse lui permettait également d’être utilisé comme avion d’attaque au sol.

Bien qu’apparu tardivement sur le front, l’avion de Sopwith se fit remarquer par un nombre de victoire assez impressionnante. Il pouvait facilement rivaliser avec les chasseurs allemands modernes comme le D.VII. Ce qui lui vaut le titre du chasseur britannique le plus performant de la première guerre mondiale et un des meilleurs toutes nations confondues.

Le plus grand fait d’arme du Snipe eu lieu le 27 octobre 1918 lorsque le major canadien Backer tomba dans une embuscade dressée par les Allemands : aprés avoir abbatu l’avion de reconnaissance « isolé » qui servait d’appat, une soixantaine de Fokker l’attaquerent, mais au cours de l’engagement où il perdit plusieurs fois connaissance pendant quelques instants, il réussit à abbatre trois appareils ennemis avant de rejoindre l’Angleterre. Cet acte lui valut la Victoria Cross.

Au moment de l’armistice, seule une centaine de Snipe avaient été construit équipant deux Squadrons britanniques et un australien, les commandes furent extrêmement diminuée. Si bien qu’en 1919, année où fini la production , seul 497 appareils upplémentaires furent fabriqués. L’appareil resta quand même un des chasseurs standards de la nouvelle RAF jusqu’en 1923, servant à la chasse de jour comme de nuit. Il fut aussi utilisé par la Royal Canadian Air Force. Les derniers exemplaires furent retirés du service à la fin 1926. Le Snipe donna aussi naissance au Sopwith Dragon équipé d’un moteur A.B.C Dragonfly.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Sopwith 7F.1 Snipe
Envergure : 9.14 m
Longueur : 5.84 m
Hauteur : 2.89 m
Motorisation : 1 moteur Bentley B.R.2 rotatif
Puissance totale : 230 ch.
Armement : 2 mitrailleuses de 7.7mm
Charge utile : -
Poids en charge : 916 kg
Vitesse max. : 195 km/h
Plafond pratique : 5940 m
Distance max. : 3 Heure(s)
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Sopwith 7F.1 Snipe

Profil Couleur

Profil couleur du Sopwith 7F.1 Snipe

Vidéo

Sopwith 7F.1 Snipe en Nouvelle Zélande

A voir également

0
Au début de la Première Guerre mondiale, de nombreux avionneurs se heurtèrent à une problématique qui semblait insoluble : comment tirer au travers de...

0
Face aux avions allemands de plus en plus puissants, Sopwith Aviation Company travailla sur un chasseur monoplace. Il en résultat le Sopwith Pup (petit...

0
De 1915 à 1918, la société SPAD (Société Provisoire des Aéroplanes Deperdussin devenue après le rachat par L.Blériot, Société Pour l'Aviation et ses Dérivés)...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.