Même si les avis divergent sur le bilan humain de cette frappe aérienne, il faut remarquer que l’OTAN tout comme l’US Air Force ne remettent pas en doute la véracité de l’information. Les faits remontent à ce jeudi 3 novembre 2016 quand deux avions de combat américains ont réalisé une frappe aérienne au-dessus d’une zone urbanisée de la région de Kunduz dans le nord de l’Afghanistan. Selon les premières estimations des ONG présentes dans la région entre 28 et 30 civils innocents auraient perdu la vie dont au moins 15 enfants. Il y aurait également au moins 25 blessés, dont certains assez lourdement.

La mission avait été planifié afin de soutenir une action conjointe des forces terrestres afghanes et américaines dans cette région réputée pour être aux mains des talibans. Cette opération faisait suite à la mort quelques heures plus tôt de deux GI’s en patrouille lors d’une attaque par une milice islamiste.

Les avions de combat américains avaient pour fonction d’apporter un appui aérien rapproché aux troupes engagées. Plusieurs bombes, ou peut-être même des missiles air-sol, ont été tirés sur une zone de moins d’un kilomètre carré. On ignore cependant la nature des aéronefs. Il s’agirait soit d’avions d’attaque A-10 Thunderbolt II soit de chasseurs-bombardiers F-16 Fighting Falcon, les informations divergent dessus et ni l’OTAN ni le Pentagone n’ont communiqué sur leur nature.

On remarquera que par delà le drame humain épouvantable les autorités occidentales n’ont pas tardé à réagir à cette bavure, et au lieu de s’enferrer dans le déni et le mensonge elles ont reconnues et même annoncés l’envoi d’enquêteurs dans la région. Ça ne ramènera cependant pas les innocentes victimes de ce raid. Mais bon on ne peut s’empêcher de se dire qu’ailleurs dans le monde d’autres pourraient en prendre de la graine, notamment ceux qui se défaussent de leurs propres erreurs.

Photo © US Air Force.

Publicité

7 COMMENTAIRES

  1. C’est bien triste, mais c’est la guerre. Les ennemis utilisent les civils comme boucliers, donc il n’y a pas de bavure mais un acte de guerre. Si on ne veux pas de civils tués on ne fait pas la guerre et on se soumet…..

    • c’est bien ce que vous dites ……. j’imagine que vous diriez la même chose si c’était votre mère, père, sœur, frère, femme ou enfant sous la bombe. Peut-être même que vous leur diriez que c’est de leurs faute …
      Cela dit je suis d’accord avec vous Arnaud les russes devraient assumer leurs erreurs un peu plus.

    • je ne suis pas d’accord cette fois c’était un frappe au mauvaise endroit ,car bouclier ou non c’est pas sa qui va t’empêcher de se faire tuer si tu te prend un bombe de 500 kg

  2. tiens une bavure?!!!
    mais la presse n’en parle pas beaucoup: c’est vrai que son alignement sur les financiers américains donne préférence aux bavures russes…

    • Bah c’est que vous ne devez pas beaucoup lire la presse anglo-saxonne car ça a fait la une de la presse écrite américaine (devant la bataille politique pour la Maison Blanche ou encore le débat relancé sur les armes) au cours des 48 dernières heures. Puisque vous parlez des bavures russes, sachez que la Russie n’en fait jamais (de bavure) puisqu’elle n’en reconnait pas et que sa presse (dite) libre n’en parle pas. 🙂

  3. On ne peut pas dire ‘C’est la guerre. C’est comme ça’. Ici c’est une erreur de la part des pilotes ou alors du à de mauvaises indications quant à la position de l’adversaire.

    Les armées occidentales accordent une importance à la vie des civiles. Ce qui entre autre nous différencie de nos ennemies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom