HITRON, le bras armé de l’US Coast Guard

HITRON, le bras armé de l’US Coast Guard

0

Pour beaucoup, l’US Coast Guard est la branche service publique des forces armées américaines, spécialisée dans la recherche et le sauvetage en mer. C’est vrai, mais ce n’est pas là le seul rôle de cette arme si particulière. Et parmi ses missions les plus méconnues figure la lutte contre l’importation illégale de stupéfiants sur le territoire américain. C’est cette mission que remplissent les hommes et les femmes de l’HITRON, une unité héliportée spécialement basée en Floride pour être au plus près du Golfe du Mexique et de la zone des Bermudes, riches en trafics de tous types. Focus sur la seule unité de l’US Coast Guard à disposer d’hélicoptères armés en permanence.

Si extérieurement, de loin, rien ne semble distinguer les Eurocopter MH-65D de l’HITRON des autres Dolphin de l’US Coast Guard c’est totalement fait exprès. En fait, il s’agit même là des enseignements tirés de l’utilisation des deux types d’hélicoptères utilisés par l’unité avant l’arrivée des MH-65D.

L’HITRON, de son vrai nom l’Helicopter Interdiction Tactical Squadron, est née en 1998 de la volonté de ralentir considérablement le flux d’entrée de produits narcotiques sur le territoire américain par voie maritime. Jusque là les coasties avaient des moyens limités pour s’opposer aux trafiquants de drogue armés : montrer leurs fusils d’assaut M4 par l’embrasure de la porte et ne tirer qu’en état de légitime défense. Une aberration quand on connait la violence avec laquelle opèrent les cartels sud-américains et les gangs qui sont souvent à leur botte. Il n’était pas rare dans les années 1990 qu’un hélicoptère de l’USCG ne rentre à sa base avec des impacts de balle dans le fuselage.

En 1998, il fut décidé d’y remédier. Pour cela l’HITRON fut créé. Si on pensa un temps les doter de véritables hélicoptères de combat, il s’avéra rapidement évident qu’avec la livrée typique de l’US Coast Guard ces appareils ne seraient vraiment pas discrets. Alors l’état-major de la garde-côtière américaine décida de louer spécialement deux hélicoptères civils MD-900 Explorer et de les armer d’une mitrailleuse à grande cadence de tir. Désignés MH-90A Enforcer, ils servirent deux années, de 1998 à 2000, avant d’être remplacés par des appareils nettement plus adaptés, les Agusta MH-68A Mako.

Surnommés les Flying Sharks par les personnels de l’USCG, ces hélicoptères avaient la particularité d’emporter une mitrailleuse M240G de calibre 7.62mm en position de gundoor. Au nombre de huit, ils pouvaient poursuivre n’importe quel navire, hélicoptère, ou avion léger et le contraindre à stopper les moteurs ou à atterrir. Rapide, maniable, bien armé le MH-68A était devenu le symbole même de l’HITRON. Trop en fait, car ces hélicoptères étaient même devenus des vedettes de cinéma, apparaissant dans une scène du film d’action hollywoodien Bad Boys 2 où ils faisaient la démonstration de leurs possibilités.

Agusta MH-68A Mako.
Agusta MH-68A Mako.

En 2007 une petite révolution arriva dans l’organisation de la garde-côtière américaine. Ses hélicoptères n’étaient plus uniquement destinés aux opérations de recherches et de sauvetages mais à des missions polyvalentes. Les Eurocopter HH-65C Dolphin devenaient donc des MH-65C Dolphin tandis que les Sikorsky HH-60J Jayhawk devenaient des MH-60J Jayhawk.

L’idée germa dans la tête des dirigeants de l’USCG d’équiper l’HITRON d’hélicoptères beaucoup plus « standards », donc par définition plus passe-partout. Après avoir envisagé les deux machines le choix se porta sur le MH-65C, avec une option sur le futur MH-65D à l’horizon 2013-2014. De ce fait les MH-68A Mako furent retirés du service opérationnel en 2008.

Extérieurement pas grand chose ne différencie les huit Dolphin 2 de l’HITRON des autres hélicoptères de ce type en dotation dans la garde-côtière américaine. Si ce n’est le discret marquage d’unité au niveau du Fenestron. Et bien sûr la capacité à recevoir un armement : Outre les mitrailleuses M240G héritées des Mako, les MH-65D peuvent emporter un fusil anti-matériel stabilisé M107, une arme d’un calibre 12.7mm d’une précision surprenante et capable de percer à peu près toutes les coques de navire de pèche, de canots, voire même le fuselage d’un avion.

Gros plan sur le montage de la mitrailleuse M240G à bord du MH-65D.
Gros plan sur le montage de la mitrailleuse M240G à bord du MH-65D.

Il ne faut pas oublier que l’HITRON est une unité à vocation maritime. Elle repose donc son action sur son embarquement à bord d’un bâtiment. C’est l’USCGC Valiant (WMEC-62) qui sert de base arrière aux hommes et aux femmes de l’unité quand ils sont en patrouille dans le Golfe du Mexique ou en Atlantique. Dans ce cas de figure le navire blanc et rouge embarque un seul Eurocopter MH-65C Dolphin 2. Sa zone privilégiée de patrouille est bien entendu souvent étendue aux Caraïbes.

Le cotre USCGC Valiant.
Le cotre USCGC Valiant.

Mais l’unité a aussi une dimension nationale aux États-Unis. Ses hélicoptères peuvent être appelés H24 sur n’importe quel point du territoire américain pour assister une opération antidrogue ou antiterroriste, couvrir un évènement particulier (comme ce 18 avril 2016 où deux MH-65D et une vingtaine de membres étaient engagés dans la protection du marathon de Boston) ou encore participer à la sécurité d’un déplacement de hautes personnalités. Dans tous les cas de figure les hélicoptères de l’HITRON volent en soute. L’US Coast Guard n’ayant pas de moyens capables de déplacer rapidement ses MH-65D elle a recours à l’US Air Force et ses Boeing C-17A Globemaster III, ou plus exceptionnellement ses Lockheed C-5B Galaxy.

Même s’il est régulièrement question de disposer de plus d’hélicoptères armés dans l’US Coast Guard le Congrès américain sait jouer les gardes-fous et rappeler que pour l’instant une seule HITRON suffit. Certains préconisent qu’il en faudrait trois, celle déjà existante à CGAS Jacksonville, plus une sur la côte est et une sur la côte ouest. Mais le contribuable américain sera t-il prêt à cela ? Là aussi est la question.

Il faut vraiment avoir de bons yeux pour voir que cet hélico appartient à l'HITRON.
Il faut vraiment avoir de bons yeux pour voir que cet hélico appartient à l’HITRON.

Quoiqu’il en soit l’HITRON est un des acteurs les plus discrets de l’action antidrogue et antiterroriste américaine, et ses huit MH-65D Dolphin sont parmi les mieux protégés. Un bel outil destiné à une noble mission. Même si elle est un peu loin de ce pourquoi ces hélicos ont été achetés à la France.

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...


Autres dossiers à consulter

0
Alors que l’Argentine a décidé le retrait de sa flotte de Dassault Mirage III, il est peut-être temps de nous pencher un peu plus...

0
S'il est indubitablement une marine de guerre qui surpasse les autres en matière d'équipement c'est forcément l'US Navy. Forte de ses dix supers porte-avions...

0
Quand au matin du vendredi 9 janvier 2015 les unités de la gendarmerie nationale encerclent une imprimerie de Dammartin-en-Goële en Seine-et-Marne chacun comprend que...